Mémoires, lecture historique/Fiche/Plan et notions-clés

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fiche mémoire sur les mémoires et l'historien
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Fiche : Plan et notions-clés
Mémoires, lecture historique/Fiche/Plan et notions-clés
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Image logo représentatif de la faculté

Mémoires, lecture historique/Fiche/Plan et notions-clés est une ébauche concernant l’histoire. Vous pouvez aider le projet Wikiversité en l'améliorant.

Il s'agit d'une fiche de révision, fournissant le plan ainsi que les notions essentielles.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France

Une mémoire patriotique
Une France d'après-guerre divisée

Typologie des mémoires :

  • Vainqueurs (résistants et militaires,
    communistes et gaullistes)
  • victimes (déportés résistants, déportés politiques,
    déportés juifs, déportés du STO, malgré-nous, etc.)
  • vaincus
    (prisonniers de 40, pétainistes, collabo, etc.)
La Résistance comme mémoire officielle
  • L'union de l'après guerre
    (GPRF d'union nationale, mise en valeur de la France combattante)
  • Premiers travaux d'historiens
    (Henri Michel et le CH2GM, étudiant la résistance)
  • Divisions de la guerre froide
    (RPF & PCF en « duel-duo », dominant)
Le renouvellement depuis 1970
La remise en cause du mythe résistancialiste
  • Le tournant des années 1970
    (1971 Chagrin et la Pitié, 1972 Pompidou & Touvier,
    1973 La France de Vichy de Paxton)
  • De nouveaux sujets pour les historiens
    (remise en cause du PCF par Stéphane Courtois,
    étude des mémoires par Henry Rousso, etc.)
  • Polémiques autour des mémoires
    (passé vichysto-résistant de Mitterrand, Sarkozy et
    la lettre de Guy Moquet, réconciliation franco-allemande)
L'affirmation de la mémoire du génocide
  • Une mémoire occultée (couverte par la
    mémoire de la déportation politique)
  • Lutter contre le négationnisme (réponses avec la loi Gayssot
    et l'enseignement de la Shoah)
  • La responsabilité française (discours de Chirac en 1995)

Guerre d'Algérie[modifier | modifier le wikicode]

L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie