Mémoires, lecture historique/Fiche/Méthode d'analyse de doc

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fiche mémoire sur la méthode de l'analyse de document(s)
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Fiche : Méthode d'analyse de doc
Mémoires, lecture historique/Fiche/Méthode d'analyse de doc
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Une salle de classe à Letterkenny (Irlande).

Lors de l'épreuve écrite du baccalauréat général, en plus d'une exercice de composition (l'« épreuve majeure », composée de deux sujets au choix), il y a un exercice basé sur un ou deux documents (l'« épreuve mineure »), ce dernier pouvant être remplacé par la réalisation d'un schéma de géographie. Cet exercice est appelé « analyse de document(s) » en série S, ou « étude critique de document(s) » en séries L et ES.

Théoriquement, la méthode de l'analyse/étude critique est acquise les années antérieures en histoire-géographie (exemples de l'année précédente : Guerres au XXe siècle/Exercices/Sujets d'analyses), l'exercice comportant des points communs avec les équivalents dans d'autres disciplines. Pensez par exemple à l'analyse d'un champ lexical lors d'un commentaire littéraire en français, on peut retrouver la même technique en histoire-géographie.
Méthodes connexes : de la prise de notes, de la compo et du croquis.

Cette fiche n'est qu'un essai, n'hésitez pas à l'améliorer !

Textes officiels[modifier | modifier le wikicode]

Objectifs d'apprentissage[1],[2],[3] :
  • identifier des documents (nature, auteur, date, conditions de production) ;
  • prélever, hiérarchiser et confronter des informations selon des approches spécifiques en fonction du document ou du corpus documentaire ;
  • cerner le sens général d’un document ou d’un corpus documentaire et le mettre en relation avec la situation historique ou géographique étudiée ;
  • critiquer des documents de types différents (textes, images, cartes, graphes, etc. ;
  • rédiger un texte ou présenter à l’oral un exposé construit et argumenté en utilisant le vocabulaire historique et géographique spécifique ;
  • lire un document (un texte ou une carte) et en exprimer oralement ou par écrit les idées clés, les parties ou composantes essentielles.



Bref, un sujet d'analyse de document(s) comporte obligatoirement : un titre (permettant de se raccrocher au programme), une consigne (qui est là pour orienter l'analyse) ainsi qu'un ou deux documents (pas plus). Le texte officiel ne permet pas de savoir de quoi est composée l'analyse, il ne fournit pas de cahier des charges pour la réalisation comme pour la correction.

Attentes[modifier | modifier le wikicode]




Sur une épreuve au bac de trois heures (quatre en séries ES et L), on peut conseiller au candidat de se limiter à une seule heure, ou une heure et quart. Même si aucun document officiel le précise, on peut attendre d'une analyse qu'elle soit organisée : il s'agit donc d'un texte argumentatif. Elle doit avoir d’abord une introduction présentant le(s) document(s) et annonçant le plan, ensuite un développement structuré en deux ou trois parties correspondants aux idées principales du/des document(s), enfin une conclusion montrant l’intérêt du/des documents et y apportant un regard critique[8].

Présenter[modifier | modifier le wikicode]

La méthode d’introduction est un peu différente de celle de la composition : au lieu de présenter le sujet, vous présentez le document. La présentation du ou des doc(s) doit comporter sa nature précise (dire que c’est un texte, c’est vague et ça n'explique rien), son auteur (présenté de façon pertinente par rapport au sujet), son contexte (chronologiquement, là aussi pertinent vis-à-vis du sujet) la source (parfois) et son idée générale (formulée sous forme de problématique).

Analyser[modifier | modifier le wikicode]

Le plan est souvent suggéré dans la consigne, sinon les axes de lecture du document doivent vous guider. Les parties sont organisées avec des sous-parties, chaque argument ou notion pouvant être illustré ou précédé d'une courte citation du texte. Si il y a deux documents, il faut les confronter : soit l'un complète l'autre, soit ils se contredisent.

Le corps de texte analyse le document, c'est-à-dire qu’il l'explique, que se soit les notions ou les sous-entendus. L’analyse doit permettre à un abruti fini (genre votre-petit-frère-qui-est-en-6e) de comprendre le ou les documents. Le principal danger est d'oublier qu’il s'agit d'une analyse de doc et de faire plutôt une compo : il faut s'appuyer sur le doc (en faisant de courtes citations). Tout le doc, rien que le doc. Vous devez prouver que vous avez compris toutes les nuances du documents et que vous avez des connaissances. Les citations doivent apparaître de manière claire, à l'aide de guillemets. Il ne faut surtout pas de citations nues, sans explication : elles doivent être clairement expliquées.

Ce qu’il faut faire Ce qu’il ne faut pas faire
Comme le dit le général Nicias dans ce texte, « ce ne sont pas les remparts qui font la cité mais les citoyens » ; cette phrase du général Nicias nous montre le rôle central occupé par les citoyens dans la cité d'Athènes. [Citation du texte, puis son explication.] Nicias dis que les citoyens sont en fait les remparts de la cité. [simple paraphrase, sans même l'honnêteté d'une citation ni même son explication.]
? Arghh. ? Niac.

Critiquer[modifier | modifier le wikicode]

En conclusion, on peut détailler les apports et les critiques du ou des documents. Demandez-vous pourquoi ce document vous a été donné à analyser, il a forcément une raison vis-à-vis du programme. N'oubliez pas le regard critique, que se soit sur le document comme sur l'auteur. Si vous trouvez qu’il y a peu de chose à critiquer, mettez-le en conclusion ; si au contraire vous avez beaucoup de choses, faites-en une partie toute entière. Prouvez que vous n'êtes pas un pigeon manipulable.

Notation[modifier | modifier le wikicode]

Consignes de correction du bac

Pour l'épreuve d'histoire-géographie en terminale S, la notation de la copie est globale[4], c'est-à-dire que le correcteur évalue avec sa note l’ensemble de la copie. De nombreux professeurs vont consacrer huit points pour les 20 à l'épreuve mineure (l'analyse de doc), mais ce n’est pas obligatoire. De même, plusieurs professeurs découpent la note en compétences : un point pour la présentation du doc, un autre pour le plan, etc.

Le correcteur a toute latitude pour retirer des points à cause des erreurs d'orthographe, de grammaire ou de syntaxe. Une expression de qualité (une calligraphie soignée, un vocabulaire pertinent et un style élégant) est toujours valorisée. Relisez-vous !



Cahier des charges pour avoir le maximum de points
Présenter le ou les doc(s) en introduction • décrire la nature précise
• indiquer l'auteur, le présenter par rapport au doc
• fournir le contexte, en rapport avec le doc
• donner l’idée principale du/des doc(s), formulée sous forme de problématique
• annoncer le plan de l'analyse, c'est-à-dire les parties
Analyser le ou les doc(s) dans le corps de texte • structurer l'analyse, avec des parties et des sous-parties
• expliquer les notions et sous-entendus du/des doc(s), il s'agit d'un décodage
• illustrer son analyse avec des citations du texte ou des descriptions si c’est une image
• montrer que vous maîtriser le sujet, mais sans en faire une composition
• confronter les documents s'il y en a deux
• rester neutre vis-à-vis du doc, ne pas prendre parti
Avoir un regard critique sur le ou les doc(s) • montrer quel est l’intérêt du doc par rapport au programme
• montrer ce qui manque au doc, ses limites
• avoir un regard critique vis-à-vis de l'auteur
Avoir une bonne expression écrite • avoir un style et une calligraphie agréables à lire
• respecter l’orthographe et la grammaire
• respecter les règles de typographie[9]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. [pdf] Capacités et méthodes du programme en classe de seconde générale et technologique sur http://media.education.gouv.fr/, arrêté du 8 avril 2010, publié au JORF du 25 avril 2010.
  2. Capacités et méthodes du programme en classe de première des séries générales sur http://www.education.gouv.fr/, arrêté du 21 juillet 2010 publié au JORF du 28 août 2010.
  3. Capacités et méthodes du programme en classe de terminale de la série scientifique sur http://www.education.gouv.fr/, arrêté du 7 janvier 2013 publié au JORF du 23 janvier 2013.
  4. 4,0 et 4,1 Note de service no 2013-177 du 13 novembre 2013, publiée au BOÉN no 43 du 21 novembre 2013, sur l'épreuve obligatoire d'histoire-géographie au bac série S, applicable à compter de la session 2015.
  5. [pdf] Entrevue du 29 novembre 2011 entre l'APHG avec l'Inspection générale d'histoire-géographie.
  6. [pdf] Indications sur les attentes du bac et sujets d'essai sur http://eduscol.education.fr/, février 2014.
  7. Programme de l'enseignement d'histoire-géographie sur http://www.education.gouv.fr/, annexe de l'arrêté du 7 janvier 2013 publié au JORF du 23 janvier 2013 et au BOEN n° 8 du 21 février 2013.
  8. [pdf] L’analyse de doc(s) sur http://falba.fr.
  9. [pdf] Quelques règles de typographie sur http://falba.fr.