Leçons de niveau 18

Logique analytique/Dans le mental

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Dans le mental
Icône de la faculté
Chapitre no 7
Leçon : Logique analytique
Chap. préc. :Dans le monde
Chap. suiv. :Conditions
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Logique analytique : Dans le mental
Logique analytique/Dans le mental
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Dans mon monde mental[modifier | modifier le wikicode]

    Toutes mes fonctions mentales participent à produire des propositions de sens dans le cadre d’une synergie générale Y (1 à 9) dans laquelle 8 est active mais effacée (sinon il n’y aurait pas de p8) et 4 au repos, dont la forme peut s’écrire :
    (5/. 2STRU/) (X) Y(F) B 	réduite en Y(F) B
          C       A   R   B	            R   B
    dans laquelle (5/. 2STRU/) représente le contexte de la structuration consciente de toute expérience mentale, que l’on peut aussi considérer incluse dans Y (F). Dans cet ensemble les fonctions les plus déterminantes sont 7dj et 2 qui interviennent dans le cadre d’un cycle mental que l’on peut décomposer en trois étapes et trois circulations intermédiaires :

Cycle mental 2 -> 7j -> 7d -> 2[modifier | modifier le wikicode]

    (a) R B :	(2 proposer) (solution) => la solution B transite de (a) à (b)	
                      R        B(p2)	
    (b) B, R’ B’: (7j juger) (plus ou moins vrai, faux, efficace) => la solution B jugée B’ transite de (b) à (c)
                      R’	               B’(p7j)
    (c) A R’’(R’’’B’’): (X) (7d vouloir) ((concept d’action) (concept d’objet)) => l’objectif R’’’ B’’ transite de (c) à (a)
                         A        R’’	         (R’’’	             B’’)
    7j est le premier à réagir en jugeant les p2 de 2PROP/, 3 (sentiment) et 9 (approbation transcendantale) peuvent réagir alors, 7d reçoit et décide, sa réaction est variée de la satisfaction à la poursuite ou au lancement d’un nouvel objectif, le cycle est alors relancé en direction de 2. C’est dans cette dernière étape que le sentiment du soi (X) est le plus manifeste, au cœur de la fonction volontaire.
    Si une proposition a un sens c’est que dans ce cycle mental qui va de l’analytique pour se refermer sur lui, ne circulent que des propositions de sens. Aussi, tout ce qui sera conforme à ce qui circule là, que produisent nos trois compères sera une proposition. Cette forme particulière d’assemblage de sens a la propriété d’engendrer du mouvement et du devenir. Cela fonctionne parce que chacun des trois émet une proposition complémentaire aux deux autres pour la circulation du sens, qui s’inscrit dans une complémentarité de type 6. Ce cycle est une propriété formelle qui dépasse le cadre de l’analytique, une propriété qui résulte de l’architecture du vivant, un cycle métabolique semblable à un cycle de Krebs, dont tous les produits aboutissent dans les tableaux de sens de 2.