Littérature de jeunesse en anglais : Princesse Belle-Étoile/Le corsaire et les quatre enfants

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chapitre 1 : Le corsaire et les quatre enfants
bouton image vers le chapitre précédent Sommaire





White open book.svg

Il était une fois trois princesses nommées Roussette, Brunette et Blondine, qui vivaient de peu avec leur mère, une princesse qui avait perdu toute sa splendeur d'origine. Un jour une vieille femme sonna à la porte et demanda à manger, car cette princesse était excellente cuisinière. A la fin du repas, la vieille dame qui était fée, leur promit de récompenser leur charité et disparut immédiatement.

Peu après, le roi passa par là, avec son frère et le seigneur amiral. Ils furent si impressionnés par la beauté des trois princesses que le roi épousa la plus jeune, Blondine, son frère épousa Brunette et le seigneur amiral épousa Roussette. La bonne fée, qui avait tout arrangé, offrit aussi à la jeune reine Blondine trois beaux enfants, deux garçons et une fille ; de leur chevelure tombaient de beaux joyaux. Chacun avait une étoile brillante sur le front et une riche chaîne d’argent autour du cou.

Au même moment Brunette, sa sœur, donna naissance à un beau garçon. Les deux sœurs étaient très proches l'une de l'autre aussi Roussette en était jalouse ; quant à la vieille reine, la mère du roi, elle les détestait. Brunette mourut peu après la naissance de son fils et Roussette profita de l'absence du roi parti en expédition guerrière pour comploter avec la vieille reine et trouver des moyens de faire du mal à Blondine.

Elles ordonnèrent à la vieille femme de chambre de la reine, Feintise, d'étrangler les trois enfants de la reine et le fils de la princesse Brunette et de les enterrer dans un lieu secret. Mais au moment d'accomplir cet acte scélérat, celle-ci fut si impressionnée par leur beauté et le spectacle des étoiles brillantes sur leur front qu'elle n'accomplit pas sa tâche. Elle fit venir un bateau au bord de la plage, y mit les quatre bébés dans un berceau avec plusieurs chaînes de bijoux, et poussa le bateau au large. Le bateau fut rapidement loin en mer. Les vagues grossirent, la pluie s'abattit à verse et le tonnerre éclata. Feintise en conclut que le bateau chavirerait, sinon elle aurait été hantée à jamais par la peur qu’il demeure un témoignage de la part qu'elle avait prise à leur survie.

Mais la bonne fée veillait sur eux et au bout de sept jours ils furent recueillis par un corsaire. Il fut si impressionné par leur beauté qu’il détourna son navire et les rapporta à sa femme qui n'avait pas d'enfant. Elle fut ravie quand il les déposa entre ses bras. Ils admirèrent de concert les étoiles, les chaines d'or attachées autour de leur cou et leurs longues boucles. Sa surprise fut à son comble quand elle les peigna car à chaque instant en roulaient des perles, des rubis, des diamants et des émeraudes. Elle en parla à son mari qui ne fut pas moins étonné.

-- « Je suis justement fatigué de ma vie de corsaire, lui dt-il, et si les boucles de ces petits continuent à nous approvisionner en trésors, j'abandonne mes courses sur les mers. »

Corsine, la femme du corsaire, en fut ravie et son amour pour les quatre enfants en augmenta d'autant. Elle appela la princesse Belle-Étoile, son frère aîné Petit-Soleil, le second Heureux et le fils de Brunette, Chéri. Le corsaire prit grand soin de leur éducation au fur et à mesure qu’ils grandissaient, persuadé que leur naissance était liée à un mystère. Le corsaire n'avait raconté à personne l'histoire des quatre enfants, que tout le monde croyait à eux. Ils étaient très unis, mais le Prince Chéri portait à la princesse Belle-Étoile encore plus d'affection que ses frères. Dès qu'elle émettait le moindre vœu, il faisait tout son possible pour l'exaucer.

Un jour Belle-Étoile surprit une conversation entre le corsaire et sa femme :

-- « Quand je les ai trouvés, disait le corsaire, je n'ai rien vu qui puisse me donner le moindre indice sur leur origine. Je soupçonne Chéri de ne pas être leur frère puisqu’il n'a ni étoile ni chaîne de cou. »

Belle-Étoile se précipita pour en informer les trois princes qui décidèrent d’en parler au corsaire et à sa femme et de leur demander l'autorisation de partir à la recherche du secret de leur naissance. Ils finirent par obtenir gain de cause. On leur prépara un beau navire et ils mirent à la voile tous les quatre.