Littérature de jeunesse en anglais : Pocahontas/Le capitaine Smith prisonnier

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chapitre 4 : Le capitaine Smith prisonnier
bouton image vers le chapitre précédent Débarquement des colons





White open book.svg

L'EMBUSCADE

Heureusement pour les Anglais, découragés, prêts à tout abandonner, c'est le capitaine John Smith qui prit la tête de la colonie.

Son enthousiasme et son énergie furent communicatifs. Il reprit en main l'organisation des travaux, remit les fainéants au travail pour terminer leur maison et la construction de fortifications afin de se protéger des Indiens d'humeur belliqueuse.

Puis il partit explorer l'intérieur du pays pour acheter du maïs aux indigènes car la nourriture commençait à manquer.

C'est à l'occasion d'une de ces expéditions avec un guide indien qu'une bande de guerriers cachés dans les arbres se prépara à l'attaquer. La bande était menée par Opekankano, l'oncle de Pocahontas.

Inconscient du danger, le capitaine s'enfonça dans les terres en ordonnant à ses hommes de rester près du navire et de veiller au moindre danger.


LA BATAILLE AVEC LES INDIENS

Soudain, au milieu des bois, après une approche furtive, les Indiens se précipitèrent avec d'horribles hurlements de guerre. Une volée de flèches s'abattit sur lui.

Malgré la surprise, le capitaine répliqua courageusement et blessa deux de ses ennemis à coups de pistolet. Il tenta de s'échapper en se protégeant des flèches, son guide comme bouclier.

Mais ses adversaires étaient trop nombreux ; juste au moment où il allait atteindre le rivage, toujours abrité derrière son guide, il trébucha dans un marécage, se retrouva pris au piège d'une tourbière et de son eau glaciale.

Réduit à l'impuissance, il dut se rendre et les Indiens triomphants le firent prisonnier.


LE CAPITAINE JOHN SMITH PRISONNIER

Au début, ils décidèrent de le tuer sur le champ, puis plusieurs guerriers pensèrent qu'il valait mieux le ramener au village pour que toute la tribu se réjouisse de leur triomphe.

Mais comme un des Indiens atteint d'une balle succomba de ses blessures, les plus impatients crièrent vengeance et l'acculèrent à un arbre pour en faire une cible.

Alors que les flèches commençaient à se rapprocher dangereusement de son corps, le capitaine eut l'idée de sortir de sa poche son compas et de leur montrer l'aiguille qui danse. En constatant qu'ils ne pouvaient l'atteindre à cause de la vitre transparente, ils furent stupéfaits car ils n'avaient jamais vu de verre jusque-là et ne comprenaient pas ce qui arrêtait leur main.

La terreur commença à les envahir, ils se dirent que c'était un magicien et que le tuer leur porterait malheur. Ils finirent donc par le ramener au village pour demander conseil au reste de la tribu sur le sort à lui réserver.