Littérature de jeunesse en anglais : Arthur Rackham, Dix fables d'Ésope/Le moucheron et le lion

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chapitre 10 : Le lion et le moucheron
bouton image vers le chapitre précédent Le lion, Jupiter et l'éléphant





White open book.svg

Un moucheron s'adressa un jour à un lion en ces termes :

-- Moi, je n'ai pas peur de vous. Votre force n'est rien en comparaison de la mienne. Après tout, qu'en est-il de votre force ? Certes vous griffez et mordez, exactement comme une femme en colère, rien de plus. Moi, je suis plus fort que vous. Si vous ne me croyez pas, en garde !

Tout en disant cela, le moucheron pointa son dard et le planta dans le naseau du lion. En sentant la piqure, le lion tendit ses griffes, mais, dans sa hâte s'écorcha le nez qui se mit à saigner ; par contre il ne réussit pas à attraper le moucheron qui s'enfuit, triomphant, emporté par l'excitation de sa victoire.

Mais, ayant perdu toute vigilance, il se laissa prendre dans une toile d'araignée ; elle le happa et le dévora ; et c’est ainsi qu’il tomba victime d'une misérable bestiole, après avoir triomphé du roi des animaux.