Leçons de niveau 18

Linguistique DMS/Une Langue

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Une Langue
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Linguistique DMS
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Le signe
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Linguistique DMS : Une Langue
Linguistique DMS/Une Langue
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Une langue[modifier | modifier le wikicode]

    Une langue est un système théorique de signes qu’une communauté, par exemple francophone, utilise pour communiquer. Théorique, parce que chacun l’utilise à sa manière, avec son style et son habileté  propre. Il n’y a pas de bonne manière mais celle qui convient à chacun.
    Il existe plusieurs théories de la signification dont Alfred Korzybski disait qu’elles sont extrêmement confuses, définitivement sans espoir, et probablement nuisibles à la santé de la race humaine. Je vais essayer de vous monter que Korzybski avait tort, et qu’il est possible de proposer une théorie de la signification qui ne soit pas toxique pour l’espèce humaine.
    Pour Ferdinand de Saussure, le mot est une entité psychique à deux faces : le signifiant qui est l’empreinte psychique d’une image acoustique et le signifié qui est le concept qu’il désigne.
    Dans ce chapitre la notation qui consiste en un signe, une microforme alphabétique, entre parenthèses, par exemple : (signifiant), désigne spécifiquement l’entité psychique que le signe, que cette notation inclut, signale. En linguistique, comme en sémantique, il faut être extrêmement précis, sous peine de tomber dans les confusions fréquentes qui menacent ces deux sciences.

Les concepts des théories linguistiques[modifier | modifier le wikicode]

    Les théories linguistiques distinguent en général trois concepts fondamentaux concernant le mot ou signe linguistique :
    . Le signe proprement dit ou signifiant.
    . Le référent, la réalité qu’il désigne ou à laquelle il se rapporte.
    . Le concept ou signifié qui lui donne un sens.
    Une certaine confusion règne entre les termes signe, mot et signe linguistique qui sont parfois employés l’un pour l’autre. Notez aussi que le dernier de ces trois concepts est discutable, notre réalité sémantique étant constituée de concepts, de percepts et de souvenirs, à laquelle notre esprit associe des signifiants. Nous le démontrerons dans cette leçon.