Leçons de niveau 12

Le siècle des totalitarismes/Exercices/Analyses de document

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Analyses de document
Image logo représentative de la faculté
Exercices no2
Leçon : Le siècle des totalitarismes

Exercices de niveau 12.

Exo préc. :Sujets de compositions
Exo suiv. :Sommaire
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Exercice : Analyses de document
Le siècle des totalitarismes/Exercices/Analyses de document
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Examens de fin d'année (ici les math 10e année, équivalent du BEPC), Mahatma Gandhi Seva Ashram, à Joura, dans le Madhya Pradesh.

L’analyse de documents est, avec la réalisation d'un croquis ou d'un schéma, l'exercice prévu pour la seconde partie de l'épreuve écrite d'histoire et de géographie du bac à partir de la session 2012 (l'épreuve anticipée en première S) et de la session 2013 (en terminale ES et L).

Définition de l'épreuve[modifier | modifier le wikicode]

« L'exercice d’analyse de document(s), en histoire comme en géographie, comporte un titre, un ou deux documents qui peuvent être de nature diverse et des notes explicatives si nécessaire. Il est accompagné d'une consigne visant à orienter l'analyse du ou des documents.

Cette analyse doit permettre au candidat de faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l'apport et la portée du ou des document(s) proposé(s). En histoire lorsqu’un document est proposé, il s'agit de :

  • dégager le sens général du document en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte ;
  • de montrer l’intérêt et les limites éventuelles du document pour la compréhension de cette question historique.

Lorsque deux documents sont proposés, on attend du candidat qu’il dégage le sens général de chacun des documents en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte puis qu’il les mette en relation en montrant l’intérêt de cette confrontation »[1].

Lors de cet exercice, l'élève doit faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l'apport et la portée du ou des document(s) proposé(s) et à les remettre en questions. Peuvent ainsi être proposé à l'analyse : un texte, une affiche, une photographie, un croquis ou un schéma.

Même si aucun document officiel le précise, on peut attendre d'une analyse qu'elle compte d’abord une introduction présentant le(s) document(s), ensuite un développement structuré en deux ou trois parties correspondants aux idées principales du/des document(s), enfin une conclusion apportant un regard critique sur les apports du(des) document(s). Il s'agit de faire une analyse (une explication), le danger est donc soit de faire de la paraphrase (reprendre le texte en le reformulant, le plus souvent en moins bien), soit de faire une récitation du cours (qui serait hors-sujet : il faut analyser le document). Il faut analyser le document, tout le document et rien que le document.

Rappel de la méthode à partir d'un exemple : analyse du discours de Truman en 1949.

Rappel de la méthode de l'analyse de doc(s).

Notation par le correcteur[modifier | modifier le wikicode]

Au bac, si la notation de la copie est, selon les textes officiels, globale[1], il est conseillé d'affecter à l'exercice d'analyse de document cinq points sur les vingt de l'épreuve. La consigne « doit amener l'élève à :

  • identifier le document ;
  • éclairer/préciser/expliciter son contenu ;
  • permettre la confrontation entre documents, le cas échéant ;
  • faire preuve de distance critique à son égard.

Théoriquement, si le commentaire comporte tous ces aspects, la copie reçoit cinq points sur cinq »[2].

Le correcteur a toute latitude pour retirer des points à cause des erreurs d'orthographe, de grammaire ou de syntaxe. Une expression de qualité (une calligraphie soignée, un vocabulaire pertinent et un style élégant) est toujours valorisée.

Genèse et affirmation des régimes totalitaires[modifier | modifier le wikicode]

Genèse d'un régime totalitaire[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé comme sujet d'essai n° 2 du bac anticipé en février 2012[3].
Consigne : après avoir situé le document dans son contexte, montrez en quoi le programme du NSDAP pose les premières bases du régime totalitaire nazi.



Source : Hofer, Le national-socialisme par les textes, Stuttgart, 1959.
1 NSDAP : National-Sozialistische Deutsche Arbeiter-Partei (traduction : parti national-socialiste allemand des travailleurs).

Sujet ?[modifier | modifier le wikicode]

La fin des totalitarismes[modifier | modifier le wikicode]

L'homme du siècle[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé au centre d'examen de Beyrouth lors de l'épreuve anticipée du bac du 24 mai 2012[4].
Consigne : montrez en quoi ce document nous renseigne sur le régime soviétique et sur la sortie du totalitarisme en URSS.



Dénazification[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé au centre d'examen de Washington lors de l'épreuve anticipée du bac le 5 juin 2012[5].
Consigne : en vous appuyant sur ces deux documents, présentez le contexte, les principes et le bilan de la dénazification de l'Allemagne.



Source : Notes et études documentaires, no  664, La Documentation française, 10 juillet 1947.
1 Constitué par les commandants en chef des armées des quatre puissances occupantes.

Document 2 : l'épuration de l'administration allemande dans les zones occidentales (bilan en 1949)
Dossiers de fonctionnaires traités Emprisonnements Renvois ou sanctions sur salaires Amendes Aucune peines
Zone américaine 950 126 2,5 % 11,2 % 51,05 % 35,24 %
Zone britannique 2 041 454 ? 1,33 % 10,87 % 87,8 %
Zone française 669 068 0,142 % 2,51 % 44,66 % 52,68 %

Source : d’après La dénazification, sous la direction de M.-B. Vincent, collection Tempus, Perrin, 2008.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]