Leçons de niveau débutant

Introduction à la langue chinoise/Pinyin et prononciation

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Note : si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Début de la boite de navigation du chapitre
Pinyin et prononciation
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Introduction à la langue chinoise
Chap. préc. :Généralités sur le mandarin standard
Chap. suiv. :Dialogue
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à la langue chinoise : Pinyin et prononciation
Introduction à la langue chinoise/Pinyin et prononciation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les translittérations[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs systèmes de transcription sont utilisés pour ces langues dont le plus connu est le hanyu pinyin qui est une romanisation utilisée en République populaire de Chine.

Quelques exemples:
pinyin
  • zhōnggúo yǔwén
  • 汉语 hànyǔ


wade
  • pu³tong¹hua⁴ ; « langue commune » ou 汉语 : han⁴yu³, « langue des Han »

Dans cette transcription, les nombres indiquent les tons.

EFEO

On peut citer aussi pour mémoire, l'ancien système de transcription phonétique de l'École française d'Extrême-Orient (EFEO). Ce système de romanisation des langues chinoises a été très utilisée par les francophones jusqu'au milieu du XXe siècle, avant d'être peu à peu remplacée par le hànyǔ pīnyīn.


Pinyin[modifier | modifier le wikicode]

Le terme pinyin signifie littéralement « assembler les sons » en mandarin standard et se réfère au hanyu pinyin. Le Pinyin est devenu la méthode dominante pour écrire le chinois sur ordinateur en chine continentale et c'est un outil pour beaucoup d'étrangers cherchant à apprendre la prononciation du Mandarin.

Les symboles diacritiques sur les voyelles indiquent le ton : 1er ton ¯ - 2e ton ˊ - 3e ton ˇ - 4e ton ˋ

Pour le ton neutre, on ne met rien. Parfois, le ton neutre est indiqué par ° :

Xièxie ou parfois Xièxie̊ (merci).

Lorsqu'on ne dispose pas des caractères accentués du pinyin, on peut utiliser des chiffres écrits après les syllabes, correspondant au numéro du ton, le 0 indiquant l'absence de ton.

shang4wu3 (matin)
fa1yin0 (prononciation)

attention, il y a quelques pièges quand on veut prononcer un mot chinois écrit en pinyin:

  1. h en pingin est très gutural, proche du "r" français donc hǎo se prononce à peu près «rao»
  2. i en pingin se prononce comme un "e" très sec après z, c, s, zh, ch, sh, r donc shì se prononce à peu près «che»
  3. x et sh se prononcent avec ch, donc xièxie se prononce à peu près «chiéchié» et shì se prononce à peu près «che»
  4. q se prononcent avec ch comme l'anglais cheer
  5. zh se prononcent avec dj comme l'anglais junk
  6. ch se prononcent avec tch comme l'anglais church
  7. r ressemble au "j" français, donc rén se prononce à peu près «jen»
prononciation hànzì
prononciation shì
prononciation xiē
prononciation qín
prononciation zhi4
prononciation chā
prononciation rèn

Prononciation du mandarin[modifier | modifier le wikicode]

Les langues chinoises sont des langues à tons et le mandarin utilise 4 tons plus un ton neutre (ou ton léger qui se dit de façon faible et brève c'est-à-dire une syllabe atone). On a donc 5 possibilités.

Les 4 tons du mandarin

changements du 3ème ton[modifier | modifier le wikicode]

- Un 3ème ton suivi immédiatement d'un autre 3ème ton se prononce comme un 2ème ton.

  • Nǐ hǎo 你 好 se prononce « Ní hǎo » mais on écrit toujours Nǐ hǎo (Bonjour)
  • hěn xiǎo se prononce « hen2 xiao3 » (tout petit)

- une syllabe au 3ème ton suivie d'une syllabe au 1 , 2 , 4ème ton ou suivie par un ton neutre perd sa partie montante. Ce ton descendant est nommé demi-troisième ton.

  • wǒmen ( 我们 ) (nous) ici demi-troisième ton descendant.
    wǒmen dit par un locuteur de Pékin.