Leçons de niveau débutant

Introduction à la langue chinoise/Généralités sur le mandarin standard

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Note : si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Début de la boite de navigation du chapitre
Généralités
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Introduction à la langue chinoise
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Pinyin et prononciation
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à la langue chinoise : Généralités
Introduction à la langue chinoise/Généralités sur le mandarin standard
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les langues chinoises comprennent différents parlers qui sont soit des langues, soit des dialectes. Il y a environ une dizaine de langues ou dialectes parlées en Chine. On distingue généralement sept grandes langues chinoises modernes Les deux langues les plus connues en occident sont le Mandarin et le Cantonnais. Macao et Hong Kong parlent majoritairement cantonais. On trouve, entre certains dialectes, des différences très importantes.

Toutes ces langues sont souvent désignées dans leur ensemble sous le nom de « chinois » ( 中文, zhōngwén ) et le Mandarin qui est la langue chinoise la plus parlée est souvent appelée hanyu ( 汉语 ) , c'est-à-dire « langue des Han ».


Langues chinoises parlées en Chine

Le Mandarin[modifier | modifier le wikicode]

Le mandarin ( 官话 ; pinyin : guān huà ) est une catégorie des langues chinoises parlée dans le nord et le sud-ouest de la Chine continentale.

Le Mandarin standard[modifier | modifier le wikicode]

Le mandarin standard ( 普通话 ; pinyin : pǔtōnghuà ) est la langue officielle en République populaire de Chine (RPC), à Taïwan et Singapour. À ce titre, il a fait l'objet de codification (prononciation, grammaire), et est la langue parlée généralement enseignée.

Les tons[modifier | modifier le wikicode]

Les langues chinoises sont des langues à tons. Le mandarin utilise 4 tons mais la prononciation du cantonais peut utiliser jusqu'à 9 tons.

Les 4 tons du mandarin

Une syllabe peut n’avoir aucun ton ou peut être prononcée avec un ton (on a donc 5 possibilités).

L'exemple classique pour expliquer les tons est celui de la syllabe ma dans les quatre tons principaux du mandarin standard. Les tons correspondent à ces cinq caractères chinois :

  • 1er ton: Ton haut , mā = “mère”
  • 2ème ton: Ton montant , má = “chanvre”
  • 3ème ton: Ton descendant légèrement puis remontant , mǎ = “cheval”
  • 4ème ton: Ton descendant et bref , mà = “gronder”
  • ton neutre , ma = particule interrogative que l'on place à la fin de la question.


First tone (Mandarin).pngSecond tone (Mandarin).pngThird tone (Mandarin).pngFourth tone (Mandarin).pngma

Voici un enregistrement des quatre tons précédents sur ma. Le cinquième ton ou ton neutre n'est pas inclus dans le fichier audio.

L'écriture chinoise[modifier | modifier le wikicode]

La langue écrite ( 文, wén ) utilise des caractères chinois ou sinogrammes ( caractères han « hanzi » ). La nouvelle écriture, appelée simplifiée, est devenue officielle en République populaire de Chine. Les caractères traditionnels sont conservés à Taïwan, Macao et Hong Kong.

  • écriture simplifiée:
.
  • caractères traditionnels:
中国语文
中國語文

Les transcriptions du chinois[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs systèmes de transcription sont utilisés pour ces langues dont le plus connu est le hanyu pinyin qui est une romanisation utilisée en République populaire de Chine.

Quelques exemples:
pinyin
  • zhōnggúo yǔwén
  • 汉语 hànyǔ

Les symboles diacritiques sur les voyelles indiquent le ton : 1er ton ¯ - 2e ton ˊ - 3e ton ˇ - 4e ton ˋ

Pour le ton neutre, on ne met rien. Parfois, le ton neutre est indiqué par ° : Xièxie ou parfois Xièxie̊.

wade
  • pu³tong¹hua⁴ ; « langue commune » ou 汉语 : han⁴yu³, « langue des Han »

Dans cette transcription, les nombres indiquent les tons.

EFEO

On peut citer aussi pour mémoire, l'ancien système de transcription phonétique de l'École française d'Extrême-Orient (EFEO). Ce système de romanisation des langues chinoises a été très utilisée par les francophones jusqu'au milieu du XXe siècle, avant d'être peu à peu remplacée par le hànyǔ pīnyīn.

Notes[modifier | modifier le wikicode]