Leçons de niveau 15

Introduction à l'architecture/Modèles architecturaux

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Modèles architecturaux
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Introduction à l'architecture
Chap. préc. :Objets architecturaux
Chap. suiv. :Modèles architectoniques
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à l'architecture : Modèles architecturaux
Introduction à l'architecture/Modèles architecturaux
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les modèles architecturaux sont les idées des concepteurs des bâtiments et des villes, de leurs collaborateurs, spécialistes et chercheurs, ainsi que celles des habitants et de leurs représentants lorsque ceux-ci prennent part, d’une manière ou d’une autre, à la transformation consciente de l'environnement bâti.


Les modèles architecturaux sont des briques d’architecture : la connaissance de quelques manières de bien vivre, de bien concevoir et de bien construire nos espaces de vie. Chaque modèle architectural peut être conçu comme une {forme / conçue – réalisée – vécue} relativement autonome dans son contexte.


Chaque modèle décrit une action de conception architecturale c’est-à-dire simultanément :

  1. Un cheminement de la pensée : un ensemble de raisonnements qui partent de l’analyse d’une situation donnée pour arriver à la synthèse d’une forme particulière en passant par la formulation d’un parti pris, par l’imagination d’une forme mentale qui sera le prototype de l’action architecturale ;
  2. Une reconfiguration du milieu existant : des éléments matériels, des fluides et des espaces imaginés ou choisis, insérés, assemblés puis travaillés dans le développement et la construction d’un projet de transformation du milieu existant ;
  3. Une réorganisation des manières de vivre : des actions humaines, des sentiments, des intentions, des usages, des habitudes et des idées qui sont à la source du projet et qui vont se retrouver confrontés et transformés par celui-ci.


L'action de conception architecturale c’est précisément l’ensemble de transformations réciproques, dans un certain contexte : (1) du milieu de vie, à la fois par les pensées de ceux qui l'imaginent et par les évènements qui s’y déroulent, (2) de la pensée architecturale, à la fois par les objets sur lesquels elle porte et par les usages desquels elle émerge, et (3) de la vie politique, à la fois par le milieu architectural dans lequel elle se manifeste et par les pensées auxquelles elle donne lieu, le contexte étant, dans tout cela, le fond relativement stable duquel se détache cet ensemble cohérent de phénomènes en rapports les uns avec les autres.


Lorsqu’une action de conception se manifeste de manière récurrente dans des contextes aux problématiques elles aussi récurrentes, il y a lieu d’expliciter le modèle qui lui est sous-jacent. Ainsi, chaque modèle architectural est-il la représentation d’une telle action récurrente qui constitue, dès lors, le moyen de sa connaissance et de sa propre transformation.


Un ensemble consistant de modèles peut offrir une base solide, bien que partielle, pour programmer, concevoir et réaliser des projets architecturaux et urbains. Ce que devront retenir les concepteurs de ces modèles, ce sont avant tous les transformations, les cheminements et les réorganisations possibles, car ils sont, pour les problématiques données, de ceux qu’il s’avère fructueux de mettre en œuvre.


En adaptant ces modèles à chaque projet particulier, en les associant à d’autres modèles architecturaux et surtout, en sachant intelligemment en dépasser les limites inhérentes, les concepteurs pourront aboutir à des résultats originaux dont la qualité reposera, en partie :

  • sur l’ensemble des connaissances extérieures qui peuvent participer à l’élaboration de ces modèles (acoustique, sociologie, résistance des matériaux, etc.) ;
  • sur la connaissance proprement architecturale en quoi consiste une telle modélisation : l’organisation formelle de ces points de vue multiples par la mise en œuvre de modèles architectoniques.