Leçons de niveau 16

Introduction à l'électromagnétisme des milieux matériels/Anisotropie et non-linéarité

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Anisotropie et non-linéarité
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Introduction à l'électromagnétisme des milieux matériels
Chap. préc. :Déplacement électrique
Chap. suiv. :Aimantation
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à l'électromagnétisme des milieux matériels : Anisotropie et non-linéarité
Introduction à l'électromagnétisme des milieux matériels/Anisotropie et non-linéarité
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Cette page présente brièvement les limites du modèle du diélectrique LHI qui est l’objet du présent cours. Pour de plus amples développements sur tous ces phénomènes, consulter le cours sur l’électromagnétisme des milieux diélectriques.

Milieux anisotropes[modifier | modifier le wikicode]

La molécule de
Début d’une formule chimique
CO2
Fin d’une formule chimique
se polarise plus lorsqu'un champ parallèle à son axe est appliqué plutôt qu'un champ perpendiculaire.

Cependant, dans le cas de molécules, les problèmes de symétrie rendent la structure plus sensibles à la polarisation dans certaines directions que dans d'autres. Le comportement du matériau face à l’application d'un champ électrique est alors décrit par le tenseur de polarisabilité.










Cristaux[modifier | modifier le wikicode]

La biréfringence

L'anisotropie engendre des comportements intéressants, comme la biréfringence dans des cristaux comme le spath d'Islande. Dans certains cristaux biréfringents, on a ainsi les propriétés suivantes :





Milieux non linéaires[modifier | modifier le wikicode]

Dans le cas le plus général, dépend de . Cela peut conduire à des comportements amusants, qui sont l’objet d'étude de l'optique non linéaire.