Leçons de niveau 16

Introduction à l'électromagnétisme des milieux matériels/Aimantation

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à l'électromagnétisme des milieux matériels : Aimantation
Introduction à l'électromagnétisme des milieux matériels/Aimantation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Aimantation[modifier | modifier le wikicode]

Aimantation induite[modifier | modifier le wikicode]

De même que l’application d'un champ électrique à un milieu matériel conduit les charges qui le composent à se déplacer, l’application d'un champ magnétique à un milieu matériel conduit à une réaction du milieu.

Ce comportement peut s'expliquer, de même qu'un champ électrique polarise la matière, par l'aimantation du milieu lorsqu'on lui applique le champ magnétique. On modélise ce comportement par l'apparition de dipôles magnétiques dans la substance.

Un aimant




Aimantation permanente[modifier | modifier le wikicode]

Par ailleurs, il existe des matériaux aimantés dans lesquels il existe en permanence une aimantation non nulle. C'est le cas notamment de l'oxyde de fer Fe3O4 ou de matériaux de synthèse comme les alliages « alnico » (à base d'aluminium, de nickel et de cobalt)

Propriété fondamentale de l'aimantation[modifier | modifier le wikicode]

Considérons un milieu magnétique, de volume V et de surface Σ fermée. Le vecteur normal à Σ orienté vers l'extérieur de Σ est noté .


Susceptibilité magnétique[modifier | modifier le wikicode]

Relation entre M et B[modifier | modifier le wikicode]



Comportement des matériaux[modifier | modifier le wikicode]

Suivant les matériaux utilisés, il se crée une force qui repousse ou attire les substances, et ce avec une intensité plus ou moins forte en fonction de la susceptibilité magnétique .

De nombreux comportements différents existent, et sont détaillés au chapitre dédié aux types de magnétisme. En particulier, la susceptibilité magnétique peut dépendre du champ magnétique qui règne à l'intérieur du matériau. C'est par exemple le cas des matériaux ferromagnétiques.