Leçons de niveau 11

Histoire du Québec et du Canada/Le Québec et la confédération

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le Québec et la confédération
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Histoire du Québec et du Canada
Retour auLes débuts du parlementarisme
Chap. suiv. :Le développement industriel
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Histoire du Québec et du Canada : Le Québec et la confédération
Histoire du Québec et du Canada/Le Québec et la confédération
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Dans les années 1860, la Grande-Bretagne s'est vraiment inquiétée du fait que le Canada était plus une étoile brillante qu'un atout pour l'Empire. Les politiciens britanniques n'aimaient pas les dépenses liées à la défense des colonies nord-américaines contre les menaces réelles ou perçues des Américains. La guerre de Sécession n'a fait qu'accroître les craintes au Canada d'une éventuelle invasion.

Les Américains, en revanche, semblaient toujours avoir un groupe de personnes disposées à faire la guerre à la Grande-Bretagne et à envahir l'Amérique du Nord britannique, souvent en haut lieu (par exemple, le secrétaire d'État de Lincoln, Seward). Le commerce de la Grande-Bretagne avec les États-Unis à cette époque était tout simplement devenu trop précieux pour être compromis par le maintien d'un système colonial en Amérique du Nord britannique, alors d'éminents politiciens britanniques ont commencé à pousser le Canada « hors du nid », pour ainsi dire.

Cependant, le processus n'était pas simple. L'Amérique du Nord britannique ne comptait pas moins de sept colonies et le vaste territoire de la Terre de Rupert détenu et géré par la Compagnie de la Baie d'Hudson. Unir cette zone s'avérerait difficile.

La Confédération a été réalisée pour de nombreuses raisons. Le Canada-Ouest et le Canada-Est ont estimé que l'union des colonies aiderait à rendre toutes les colonies plus fortes, plus stables économiquement et rendrait le système gouvernemental plus équitable.