Leçons de niveau 15

Gestion des représentations diplomatiques/Chefs de mission diplomatique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Chefs de mission diplomatique
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Gestion des représentations diplomatiques
Chap. préc. :Formes de représentations diplomatiques
Chap. suiv. :Activités
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Gestion des représentations diplomatiques : Chefs de mission diplomatique
Gestion des représentations diplomatiques/Chefs de mission diplomatique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Chefs de mission diplomatique[modifier | modifier le wikicode]

Les chefs de mission diplomatique étaient autrefois connus sous l’appellation d’« agents diplomatiques » ou de « ministres publics ». L’article 14 de la convention de Vienne les désigne par le terme « chefs de mission », tout en les répartissant en trois classes :

Ambassadeurs[modifier | modifier le wikicode]

On les retrouve à la tête des ambassades ; cette classe regroupe également les nonces et pro-nonces ainsi que les Hauts-commissaires, les représentants ou délégués permanents et administrateurs auprès d'organisations internationales.

Ministres plénipotentiaires[modifier | modifier le wikicode]

Classe qui a pratiquement disparu regroupant les ministres plénipotentiaires, les envoyés et inter-nonces, accrédités auprès des chefs d’État. En France, elle regroupe également certains consuls généraux et certains adjoints aux ambassadeurs ; les ministres portent alors le titre de ministre conseiller.

Chargés d'affaires[modifier | modifier le wikicode]

Les chargés d’affaires accrédités auprès des ministres des affaires étrangères. L'article 19 de la convention de Vienne prévoit le rôle de « chargés d’affaires ad interim » si le poste de chef de mission est vacant ou s'il est empêché. Les chargés d'affaires ad interim assurent l'intérim du chef de mission et agissent à titre provisoire comme chef de la mission. Le chargé d’affaires a alors l’obligation de compte-rendu envers son supérieur hiérarchique dès le retour de celui-ci dans l’ambassade.

Chargés d’affaires en pied[modifier | modifier le wikicode]

Le chargé d’affaires en pied est nommé pour s’occuper de la mise en place des infrastructures indispensables au bon fonctionnement d’une ambassade en cours d’installation. Le chargé d’affaires en pied cède la place à l’ambassadeur dès l’arrivée de ce dernier sur le territoire d’accueil.