Leçons de niveau 11

Genres et formes de l'argumentation : XVIIe et XVIIIe siècles

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Image logo
Le programme français relatif à cette page a fait l'objet d'une réforme importante en 2019. Sa structure ne répond plus aux attendus de l'Éducation nationale française (source).
Vous êtes invité à créer un nouveau cours (aide) et de nouvelles leçons (aide) conformes au nouveau programme. En cas de doute, discutez-en (février 2021).
Une liste de cours conformes à d'anciens programmes français est disponible ici : Catégorie:Anciens programmes.
Genres et formes de l'argumentation : XVIIe et XVIIIe siècles
Autres leçons de littérature
Chapitres
Chap. 1 :Page très complète et pleinement exploitable Le Classicisme (11)
Chap. 2 :Page très complète et pleinement exploitable La Bruyère, Les Caractères (11)
Chap. 3 :Page très complète et pleinement exploitable Fénelon, Lettre à Louis XIV (11)
Chap. 4 :Page très complète et pleinement exploitable La Fontaine, Fables (11)
Annexes

Qu’est-ce qu’un apologue ? En quoi cette forme d’argumentation permet-elle de dénoncer efficacement la misère et la faim au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle ?

Objectifs

Les objectifs de cette leçon sont :

  • Reconnaître les particularités de l’argumentation indirecte à travers un genre aux formes variées : l’apologue ; et par opposition, distinguer cette forme d’argumentation de l’argumentation directe.
  • Repérer les différentes stratégies à l’œuvre dans un texte argumentatif pour dénoncer la misère et la famine.
  • Découvrir une époque et un mouvement littéraire, artistique et culturel : le XVIIe siècle et le Classicisme.


image logo modifier ces objectifs.

Niveau et prérequis conseillés

Leçon de niveau 11. Les prérequis conseillés sont :

Les prérequis pour cette leçon n'ont pas encore été précisés. Pour le faire, cliquez ici.


Image logo modifier ces prérequis.


Référents

Ces contributeurs sont prêts à vous aider concernant cette leçon :


Question book-2.svg modifier les référents.