Leçons de niveau 11

Gérer les espaces terrestres/Les littoraux, espaces convoités

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les littoraux, espaces convoités
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Gérer les espaces terrestres
Chap. préc. :Étude de cas : le littoral algérois
Chap. suiv. :Concentration des hommes et des activités
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Gérer les espaces terrestres : Les littoraux, espaces convoités
Gérer les espaces terrestres/Les littoraux, espaces convoités
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les littoraux, espaces convoités[modifier | modifier le wikicode]

Sur toute la planète, les littoraux tendent à s'artificialiser et ils sont souvent menacés par la montée des océans (ici : Besant Nagar en Inde).

Le littoral est l’espace de contact entre la terre et la mer : il est constitué d’un rivage, d’un avant-pays marin exploité et d’un arrière pays continental dont le paysage, les aménagements et les activités sont fortement marqués par la présence de la mer. La mondialisation des échanges, l’industrialisation des côtes et l’essor du tourisme entraîne la concentration du peuplement et des activités le long des rivages qui pose un problème entre développement économique et développement durable. La majorité de la population mondiale habite à moins de 50 km de la mer.

La mondialisation des échanges et la révolution des moyens de transport maritimes et les activités industrialo-portuaires dans les métropoles, conjugués au développement de l’activité touristique de masse sur les littoraux ensoleillés et le tourisme balnéaire, entraînent la littoralisation des hommes et des activités ayant pour conséquences le développement des façades maritimes, la dégradation de l’environnement et l’exode rural et l’héliotropisme.