Leçons de niveau 11

Européens dans le peuplement de la Terre/Grandes phases

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Grandes phases
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Européens dans le peuplement de la Terre
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Essor de la population européenne
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Européens dans le peuplement de la Terre : Grandes phases
Européens dans le peuplement de la Terre/Grandes phases
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Place des européens dans le peuplement de la Terre[modifier | modifier le wikicode]

Le peuplement européen est ancien puisque l'Europe est un foyer de peuplement depuis l'Antiquité et un foyer majeur de peuplement depuis le XIXème siècle, au même titre que l’Inde et la Chine, si bien que ¼ des hommes est européen à cette époque.

Néanmoins, la croissance de la population européenne est lente et limitée dans le temps : 31 millions d'habitants en 400 av. J.-C. puis 41 millions en 500 alors que 900 ans après, la population européenne augmente de 10 millions en période de pax romana. Cette croissance s'accélère au XVIIIème siècle puisque la population atteint désormais 100 millions d'habitants, soit 4 millions de plus par an entre le Vème siècle et le XVIIIème. Au XIXème siècle, la population augmente de 150 millions d'habitants par an pour atteindre 400 millions d'habitants. Aujourd'hui, au XXI siècle, la population européenne représente 742 500 000 habitants soit ⅒ de la population mondiale.


L'Europe vue de nuit en 2002, la densité de population dans l'Union européenne est de 114 habitants par km2.


L'Europe un foyer de peuplement ancien[modifier | modifier le wikicode]

Il y a 3 anciens foyers de population : l’Europe de l’Ouest, l’Inde et la Chine (l’Asie orientale et méridionale). Ces anciens foyers restent les concentrations primaires d’habitants du monde, mais à travers des siècles, ils ont grandi. La concentration de peuplement de l’Europe de l’Ouest a densifié de peupler l'entièreté du continent européen.

Il y a 3 types de facteurs :

  • Facteurs naturels
    • Le climat
    • L’aridité (fleuves, littoraux)
  • Facteurs économiques
    • L’industrialisation
    • Les ressources naturels
  • Facteurs historiques et politiques
    • La culture hellenique
    • Les civilisations anciennes : romaine, grecque, depuis l’Antiquité

Le continent d’Europe est une péninsule, plein des fleuves. Les gens s’installent près des littoraux, des fleuves, des eaux. L’Europe est un foyer ancien pour une multitude des facteurs explique que l’Europe soit un foyer ancien.

La part de la population européenne dans la population mondiale[modifier | modifier le wikicode]

A l’Antiquité, l’Europe concentre 17,3 % de la population humaine. Dès 1500 à 1750, la population européenne stagne à 18,3 %. Dès 1750 à 1944, la population européenne a grandi à 26,2 % de la population mondiale. Du XIX au XXe siècle, le taux de mortalité se baisse tandis que le taux de naissance augmente.

A travers des siècles, depuis l’Antiquité au XIXe siècle, l’Europe maintient sa position d’un foyer ancien de population, comprenant 17,3 % de la population mondiale à l’Antiquité à 26,2 % au XIXe siècle, une augmentation de 8,9 % ; à cause de la présence des phases pendant l’évolution démographique.

Ces diagrammes montrent une évolution rapide de la part de la population européenne à part de la population mondiale à partir du XVIIIe siècle, l’Europe connaissant un processus de transition démographique (TD).