Leçons de niveau 18

Esprit capitaliste/Le traditionalisme

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le traditionalisme
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Esprit capitaliste
Chap. préc. :La mentalité capitaliste
Chap. suiv. :La doctrine de la prédestination
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Esprit capitaliste : Le traditionalisme
Esprit capitaliste/Le traditionalisme
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Ayant décrit ce qu'il pense être le type de la mentalité capitaliste, Max Weber se demande comment celle-ci a pu s'imposer dans les sociétés occidentales.

Il relève que le projet de consacrer sa vie à amasser de l'argent n'a jamais prévalu dans les sociétés pré-capitalistes.

Le sociologue en conclut donc qu'avant de gagner en influence, les idées capitalistes ont d'abord été véhiculées par des groupes sociaux qui y trouvaient un intérêt.

Ce raisonnement sous-tend la thèse centrale de "L’Éthique protestante et l'Esprit du capitalisme".

Max Weber postule que des communautés d'entrepreneurs protestants (principalement calvinistes, piétistes, méthodistes et baptistes)ont constitué un vecteur important pour la propagation de la mentalité capitaliste.

Ces communautés ont endossé cette fonction vectrice parce qu'elles y ont trouvé un intérêt concret mais aussi parce qu'il existe une affinité entre la mentalité capitaliste et leurs idées religieuses.