Leçons de niveau 2

Espéranto/Grammaire/Alphabet

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Note : si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Début de la boite de navigation du chapitre
Alphabet et prononciation
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Grammaire espéranto
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Introduction à la grammaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Grammaire espéranto : Alphabet et prononciation
Espéranto/Grammaire/Alphabet
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

L'espéranto est une langue qui s'apprend très vite dès que l'on sait la lire. C’est pour cela que cette leçon est si importante et si progressive.

Les phrases commencent par une majuscule, et se terminent par un point, qui peut être d'interrogation, d'exclamation… et suivi d'une espace comme en français.

Toutefois, le point-virgule, le deux-points, les points d'exclamation et d'interrogation ne sont pas précédés d'une espace, contrairement au français ; il en est de même en anglais.

Prononciation générale[modifier | modifier le wikicode]

Lettres triviales[modifier | modifier le wikicode]

Certaines lettres se prononcent comme en français, d'autres non. Que la lettre soit en minuscule ou non ne change rien à sa prononciation, comme en français.

Une lettre se prononce toujours de la même façon, quelle que soit sa place dans le mot et quelles que soient les lettres apparaissant avant ou après. En particulier, il n'y a aucune nasalisation des voyelles suivies d'un m ou d'un n, contrairement au français. En outre, chaque son ne peut s'écrire que d’une seule manière, contrairement au français.

  • Pour nommer les voyelles, on prononce simplement la voyelle, comme en français. Parmi les lettres qui se prononcent comme en français : a, i
  • Pour nommer les consonnes, on ajoute la voyelle o après la consonne. Parmi les lettres qui se prononcent comme en français : bo, ko, … zo.

Voici les lettres qui se prononcent en espéranto comme elles se prononcent généralement en français, et que vous connaissez donc déjà [1] : a, b, d, f, k, m, n, p, v, z.

Exemples traduits[modifier | modifier le wikicode]

  • mi = moi, je.
  • vi = tu, vous.
  • bela = beau, belle.

Lettres faciles[modifier | modifier le wikicode]

En français, la prononciation de certaines lettres dépend du contexte. Ce n’est pas le cas de l'espéranto.

  • Le a se prononce comme dans le substantif français amertume.
  • Le e est fermé, et se prononce comme dans le mot français été.
  • Le g se prononce dur comme dans le substantif français garde.
  • Le h est aspiré. Ce son n’existe pas en français, mais se prononce comme dans le mot allemand haben ou le mot anglais to have.
  • Le i est toujours une voyelle, et se prononce comme dans le substantif français idée.
  • Le o est fermé, et se prononce comme dans le verbe français oser.
  • Le s se prononce sifflant comme dans le substantif français salade.
  • Le l se prononce spirant latéral alvéolaire voisé, comme dans l'adjectif français liquide.
  • Le t se prononce dental, comme dans le substantif français tarte.

Exemples traduits[modifier | modifier le wikicode]

  • esti = être (verbe).
  • halti = stopper.
  • ino = femelle.
  • oleo = huile.
  • sana = sain(e).
  • longa = long.

Lettres particulières[modifier | modifier le wikicode]

Sept lettres ont une prononciation particulière :

  • Le ĥ se prononce en un raclement de gorge rauque, comme à la fin du mot allemand noch, ou comme la lettre arabe « ﺥ » (ḫāʾ) transcrite kh et translittérée .
  • Le j se prononce comme le y du substantif français yoyo.
  • Le ĵ se prononce comme le j du substantif français jokari.
  • Le ŝ se prononce comme la combinaison de lettres ch du substantif français cheval, comme dans le mot anglais she (elle).
  • Le u se prononce comme la combinaison de lettres ou du substantif français hibou.
  • Le ŭ se prononce comme le w du substantif français watt.

Exemples traduits[modifier | modifier le wikicode]

  • arĥitekto = architecte.
  • granda = grand(e).
  • jako = veste.
  • ĵurnalo = journal. (Synthèse de l'actualité (du jour, de la semaine, …) par un organe de presse.)
  • ruĝa = rouge.
  • ŝi = elle. (Comme she en anglais, de même sens.)
  • unu = un. (Chiffre)
  • vetero = temps. (État de l'atmosphère.)
  • morgaŭ = demain.

Lettres dont la prononciation est composée[modifier | modifier le wikicode]

Trois lettres ont une prononciation composée. Vous remarquerez qu'elles se prononcent comme si elles étaient formées de deux lettres espérantistes déjà connues [2] :

  • Le c se prononce comme s'il était écrit ts.
  • Le ĉ se prononce comme s'il était écrit .
  • Le ĝ se prononce comme s'il était écrit .

Exemples traduits[modifier | modifier le wikicode]

  • caro = tsar.
  • ĉevalo = cheval.
  • ĝojo = joie.

Accent tonique[modifier | modifier le wikicode]

L'accent tonique existe en espéranto. Il se place toujours sur l'avant-dernière syllabe. (Dans les mots bisyllabiques, il tombe sur la première syllabe ; dans les mots trisyllabiques, il tombe sur la deuxième syllabe ; dans les mots quadrisyllabiques, il tombe sur la troisième syllabe ; dans les mots quintisyllabiques, il tombe sur la quatrième syllabe ; etc.)

Alphabet complet[modifier | modifier le wikicode]

L'alphabet de l'espéranto comporte vingt-huit lettres : certaines lettres de l'alphabet latin (sauf les lettres q, w, x et y), et six lettres accentuées : ĉ, ĝ, ĥ, ĵ, ŝ et ŭ. (Une brève est un demi-cercle retourné.)

Rappels :

  • Pour nommer les voyelles, on prononce simplement la voyelle : a, e, i, o, u.
  • Pour nommer les consonnes, on ajoute la voyelle o après la consonne : bo, co, ĉo, do, fo, go, ĝo, ho, ĥo, jo, ĵo, ko, lo, mo, no, po, ro, so, ŝo, to, ŭo, vo, zo.
Minuscule Majuscule Prononciation API Équivalent français Exemples (en français)
a A /a/ a arbre
b B /b/ b ballon
c C /t͡s/ ts tsunami
ĉ Ĉ /t͡ʃ/ tch tchèque
d D /d/ d dire
e E /e/ é éléphant
f F /f/ f famille
g G /ɡ/ g gare
ĝ Ĝ /d͡ʒ/ dj adjudant
h H /h/ h home (anglais)
ĥ Ĥ /x/ rh Khaled (la jota espagnole)
i I /i/ i idée
j J /j/ y yoga
ĵ Ĵ /ʒ/ j jeudi
k K /k/ k koala
l L /l/ l lion
m M /m/ m merci
n N /n/ n nana
o O /o/ o oser
p P /p/ p papa
r R /ɾ/ r rouge
s S /s/ s singe
ŝ Ŝ /ʃ/ ch chanter
t T /t/ t tête
u U /u/ ou ours
ŭ Ŭ /w/ w watt
v V /v/ v ville
z Z /z/ z zone

Substitutions[modifier | modifier le wikicode]

Il est impossible de saisir les lettres accentuées de l'espéranto sur les machines à écrire et sur certains systèmes informatiques. Afin de résoudre ce problème, le système de remplacement le plus couramment utilisé est le système X.

Il consiste à faire suivre la lettre majuscule ou minuscule correspondante d’un x minuscule. Cela n'entraîne pas d'ambigüité, la lettre x n'étant pas utilisée en espéranto. Rappelons toutefois que le système X est avant tout utile pour taper en espéranto sur une machine à écrire.

(Un autre système, qui fut originellement proposé par Ludwik Zamenhof, consiste à faire suivre la lettre majuscule ou minuscule correspondante d’un h minuscule, sauf pour le ŭ qui est simplement remplacé par un u classique ; mais ce système est à déconseiller en raison des ambigüités qu’il peut entraîner. En effet, le système H butte sur des mots comme flughaveno, longhara, dishaki, ĉashundo, etc., ou le h est une lettre à part entière et non le substitut d'accent de la lettre qui le précède.)

Note[modifier | modifier le wikicode]

Lien vers des exemples : Arras Esperanto

  1. Certaines de ces lettres ont une prononciation variable en français. On retiendra la prononciation « générale ».
  2. Cela n'est pas causé par un manque de simplification, mais par l'origine internationale des radicaux composant les mots de l'espéranto.