Leçons de niveau 15

Dynamique des fluides parfaits/Approche énergétique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Approche énergétique
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Dynamique des fluides parfaits
Chap. préc. :Équations de Bernoulli
Chap. suiv. :Applications pratiques
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Dynamique des fluides parfaits : Approche énergétique
Dynamique des fluides parfaits/Approche énergétique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Interprétation de l'équation[modifier | modifier le wikicode]

On rappelle que le travail élémentaire d'une force est le produit scalaire entre le vecteur force et le vecteur de déplacement élémentaire

Le travail, c’est de l'énergie. L'équation de Bernoulli traduit donc la conservation de l'énergie le long d'une ligne de courant.

Généralisation de l'équation de Bernoulli[modifier | modifier le wikicode]

En gardant cette idée de conservation de l'énergie, si le fluide n’est pas parfait, il est quand même possible de se baser sur l'équation de Bernoulli pour bâtir un modèle empirique. Il faudra prendre en compte les effets visqueux et l'interaction entre le fluide et la cause de son mouvement (pompe, etc)

Un effet visqueux correspond à une perte de charge.]] Une pompe augmente la charge du fluide tandis qu'une turbine diminue la charge du fluide...

L'équation de Bernoulli devient alors:


 : variation de charge potentielle de pression (Pf-Pi)

 : variation de charge cinétique

 : variation de charge potentielle de l'altitude

perte de charge due aux efforts visqueux (négatif)

 : charges associées aux machines (positif si pompe, négatif si turbine)