Discussion Wikiversité:Organisation des enseignements

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Voir aussi les discussions antérieures sur Discussion Wikiversité:Organisation des enseignements/Ancienne ODE


Organisation de la faculté de droit[modifier le wikicode]

Désolé, je ramène ma secte sur Wikiversité ! En effet, potentiellement, mais ce n’est pas nouveau, nous avons un problème, qui ne se retrouve a priori dans aucune autre matière : le droit est fonction du pays, et son étude est radicalement différente selon la juridiction. Certes, on peut faire un rapprochement entre certains systèmes juridiques, mais c’est un faux rapprochement, totalement artificiel et non juridique.

Alors, histoire de fixer les choses avant que le problème ne soit créé, je pense que les la faculté de droit doit se scinder en fonction de l'État (ou de la juridiction, le cas échéant, car par exemple le droit écossais ou irlandais du nord n’est pas le même que le droit anglais).

Problème : cette scission, si elle est acceptée, est-elle une nouvelle faculté (Faculté:Droit autrichien), une sous-faculté (Faculté:Droit/Autriche) ou un département (Département:Droit autrichien) ?

Je pense que pour le droit, donc, il doit y avoir véritablement une faculté ou une de ces sous-facultés par pays, ce qui sera plus commode à organiser. Ensuite, chacune de ses facultés organiser ses départements, en fonction de la matière. Il n'y ainsi pas forcément chacune des branches du droit que l’on retrouve en droit français en droit autrichien, sans pour autant que cela rende moins nécessaire qu'une faculté soit consacré au droit autrichien, après tout…

Est-ce que cela soulèverait des problèmes ? — Erasoft24 6 décembre 2006 à 21:46 (UTC)[répondre]

Salut erasoft, comme je suis juriste, croit bien que j’ai réfléchi au problème en concevant les architectures. Dans l'ancienne architecture, il existait les "poles" : donant ainsi une division : Faculté de Droit > Département de droit public > Pole droit public français. Cette arhcitecture a été abandonnée et les poles ne sont donc plus officiellement des niveaux de la Wikiversité. Cependant, il sont possible à réintroduire en faisant des petites divisions peu voyantes au sein d’un département. Par ailleurs, je réfute ton idée d’avoir un classification en premier lieu par État : on a d’abord la division pas themes (droit public, droit privé, (droit pénal), droit international, théorie et histoire du droit ) et en au sein des départements on fait des regroupements étatiques (ou de juridiction), ceci incite a développer dans chaque département une section de droit comparé et cela rend les choses très intéressantes. Sainte-Rose (joindre) 6 décembre 2006 à 22:49 (UTC)[répondre]
Holà ! Je pense que cette question est analogue à celle qui concerne la linguistique et l'enseignement des langues. Il y a sans doute d’une part une science/théorie du droit/de la loi qui peut bénéficier (plutôt que pâtir) de la diversité des droit nationaux (cf méthode comparative en linguistique) ; avec une multiplicité de thèmes passionnants tels que 'droit naturel', 'loi/coutume', 'droit divin', 'relativité', 'politique', 'constitution', 'démocratie', 'libéralisme (politique)', 'public/privé', 'pénal/civil', 'violence (état)' … Et toutes les questions internationals et transnationales : brevets (vivant, logiciels), économie et commerce, juridictions internationales, humanisme, internet, … D'autre part, l'enseignement des droits nationaux tels qu’ils sont. De plus (comme pour la langue française), le droit des états officiellement francophones constitue évidemment un sujet privilégié au sein d’un wikiversité francophone.
Je pense donc que cette faculté de droit nécessite bien un découpage supplémentaire. Il me semble que ce découpage est à la fois naturel (claire diversité de thème) et pratique (car les légistes sont forcément spécialisés, donc ils n'interviendraient pas nécessairement dans plusieurs facultés). Si bien qu’il faudrai créer diverses facultés plutôt que des sous-facultés (qui en plus nécessitent la création d’un niveau de structuration supplémentaire). On peut ainsi envisager 2+n facultés :
  • théorie de la loi
  • droit des états non-francophones
  • droit français/belge/suisse/canadien-québecois
spir

Où sont les projets d'apprentissage ?[modifier le wikicode]

Question déplacée ici.

'cours' ou 'leçon' ?[modifier le wikicode]

Le texte précise que les 'leçons' s'appellent aussi 'cours'. D'abord, il me semble que ces deux mots ne signifient pas la même chose. 'leçon' renvoie, à mon avis, plutôt à un moment dans le cours d’un cours ;-). Je trouve donc malheureux le choix de de 'leçon' comme terme standard, au détriment de 'cours', plus juste. De plus, une dualité de termes n'apporte que confusion. En revanche, il serait pê bon de d’utiliser 'leçon' à la place de 'chapitre', pour désigner une page web spécifique, partie d’un cours. spir

segmentation et progression des cours[modifier le wikicode]

Dans la pratique, au sein des départements qui ont concrètement débuté, on trouve deux types de structuration des enseignements, à mon avis de façon tout à fait prévisible :

  • décomposition par aspects ou éléments de la 'matière'
  • par niveaux et/ou prérequis, qui peuvent former une progression

Je pense qu’il faut indiquer cela (cette dualité) dans cette page qui présente l'organisation des enseignements. D'autre part, Ne serait-il pas utile d'inclure formellement cette dualité dans l'organisation visuelle des cours ? Il s'agit simplement de la possibilité, au sein d’un département, de *présenter* des groupes de cours suivant une progression ou une décomposition (il n’est pas nécessaire de les grouper en interne, c’est juste informatif). Qu'en pensez-vous ? spir

La décomposition des différentes leçon suivant 2 organisations n’est pas formelle, elle n'est que pratique, et peut être remis en cause (quid de cette présentation pour les facultés de langues puisqu'une progression thématique n’est pas très facile ( on ne peut pas apprendre que de la grammaire d’un coté, et que du vocabulaire d’un autre et que de la conjugaison par la suite, on est obligé de tout apprendre en même temps les uns après les autres de façon mélangé)). C’est pour cela que cette structure n’est pas présenté dans la façon dont est organisé les enseignements. L’idée de départ était d’avoir la possibilité de choisir sa leçon sans renter dans une structure et une progression trop rigide, mais en donnant le plus d'information possible pour mieux s'accaparer les leçons. Crochet.david 27 juin 2008 à 08:41 (UTC)[répondre]