Discussion:Prendre conscience de la question du handicap en entreprise

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


1. Qui sommes-nous ?

Le FIPHFP (Fond d'Insertion pour les Personnes Handicapées de la Fonction Publique) nous a missionnés pour produire des projets en rapport avec l’accessibilité numérique et le handicap. Ce projet portant sur la sensibilisation au handicap a été initié par les chefs de projets du programme accessibilité du Cned. Nous sommes Elodie Clément, Virginie Ventana, Mariama Dia et Carsten Meyer.

2. Pourquoi un dispositif de sensibilisation au handicap au travail ?

Au sein des organisations de la fonction publique, les agents ignorent souvent ce qu’est le handicap. Ils ne sont pas toujours conscients des situations handicapantes qu’ils créent ou maintiennent de par leur manière de travailler, de communiquer ou de s’organiser avec leurs collègues. Ils ne savent pas toujours ce qu’il est possible ou difficile de demander à leurs collègues en situation de handicap sans les mettre en difficulté, ni quelles pratiques facilitent le plus le travail commun. La question même des savoirs-être et du savoir travailler ensemble se pose.


La réponse que nous souhaitons apporter

Encore stigmatisée et victime des idées reçues, la prise en compte du handicap dans le milieu professionnel est un enjeu majeur des entreprises agissant en faveur de la Diversité. La communication et la sensibilisation sur le handicap associée à des actions, que va véhiculer notre dispositif permettra de faire lever les préjugés et de favoriser l’intégration et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap.


3. Public cible Ce projet est à destination de l’ensemble des employeurs de la fonction publique, tous services et toutes professions confondues, souhaitant sensibiliser leurs personnels aux situations de handicap au travail.


4. Les objectifs

Le projet D’Pass le handicap a pour but d’améliorer les conditions de collaboration, de manière à produire un changement mesurable quant à l’insertion professionnelle des agents en situation de handicap (productivité professionnelle et maintien dans l’emploi, évolution professionnelle vers un emploi adapté…). Parfois avec humour, parfois de manière plus formelle, les différents services de la fonction publique pourront créer une culture commune à leur établissement et sensibiliser leurs agents au handicap grâce au dispositif mis en place.

5. Durée 4h


6. Médias Nous mettrons à disposition des personnes qui suivront le programme de sensibilisation :

• des textes

• des outils de prise de conscience plus précisément une conférence sur les stéréotypes, un Test d’Associations Implicites (TAI) sur le handicap, une auto évaluation

• des vidéos de situations professionnelles constituées de vidéos humoristiques et de vidéos formelles,

• des vidéos d’illustration

• des outils pour votre établissement constitués d’un guide pratique, d’un livre blanc ainsi que des documents ministériels et des références littéraires.


7. Communauté

Nous avons choisi la Wikiversité parce qu’elle est l’une des rares plateformes où la contribution est largement encouragée. Nous souhaitons que chaque personne qui accédera à la page de notre dispositif puisse être libre et puisse disposer des mêmes droits en ce qui concerne l'amélioration qualitative et quantitative des contenus qui y seront intégrés. L’atout majeur qu’offre la Wikiversité est la pérennité des contenus intégrés. Or, notre objectif principal est que notre projet puisse perdurer dans le temps et puisse être enrichi par la communauté de contributeurs. Ce dispositif riche et complet permettra aux agents de la fonction publique ainsi qu’à ceux du privé d’avoir tous les outils nécessaires pour comprendre ce qu’est le handicap (visible et non visible), d’avoir une prise de conscience sur leurs préjugés(implicites ou non) pour ainsi porter un regard différent sur le handicap au travail.


8. Utilité sociale

Grâce à ce dispositif nous souhaitons que :

- les agents de la fonction publique et ceux du privé comprennent que le handicap ne se limite pas seulement au handicap visible

- les agents sachent qu’involontairement, nous pouvons avoir des préjugés implicites sur le handicap

- que le handicap n’est pas un frein à une bonne collaboration au travail


En résumé, nous souhaitons favoriser une inclusion des personnes en situation de handicap plus sereine et plus efficace en limitant les peurs/souffrances des parties prenantes.

Question pour la partie 1.6.1.1 Un enjeu : gérer ses stéréotypes[modifier le wikicode]

Dans la partie https://fr.wikiversity.org/wiki/Prendre_conscience_de_la_question_du_handicap_en_entreprise#Un_enjeu_:_g.C3.A9rer_ses_st.C3.A9r.C3.A9otypes, l'auteur dit :

« On a commencé à affréter des cars de ramassage scolaire qui passaient dans les quartiers afro-américains pour ramasser les enfants, pour les déposer toute la journée dans les écoles des blancs, de façon à ce que toute la journée, ils soient ensemble. Le problème, c’est que le soir vous repreniez ces mêmes enfants et que vous les rameniez dans les quartiers. Ce qui veut dire que dans la vraie vie, vacances, maison, boutiques, on ne vivait pas ensemble. On vivait ensemble le temps de l’école mais sinon on ne vivait pas ensemble. »

Donc la vraie vie pour les enfants, c’est "vacances, maison, boutiques", ce n’est pas l'école.

Plus loin :

« J’ai vraiment la conviction que l’entreprise est un bon lieu pour réaliser ça. C’est un bon lieu parce que d’abord, toute la journée, on travaille ensemble, ce n’est pas artificiel et surtout toute la journée, on travaille ensemble dans une logique coopérative. »

Donc, pour les adultes, la vraie vie, c’est l'entreprise (et donc pas "vacances, maison, boutiques").

Il me semble y voir une contradiction. Qu'en pensez-vous ?

--Thierry613 (discussion) 16 février 2016 à 10:48 (UTC)

Bonjour Thierry613

Merci beaucoup pour cette pertinente remarque. Je comprends la contradiction que vous mettez en avant. Mais effectivement en suivant la logique de Patrick Scharnatzky on peut aussi comprendre que l'environnement quotidien d'un adulte et d'un enfant n’est pas le même. Nous avons compris par là que ceci n'engage que la conviction de la personne qui parle et ne se base pas sur une preuve scientifique, que c’est uniquement un complément à l'étude scientifique citée. A ce titre, chacun peut adhérer à cette conviction ou non. ça peut être sujet à débat en effet.On attend de voir ce que les autres contribuuteurs vont en penser :)

--Mariama Dia (discussion) 16 février 2016 à 13:43 (UTC)

Je comprends. Merci pour votre réponse. J'espère que cette page de discussion sera une occasion pour des débats fructueux. Image logo représentant un un smiley souriant --Thierry613 (discussion) 16 février 2016 à 18:54 (UTC)