Leçons de niveau 2

Dialectes français d'Océanie/Caldoche

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Caldoche
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Dialectes français d'Océanie
Retour auSommaire

Exercices :

Caldoche
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Dialectes français d'Océanie : Caldoche
Dialectes français d'Océanie/Caldoche
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Wikipédia possède un article à propos de « Caldoche ».
Le français de Calédonie ou parler calédonien ou caldoche


Le français de Nouvelle-Calédonie, ou parler calédonien ou caldoche, est un dialecte français qui est caractérisé par son accent et ses emprunts à de nombreuses langues de la région ( langues kanak, tahitien, wallisien, javanais, vietnamien, bichelamar (Vanuatu) et anglais ).

On retrouve donc des accents et des mots anglais comme par exemple : « bus » qui se prononce « beusse » pour un autocar; « coaltar » pour le bitume; « tata » qui est un mot enfantin anglais pour dire au revoir.

Des mots qui viennent du tahitien, on trouve nana pour dire au-revoir ou réré qui désigne un transgenre.

New Caledonia and Vanuatu bathymetric and topographic map-fr.jpg

Le terme Caldoche désigne aussi la population blanche essentiellement d'origine européenne (mais pouvant avoir connu un fort métissage) installée en Nouvelle-Calédonie depuis une ou deux génération au minimum, voire jusqu'à la colonisation commencée au milieu du XIXe siècle.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Les sons an se transforment généralement en ôn et, inversement, les sons on en ân. La tonalité subit un allongement phonétique, les a, les o, les an ont une tonalité basse, allongée, légèrement gouailleuse, les fins de mot sont souvent non prononcées (éludées) comme par exemple valable se dit « valab' » ou comme quatre qui se dit « quate ». Parfois au contraire, la fin est exagérée en prononçant « quatreu » ou encore « cerff » (i.e. en prononçant le f final) pour « cerf ».


Vocabulaire[modifier | modifier le wikicode]

caldoche
(français calédonien)
français zoreil
(français standard)
====================== ======================
à bloc / la masse beaucoup
« Ahou » ou « Awa » exprime l'étonnement ou la négation
Kalolo ! / C'est net C'est bien !
le pochon le sac en plastique.
Le Câr autocar
Bleu grande quantité
Chenillard Bulldozer
Chouchoute la chayotte, (légume)
Ça de wizz Exprime l'admiration ou la satisfaction
Faré Maison légère en matériaux végétaux
Fiu fatigué, lassé
Gad regarde
Gadin cerf
être fanax fatigué
Manou Paréo.
un Omaï Confiserie asiatique
Lôngin / Lonkule Interjection marquant la surprise
Payer un coup "donner" ou "prêter"
Pète-claquettes casse pieds.
Poca (mot wallisien) Cochon
les poken Désigne les Australiens
léféléla Exprime la satisfaction, le plaisir, une émotion subite
Tata Au revoir
Tinkyoubien ! / Olé merci bien !
Trapard Requin
Zoreil un métropolitain
Tahi Tu as vu


Notes[modifier | modifier le wikicode]

  • On retrouvera l'accent caldoche en écoutant l'humoriste François Ollivaud
www.wat.tv/cascade-ba-François Ollivaud
  • des BD = La Brousse en folie de Bernard Berger et Frimeurs des Îles de Niko et Solo.

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Image logo représentative de la faculté Voir les exercices sur : Dialecte caldoche.