Leçons de niveau 2

Dialectes français d'Europe/Francophonie en Vallée d'Aoste

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Francophonie en Vallée d'Aoste
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Dialectes français d'Europe
Chap. préc. :Français de Suisse romande
Chap. suiv. :Français de Jersey

Exercices :

Dialectes français d'Europe
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Dialectes français d'Europe : Francophonie en Vallée d'Aoste
Dialectes français d'Europe/Francophonie en Vallée d'Aoste
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La langue française et la langue italienne sont sur un pied d'égalité dans la région italienne de la Vallée d'Aoste à tous niveaux et dans tous les domaines, excepté le domaine judiciaire.

La Vallée d'Aoste représente le seul régime de bilinguisme d'Italie visant à ne pas créer des communautés linguistiques séparées, grâce à un système d'apprentissage scolaire égalitaire (la même quantité d'heures d'apprentissage est consacrée aux deux langues, le choix de la langue d'enseignement des autres matières est confié à la discrétion du professeur).

Chaque Valdôtain est supposé connaître les deux langues, ce qui constitue la réalité, avec des déséquilibres, surtout en faveur de l'italien, sans pourtant que se vérifie jamais une situation de monolinguisme. Le français est aujourd’hui la langue maternelle d'une minorité réduite de la population valdôtaine. Dans la plus petite des régions italiennes, où se concentrent les plus hauts sommets européens, le français historiquement a toujours occupé une position prédominante par rapport au patois valdôtain du groupe francoprovençal.

La Vallée d’Aoste fut la première administration au monde qui ait employé la langue française comme langue officielle (1536), trois années avant la France ( François Ier proclame l' ordonnance de Villers-Cotterêts en août 1539 ) et le français est devenu la langue officielle de la Vallée d'Aoste après la promulgation de l'« Édit de Rivoli » par Emmanuel-Philibert Ier de Savoie le 22 septembre 1561.

Français , Arpitan et Italien[modifier | modifier le wikicode]

En 1900, le francoprovençal ( langue arpitan ) était la langue maternelle de 92 % de la population de la vallée.

Le choix de l'usage du français ou de l'italien dans les rapports avec l'administration publique est libre et par conséquent, les fonctionnaires doivent avoir une connaissance active des deux langues. La signalisation routière est bilingue.

Panneaux bilingues à Signayes.
Carte d'identité bilingue italien-français

Quelques mots de français valdôtain[modifier | modifier le wikicode]

Français valdôtain Français standard Français valdôtain Français standard
Ape (s.f.) Tricyle à moteur avec benne Après-dinée (s.m.) Après-midi
Arpian Gardien de vaches à l'alpage Artson (s.m.) Coffre
Bague Chose Balosse (s.m.) Lourdaud
Bauze (s.m.) Tonneau de vin Borne Trou
Brique (s.m.) Lieu escarpé Briquer Casser
Cayon Porc Chiquet Petit verre d'alcool
Choppe (s.m.) Grève Crotte Cave
Chose (s.m. et f.) Fiancé(e) Couisse (s.m.) Tourmente de neige
Déroché Tombé en ruines Contre-nuit (s.f.) Crépuscule
Envers Ubac Flou Odeur
Fruitier Fromager Gant de Paris Préservatif
Garde-ville Agent de police Geline Poule
Hivernieux Logement de montagne Jaser Parler
Jouer (se) S'amuser Jube (s.f.) Veste
Junte Exécutif du Conseil de la Vallée d'Aoste Lèze (s.f.) Cheminée
Maison communale Mairie Mayen Seconde maison en haute montagne
Mécouley (s.m.) Gâteau Modon Bâton
Paquet Ballot de foin Pianin Celui qui habite la plaine
Poëlle (s.m.) Cuisine Pointron Rocher pointu
Quartanée Mesure valant cent toises (350 m2) Rabadan Personne de peu de valeur
Rabeilleur Rebouteux, guérisseur traditionnel Solan Plancher
Songeon Sommet Souper Repas du soir
Syndic Maire Tabaquerie Bureau de tabacs
Topié Treille Troliette Tourteau, pain de noix
Tsapoter Tailler le bois Tsavon Tête de bétail
Vagner Semer Verne Aulne

Expressions valdôtaines typiques[modifier | modifier le wikicode]

Avoir le bouillon dans le ventre = être agité ♦ Donner ses pantalons = renoncer ♦ Tirer en haut le pantalon = se débrouiller ♦ Être mordu = être amoureux ♦ Monter dans la lune ou attraper le singe = être ivre ♦ De course = très vite, à la hâte ♦ Bailler bas = frapper, battre ♦ Faire chambette = trébucher ♦ Faire des potins = embrasser ♦ Laisser perdre = laisser tomber ♦ Laver les chemises = critiquer ♦ Tête d'oignon = tête dure ♦ Être jeune comme l'ail = être très jeune ♦ Aller au paradis avec les sabots = passer de la terre au paradis tout de suite ♦ Boire à cul blanc = boire à cul sec ♦ Rester sec = rester sidéré, sans réponse ♦ C'est mon clou = c’est mon obsession ♦ Comme la neige d'antan = expression marquant l'absurdité d'une demande d'aide ou de renseignement ♦ Donner un biscuit à un âne = donner quelque chose à quelqu’un qui ne saura pas l'apprécier.

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Image logo représentative de la faculté Voir les exercices sur : Dialectes français d'Europe.