Leçons de niveau 4

Contes de Jataka/Le crabe et la grue

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre
Le crabe et la grue
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Contes de Jataka
Chap. préc. : Le Blackie de Mamie
Chap. suiv. : Le boeuf jaloux du cochon
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Contes de Jataka : Le crabe et la grue
Contes de Jataka/Le crabe et la grue
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Écoute[modifier | modifier le wikicode]

Lecture[modifier | modifier le wikicode]





White open book.svg

Il y a de cela très longtemps, il y eut un été presque sans pluie. Tous les animaux souffrirent du manque d'eau, et surtout les poissons. Dans un lac plein de poissons, le niveau de l'eau était très bas. Une grue s'était installée sur la rive et observait les poissons.
« Que faites-vous ? » demanda un petit poisson.
« Je pense à vous les poissons, dans votre lac. Il est presque à sec. » répondit la grue.
« Oui, » continua la grue, « j'aurais bien aimé faire quelque chose pour vous. Je connais un lac au fond des bois, où il y a beaucoup d'eau. »
« Je proclame, » répondit le petit poisson, « que vous êtes la première grue qui ait jamais offert d'aider un poisson. »
« Peut-être, » dit la grue, « mais l'eau est tellement basse dans votre lac. Je pourrais facilement vous transporter un par un sur mon dos jusqu'à l'autre lac, là où il y a de l'eau, de la nourriture et de l'ombre fraîche. »
« Je ne crois pas que ce lac existe, » répliqua le petit poisson. « Ce que vous voulez, c’est nous manger, un par un. »
« Si vous ne me croyez pas, » dit la grue, « laissez moi emporter un des poissons en qui vous avez confiance. Je lui montrerai le lac et le ramènerai pour qu’il vous en parle en détail. »
Un gros poisson entendit la grue et dit : « J'accepte de venir avec vous voir le lac – J’aime autant être mangé par la grue que de mourir ici. »
La grue installa le gros poisson sur son dos et se mit en route vers les bois profonds. Et bientôt, elle montra au gros poisson le grand lac : « Regardez comme c’est frais et ombragé, et combien ce lac est plus étendu que le vôtre et comme il est plein d'eau ! »
Le gros poisson répondit : « Ah oui ! ramenez-moi à notre petit lac et j'en parlerai en détail aux autres poissons. » Et ils revinrent au petit lac.
Tous les poissons voulurent y partir quand ils entendirent le gros poisson parler du superbe lac qu’il avait vu.

Alors la grue attrapa un des poissons et l'emporta. Mais pas au lac, elle l'emporta dans les bois, là où les autres poissons ne pouvaient plus les voir. Elle le déposa par terre et le mangea.
La grue s'en fut ensuite chercher un deuxième poisson, l'emporta au même endroit et le mangea également. Et elle recommença jusqu'à ce qu'elle ait mangé tous les poissons du lac.
Le lendemain, elle retourna au lac vérifier si elle n'avait laissé aucun poisson. Il n'en restait aucun, mais il y avait un crabe sur le sable.
La grue lui dit : « Petit crabe, puis-je vous emmener jusqu'au joli lac au fond des bois où j’ai transporté tous les poissons ? »
« Mais comment pourriez-vous me transporter ? » demanda-t-il.
La grue répondit : « Oh, très facilement. Je vous poserai sur mon dos comme j’ai fait avec les poissons. »
« Non, je vous remercie, » lui dit le crabe, « je ne saurais me déplacer de la sorte, j'aurais trop peur de tomber. Si j'arrivais à mettre mes pinces autour de votre cou, je pourrais venir avec vous. Vous savez que nous les crabes nous savons serrer les pinces. »
La grue connaissait la prise des pinces de crabe et n'aimait pas trop cette perspective. Mais elle avait faim, aussi lui dit-elle : « Très bien, tenez bon ! »
Et hop la grue s'envola avec le crabe. Quand ils atteignirent le lieu où la grue avait mangé les poissons, elle lui dit : « Je crois que vous pouvez marcher à partir d'ici ; lâchez mon cou. »
Mais le crabe lui dit : « Je ne vois pas de lac. Tout ce que je vois c’est une pile d'arêtes. Est-ce tout ce qui reste des poissons ? »
« Oui, » lui dit-elle, et quand vous m'aurez lâché le cou, votre carapace sera tout ce qui restera de vous. »
Et la grue abaissa sa tête à terre pour que le crabe puisse atterrir facilement. Mais le crabe serra le cou de la grue avec tellement de force que c’est la tête de la grue qui tomba à terre.
Et le crabe conclut : « Ce n’est pas ma carapace qui va sécher au soleil avec les arêtes de poisson, mais votre carcasse.»

Questionnaire de lecture[modifier | modifier le wikicode]

Question mark white icon.svg

  1. L'histoire se passe pendant l'_____.
  2. Les poissons ont peur de ne plus avoir d'eau dans leur ____________ car le _______________ est de plus en plus bas.
  3. La grue répond aux _______________ du petit poisson.
  4. Le petit poisson est persuadé que la grue veut tous les ______________.
  5. Un gros poisson accepte de monter sur le _______ de la grue.
  6. La grue lui montre un grand lac à l'___________, bien protégé du soleil.
  7. Tous les poissons veulent y aller mais la grue les mange un à un, sauf leurs ______________ .
  8. Le crabe est le _______________ à partir.
  9. Il dit qu’il a peur de _____________ et demande à s'accrocher au ____________ de la grue.
  10. À l'arrivée il serre les __________ et lui coupe le cou.

Solution[modifier | modifier le wikicode]

Regarde et écoute l'histoire[modifier | modifier le wikicode]

Raconte-moi l'histoire du crabe et de la grue[modifier | modifier le wikicode]

Une autre version de la même fable[modifier | modifier le wikicode]

The cruel crane outwitted : « Tel est pris qui croyait prendre, ce qui arriva à la grue cruelle. » ; conte en anglais de Joseph Jacobs illustré par John Dickson Batten, sur wikisource, 1892.




avec une morale :

anglais The villain, though exceeding clever,

Shall prosper not by his villainy.
He may win indeed, sharp-witted in deceit,
But only as the Crane here from the Crab!

français

Le méchant, même s'il brille par son intelligence,
Ne profitera pas longtemps de ses méchancetés.
Peut-être gagnera-t-il certes, fort de ses talents en tricherie,
Mais pas plus longtemps que notre Grue face au Crabe !

Arts plastiques[modifier | modifier le wikicode]

White pencil icon.svg

  • Télécharger le dessin du milieu sur Wikimedia Commons.
  • L'imprimer.
  • Le colorier.
  • Imaginer un dialogue, par oral ou par écrit.