Leçons de niveau 18

Coaching/Votre énergie mentale

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Votre énergie mentale
Icône de la faculté
Chapitre no 7
Leçon : Coaching
Chap. préc. :Votre fonction motrice
Chap. suiv. :Votre direction volontaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Coaching : Votre énergie mentale
Coaching/Votre énergie mentale
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

§ C6. VOTRE ÉNERGIE MENTALE[modifier | modifier le wikicode]

    L’énergie mentale est partout présente dans votre monde intérieur, sans elle votre conscience s’éteindrait comme une vieille bougie ayant épuisé sa cire, la source émotionnelle ne pourrait pas charger ses réactions stressantes ce qui les rendraient inopérantes, vos fonctions mentales ne produiraient que des fantômes livides et non du sens riche et par moment intense, ce même sens qui s’écoule en mémoire s’évanouirait aussitôt et votre mémoire serait vide. 
    La source de cette énergie est hors de notre portée ordinaire, elle ne peut apparaître que rarement dans des états modifiés de conscience. Ce que nous vivons ce sont ses produits. Nous sommes ici dans la seule dimension quantitative de notre être, tout le reste étant qualitatif. Comme nous ne sommes pas auto consistants comme peut l’être l’ordre métaphysique qui gouverne toutes choses, sans cette énergie notre mental s’effondrerait sur lui-même, comme s’effondrerait l’univers physique en l’absence de l’énergie matérielle. Ces deux énergies tiennent donc le même rôle dans leurs mondes respectifs mais n’obéissent pas aux mêmes lois. 
    La meilleure façon de distinguer et d’analyser cette énergie est d’aller voir ce qui se passe dans notre mémoire où tous les éléments ont une relative stabilité dans la durée ce qui n’est pas le cas dans notre conscience. C’est ce nous allons faire dans les deux exercices suivants. 

Méditation[modifier | modifier le wikicode]

    Établissez une échelle d’évaluation de la charge d’énergie mentale des objets au sein de votre mémoire : Vous avez tous des passions, cela peut-être le football, la musique, la politique, que sais-je ? Moi, à une époque de ma vie ce furent les oiseaux, et cela m’a beaucoup appris, raison pour laquelle j’ai dédié mon roman  Atarax : « A ma chère huppe », ce n’est pas un surnom mais une vraie mère huppe que j’ai observée avec son petit pendant des mois. Tous mes oiseaux n’ont pas la même charge énergétique, pas plus que n’ont la même charge les événements et les objets de vos passions. Choisissez l’une d’elle, n’importe laquelle, remontez dans vos souvenirs ou dans votre champ sémantique si ce sont des catégories, et évaluez le poids énergétique de chacun d’eux, vous ne pouvez pas ne pas remarquer des différences notables d’énergie. Je vous laisse à vous-même au cours de cet exercice pendant vingt minutes.
    Découvrez les charges les plus fortes de votre mémoire. Vous ne pouvez pas les manquer car ce sont ce que j’appelle des expériences structurantes, de celles qui vous marquent à vie. Que ce soit dans n’importe quel domaine,  c’est celle qui vous apparaîtra la première, revivez-la et constatez qu’elle est comme  si vous l’aviez vécu hier. Si d’autres vous apparaissent vous pouvez évaluer les différences de charge de chacune d’elles. C’est d’autant plus facile que vous êtes là devant vos charges d’énergie mentales les plus fortes. Je vous laisse à vous-même pendant vingt minutes.
    A la fin de cette méditation le coach demandera aux participants d’associer les percepts de cette énergie mentale à la position du chiffre huit de la grille ennéanaire. Comprenez que la DMS n’est pas là pour vous enseigner des théories mais pour vous faire découvrir par vous-mêmes des faits mentaux. 

Débriefing[modifier | modifier le wikicode]

    Les exercices précédents vous ont montré que les charges énergétiques présentes dans vos souvenirs en mémoire, et même vos concepts et vos percepts au sein de votre champ sémantique, sont liées à vos expériences personnelles et votre aventure de vie, ne pouvaient donc être que très différentes d’une personne à l’autre. Elles dépendent de vos passions et de vos expériences structurantes. Nos mémoires sont comme des planètes avec de hautes montagnes et des abysses, dont les énergies ne sont pas réparties de la même manière. Non seulement ces énergies pérennisent les contenus de votre mémoire dans la durée, mais elles constituent un décor permanent de votre monde mental, car notre mémoire diffuse en permanence des expériences fortement chargées, en retour dans notre conscience. Ce décor peut vous hanter si vous avez vécu des expériences malsaines ou des traumatismes, qu’il faut impérativement traiter par des techniques de résilience pour en être libéré. Sans parler du drame des traumatisés de guerre dont les rêves sont pollués par des cauchemars répétitifs qu’ils vivent jour après jour, ce décor peut enfermer votre pensée dans un cadre étroit ordinaire trivial fait de divertissements, de jeux et de musique, de films à grand spectacle faits justement pour vous émouvoir et charger votre mémoire d’images fortes. Alors qu’au contraire vos grandes expériences spirituelles exaltantes, les expériences ontologiques que ces méditations essaient de vous faire vivre, vous bâtiront des décors qui motiveront en permanence la poursuite de vos efforts pour progresser dans votre évolution mentale. Nous croyons être libres, mais notre liberté d’être et de penser est contrainte par notre mémoire, nous avons donc le devoir ou la nécessité de l’assainir et de faire en sorte qu’elle nous constitue un environnement mental positif ou favorable plutôt que l’inverse, car notre responsabilité vis à vis de nous-mêmes n’a pas de limite quoiqu’il nous arrive.