Leçons de niveau avancé

Clarinette/La clarinette dans les styles musicaux

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
La clarinette dans les styles musicaux
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Clarinette
Chap. préc. :Fonctionnement de la clarinette
Chap. suiv. :Histoire de la clarinette

Quiz :

Clarinette dans les styles musicaux
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Clarinette : La clarinette dans les styles musicaux
Clarinette/La clarinette dans les styles musicaux
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La clarinette a été créée vers 1690 par Johann Christoph Denner.

Les premiers compositeurs[modifier | modifier le wikicode]

La plus ancienne musique connue pour clarinette a été publiée par un français Estienne Roger à Amsterdam vers 1712 ~ 1715. Il s'agit de 2 volumes de duos: Airs à Deux Chalumeaux, Deux Trompettes, deux Haubois, deux Violons, deux Flûtes, deux Clarinelles, ou Cors de Chasse.
A la même période, J. P. Dreux publie des Airs à 2 Clarinettes ou deux Chalumeaux.
En 1720, à Anvers, Jean Adam Faber orchestre une messe où il utilise la clarinette.


La musique de style baroque[modifier | modifier le wikicode]

Comme la clarinette est apparue vers 1690 il y a peu de partitions dans le style baroque.

  • Haendel (1685 –1759) a écrit pour deux clarinettes dans l' Ouverture, en ré majeur, pour 2 clarinettes et cor de chasse (~ 1740) (HWV 424)[1].
  • Écouter l'Ouverture sur Youtube ou sur deezer.com


La clarinette classique (XVIIIe siècle)[modifier | modifier le wikicode]

La généralisation de l’utilisation de la clarinette commence au XVIIIe siècle. À cette époque l'instrument est en cours de maturation et des modèles de grandes factures voient le jour.

  • Vivaldi signe les deux premiers concerti avec clarinette dès 1716.
  • Rameau l'introduit à l'opéra en France en 1749 pour sa tragédie lyrique Zoroastre.
  • Johann Stamitz écrit son Concerto en si bémol majeur. Ce concerto est le premier à être écrit pour la grande clarinette en si bémol et à couvrir toute la tessiture employée à cette époque: plus de trois octaves.
  • Johann Melchior Molter écrit six concertos pour clarinette en ré.

Jusqu’aux années 1780 les clarinettes sont rarement employées à l’orchestre. De nombreux compositeurs ont toutefois écrit des concertos pour cet instrument: Karl Stamitz, Franz Xaver Pokorny, Johann Baptist Vanhal, Leopold Kozeluch, Franz Anton Hoffmeister, Ignaz Pleyel et beaucoup d’autres.

Les clarinettistes virtuoses tels que Johann Heinrich Backofen, Franz Tausch, Joseph Beer, John Mahon, Michel Yost et Jean-Xavier Lefèvre ont également écrit des concertos. On compte également quelques concerti pour deux clarinettes, tels que ceux de Karl Stamitz et Franz Krommer. La première sonate pour clarinette est écrite en 1770 par le compositeur Napolitain Gregorio Sciroli.

Mozart et la clarinette[modifier | modifier le wikicode]

K.622 ‐ 1 , Concerto pour clarinette en la majeur

Wolfgang Amadeus Mozart joue un rôle déterminant dans l’histoire de la clarinette. Il l’utilise pour la première fois en 1771 dans son Divertimento KV113, et plus fréquemment après le début des années 1780. Tous ses opéras à partir d’Idomeneo font appel à la clarinette, ainsi que des symphonies et des concertos pour piano[2].


Mozart est l’un des premiers compositeurs à utiliser la clarinette en musique de chambre :

trois sérénades pour les vents,
le quintette pour vents et piano,
le quintette avec clarinette et
le trio avec alto et piano (dit « des quilles »).


Ces deux dernières œuvres sont écrites pour le célèbre virtuose Anton Stadler, ami du compositeur, et franc-maçon comme lui.


Concerto pour clarinette en la majeur, KV 622[modifier | modifier le wikicode]

C’est aussi pour Stadler que Mozart écrit son Concerto pour clarinette en la majeur, KV 622. Ce concerto a été écrit à Vienne en 1791 mais en réalité, l'allegro avait déjà été composé dès 1787, en sol majeur (K621b) et non en la, et pour cor de basset. Mozart l'avait écrit pour la bass Klarinett de Stadler. Ce dernier avait inventé avec Theodore Lotz une clarinette de basset en la (à ne pas confondre avec la clarinette basse moderne) qui permettait de jouer dans un registre plus grave. La clarinette de basset en la peut descendre jusqu'au do tandis que la clarinette en la ordinaire ne peut aller que jusqu'au mi. Les éditeurs ont fait des modifications pour que le morceau puisse être joué sur les clarinettes en si bémol ou en la.

Le concerto est composé, comme tous les concertos pour solistes de l'époque, de 3 mouvements:

  • Allegro - le premier mouvement est dans la tonalité de l’œuvre (La majeur)
  • Adagio - ce mouvement est dans la tonalité sous-dominante par rapport au premier et au troisième mouvements de l’œuvre (Ré majeur)
  • Rondo - en La majeur (comme le premier mouvement).
Orchestre Symphonique de Fulda

La clarinette romantique (XIXe siècle)[modifier | modifier le wikicode]

...

La clarinette dans la musique moderne (début XXe siècle)[modifier | modifier le wikicode]

...

En musique contemporaine (après 1949)[modifier | modifier le wikicode]

...

La clarinette dans le jazz[modifier | modifier le wikicode]

La clarinette est un instrument important du style New-Orleans avec des clarinettistes comme Sidney Bechet, claude Luter ou Barney Bigard, ...

Le clarinettiste Benny Goodman a créé en 1934 un big band qui deviendra un des orchestres les plus populaires de l'ère du swing.

Dans le jazz contemporain, c’est la clarinette basse qui a été très utilisée par des artistes comme Jimmy Giuffre, Eric Dolphy, Michel Portal, etc.

Les musiques folkloriques et traditionnelles[modifier | modifier le wikicode]

La clarinette est utilisée depuis la fin du XIXe siècle dans de nombreuses musiques traditionnelles. On utilise souvent des clarinettes en métal pour ces musiques.

Une « klarnet » turque en métal
La clarinette intervient par exemple dans:
  • la musique yiddish (klezmer) qui est influencée par la musique grecque et turque et par les chants religieux.
  • la musique turque où la clarinette ( klarnet en turque ) est en métal et est plus fine et plus petite que la Si♭.
  • la musique du nord de l' Espagne où l’on joue la pito dans la musique folklorique de Cantabrie. Requinto est le nom donné d'une autre clarinette (en Mi♭) utilisée par les piteros.
  • etc ...

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Händel-Werke-Verzeichnis
  2. les symphonies nº 31, 35, 39 et 40, les concertos pour piano nº 22, 23 et 24

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Image logo représentative de la faculté Voir les exercices sur : La clarinette dans les styles musicaux.