Leçons de niveau expert

Boxes pieds-poings/La boxe birmane ou « bama lethwei »

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
La boxe birmane ou « bama lethwei »
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Boxes pieds-poings
Chap. préc. :Les différentes disciplines
Chap. suiv. :La boxe thaïlandaise (muaythaï)
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Boxes pieds-poings : La boxe birmane ou « bama lethwei »
Boxes pieds-poings/La boxe birmane ou « bama lethwei »
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La boxe birmane[modifier | modifier le wikicode]

La célèbre boxe birmane se nomme lethwei ou Myanma yuya louvi (Myanmar traditional boxing en anglais). Elle est appelé depuis les années 1960 : bando kickboxing.

Cette célèbre pratique d’escrime des mains et des pieds nus remonterait au IIIe siècle lorsque les moines voulaient s’entretenir et se défendre. C’est une boxe « dite martiale » qui emprunte à l’héritage technique du guerrier birman toute sa panoplie de stratèges. Elle devient populaire à partir du XIe siècle sous le Roi birman Anawratha, avec des combats inter-ethniques sans aucune règle et d’une violence sans commune mesure. Elle appartient, depuis le XXe siècle, à un ensemble martial appelé thaing.

Ancestralement, l’opposition est dirigée par deux arbitres et se déroule dans un cercle où toute forme de percussion et de projection y est autorisée. L’ère moderne a introduit les règles de la boxe occidentale, notamment les gants, les protections, les rounds et le ring. Le panel technique des combattants est très large et les comportements s’inspirent des autres pratiques de combat de Birmanie. On y trouve de nombreuses actions spectaculaires notamment les techniques volantes (coup de pied sauté, coup de genou et de coude sautés) et des techniques en marche d’escalier (coup de pied et coup de genou). voir http://www.bando.fr/