Leçons de niveau 18

Analytique 2/Opérateurs

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Opérateurs
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Analytique 2
Chap. préc. :Types de p2
Chap. suiv. :Formes-nombres
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Analytique 2 : Opérateurs
Analytique 2/Opérateurs
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Opérateurs logiques de 2/[modifier | modifier le wikicode]

    Pour fabriquer du sens structuré et mener à bien toutes ses opérations 2 a besoin d’adjoindre à son pouvoir de distinction / des opérateurs logiques. Ceux-ci font partie de ses grilles fondamentales, son bagage fonctionnel. Ils sont bien connus parce que très tôt l’homme a remarqué qu’ils intervenaient tout le temps dans ses petites opérations logiques conscientes et les premiers mathématiciens grecs ont systématisé leur emploi :
    • U : Associer
    • Ո: Dissocier, c’est l’inverse du précédent : c’est-à-dire que si on l’applique après une association on retourne à l’état initial, de même si on applique U après Ո.
    • Di : Distribuer, c’est-à-dire répartir un groupe de sens dans une architecture, comme des cailloux sur un échiquier.
    • Du : Dupliquer, reproduire à l’identique. Cette opération est nécessaire pour maintenir un groupe de sens distinct, sinon il revient immédiatement se confondre avec son original, la mémoire confondant tout ce qui est indistinct. Un G(w) dupliqué devient un G(w)du stable.
    • Co : Confondre, c’est l’inverse du précédent, il détruit la duplication, appliqué sur un G(w)du celui-ci redevient un G(w) et se confond avec son original.
    • Ae : Assemblage dans l’espace, c’est l’opérateur par lequel 2/ exerce sa maîtrise des espaces virtuels qu’il a créé. Il peut assembler point par point ou avoir recours à ses modèles élémentaires (voir formes logiques élémentaires). A travers ↑ il maîtrise la distance relative et à travers Ο l’angle. L’espace est la propriété de ces formes. Il peut avoir recours à des géométries toutes faites ou faire du sur mesure des architectures complexes. Dans ces opérations il a presque toujours besoin de l’opérateur Du pour les éléments qu’il utilise (neuf modèles) et pour qu’une architecture en cours de création reste distincte et stable dans son espace virtuel. Tous les espaces virtuels des architectures ainsi créées sont distincts. 
    • Se : Suppression spatiale. 2/ peut utiliser cet opérateur pour détruire un espace virtuel comme avec Co, mais il peut aussi l’utiliser pour transformer un espace ouvert en espace fermé car les tableaux de sens qu’il utilise forment des touts et ces touts n’ont pas d’extérieur, ce serait contradictoire avec leur sens global (voir tableau de sens). Si une grille perd sa cohérence globale ses contenus sont prêts à être restructurés dans d’autres grilles. 
    • , et • : puis et fin, ce ne sont pas des opérateurs au sens strict puisqu’ils correspondent à des pauses et des fins donc à une absence d’opération, mais ils interviennent très souvent dans les structures comportementales où ils impliquent des suites logiques d’opérations. 
    J’aurais pu m’arrêter à 9. En leur ajoutant Ra et Re opérateurs de 6 mais qui possèdent aussi un sens logique (Rassembler et Rejeter) et le pouvoir de distinction logique / de 2 on obtient douze opérateurs distribuables dans une architecture classique. Ces opérateurs sont souvent utilisés ensemble le plus classique est la distribution associative 2/(DiU).