Leçons de niveau 18

Analytique 2/Types de p2

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Types de p2
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Analytique 2
Chap. préc. :Interprétation
Chap. suiv. :Opérateurs
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Analytique 2 : Types de p2
Analytique 2/Types de p2
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les catégories de p2[modifier | modifier le wikicode]

    Tous les sens (w) parce qu’ils sont structurés sont des p2, qu’ils soient en conscience p2e ou en mémoire p2 non e. Tous sont chargés p8. Comme 2/ opère aussi en mémoire hors de toute conscience ils peuvent être connus p2 post-e ou inconnus p2 non post-e.
    • ip2 : images ou éléments d’images structurées émergeant de l’expérience immédiate d’un présent de la conscience. En principe, ils ne peuvent être que ip2e ou ip2 post-e.
    • cp2 : concepts simples catégoriels, résultent de l’accumulation des ip2 en catégories, comprennent aussi tous les concepts simples et formes simples propres à 2.
    • ap2 : architectures plus ou moins complexes mais régulières structurant des ensembles de sens, tableaux, rosaces, grilles constituant des structures cognitives à effet « boule de neige », faciles à mémoriser malgré leur taille car construites selon des règles logiques simples, certaines peuvent se subdiviser verticalement si nécessaire. Leurs éléments peuvent être associés à de vastes ensembles de sens, des portails d’accès à d’autres architectures.
    • tp2 : structures comportementales des fonctions mentales, se présentent toujours sous la forme tp2(x). Se sont construites le plus souvent par agglutination des expériences, des comportements. Associent les différents éléments d’un processus menant de l’origine d’une décision ou d’un déclenchement à l’objectif recherché. Architecture quelconque fonction du processus, peuvent associer l’activité de plusieurs fonctions mentales. Très nombreux tp2 (4) pour couvrir toutes les activités programmées.
    • qp2 : autres concepts complexes créés par 2 en fonction des besoins. Architectures irrégulières et représentations spatiales.
    • sp2 : signes élémentaires ou complexes, groupes de signes, formules, textes. Peuvent eux-mêmes être divisés en catégories. Peuvent être associés à des p2. 
    Comme je dispose actuellement de six groupes je peux les distribuer dans une architecture élémentaire très simple à construire, c’est un procédé ordinaire de 2/. C’est la grille générale des catégories de p2 (GGC). Comme grille elle fait partie de l’ensemble des ap2. Elle se contient elle-même ou plutôt elle contient son propre concept (voir concepts de catégories) mais comme elle n’est pas distincte d’elle-même, il se forme une simple boucle d’identité entre son concept et celui qu’elle contient. A cette grille générale sont associés tous les p2 donc toute la mémoire, mais les concepts de ces catégories de p2 sont trop généraux pour provoquer un effet « boule de neige ». De ce point de vue c’est une architecture stérile pour 2. Elle ne sert que comme contenant de modèles caractérisant les propriétés des différents types de p2.