Leçons de niveau 2

Alsacien/Grammaire/Simplifications courantes

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Simplifications courantes
Icône de la faculté
Chapitre no 13
Leçon : Grammaire alsacienne
Chap. préc. :Redondance
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Grammaire alsacienne : Simplifications courantes
Alsacien/Grammaire/Simplifications courantes
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L’alsacien, comme l’alémanique en général, est plutôt une langue orale. L’alsacien sous sa forme écrite est plus rare, il se retrouve principalement dans le domaine artistique : des poèmes, des chansons, des histoires, des pièces de théâtre... On a d’ailleurs des œuvres en dialecte de grande qualité ! Mais la plupart des Alsaciens utilisaient l’allemand, pour l’usage écrit.

Le problème, c’est qu’on a toujours tendance à être plus paresseux, moins rigoureux à l’oral qu’à l’écrit.

Exemples de simplifications en français
forme correcte français forme simplifiée français
je te jure j’te jure
je ne veux pas je veux pas


C’est pareil en alsacien. On trouve beaucoup de raccourcis de langage, des contractions, des mots qui ont une variante abrégée, des mots qui ont une variante plus facile à prononcer... Ca simplifie le langage, mais malheureusement pas l'apprentissage de la langue.


  • Contractions
Exemples de contractions en alsacien
forme complète forme contractée alémanique
dans le = ìn'm
(ou même : ìn em, si on écrivait vraiment tout)
ìm
à cause du = waga'm
(ou même : waga em, si on écrivait vraiment tout)
wagem
pendant le = wahrend'm
(ou même : wahrend em, si on écrivait vraiment tout)
wahrem
vient-il ? = kummt ar? kummt'r?
y allons-nous ? = gehn mìr geh'mìr?


  • Parfois, on ne dit pas le pronom
Exemples d'omissions du pronom en alsacien
forme complète forme simplifiée alémanique
tu es sage = bìsch bràv bìsch bràv
tu as un chat = hàsch a Kàtz hàsch a Kàtz
tu viens = kummsch kummsch
tu sais = weisch weisch
es-tu sage ? = bìsch bràv? bìsch bràv?
as-tu un chat ? = hàsch a Kàtz? hàsch a Kàtz?
viens-tu = kummsch ? kummsch?
sais-tu ? = weisch ? weisch?
veux-tu du vin ? = wìtt Wii? wìtt Wii?


  • Parfois, on abrège le pronom avec une simple terminaison en i
Exemples de terminaisons simplifiées en i
forme complète forme simplifiée alémanique
Pronom personnel au nominatif
ce que je veux = wàs ìch wìll wàs i wìll
Pronom personnel à l'accusatif
je me fais beau = ìch màch mìch scheen ìch màch mi scheen
dépêche-toi ! = dummel dìch! dummel di!
je t'aime = ìch hà dìch garn ìch hà di garn
il se lave = ar wascht sìch ar wascht si
Pronom possessif
mon = miner mi
ton = diner di
son = siner si


  • Parfois, on change la voyelle en a
Exemples de voyelles changées en a
forme "logiquement attendue" forme simplifiée avec voyelle a alémanique
comme tu veux = wia dü wìtt wia da wìtt

Et même, la troisième personne du pluriel sa est déjà un résultat de cette simplification en a. Car il existe une forme lui correspondant : sìe, ressemblant à l'allemand (sie), qui est peu employée, juste dans certains cas. Par exemple, si on veut insister sur ce pronom personnel, on dira sìe plutôt que sa.

Exemples de voyelles changées en a
français alémanique
Forme habituelle (sans insistance)
sont-ils là ? sìn sìe do?
sìn sa do?
ont-ils fait ça ? han sìe dàs gmàcht?
han sa dàs gmàcht?
Forme avec une insistance sur le pronom "eux"
c’est eux qui sont là ? sìn sìe do?
c’est eux qui ont fait ça ? han sìe dàs gmàcht?