Leçons de niveau 2

Allemand/Grammaire/Conjugaison/Voix Passive

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gtk-media-play-ltr.svg
Cette leçon manque d'exercices. Vous pouvez en créer à l'aide de cette page.
Début de la boite de navigation du chapitre
Voix Passive
Icône de la faculté
Chapitre no 13
Leçon : La conjugaison allemande
Chap. préc. :Subjonctif II
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La conjugaison allemande : Voix Passive
Allemand/Grammaire/Conjugaison/Voix Passive
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La conjugaison allemande possède trois voix: comme en français, l'actif (das Activ) et le passif, plus précisément le passif action (das Vorgangspassiv), mais aussi un passif état (das Zustandpassiv).

l'actif
c’est la voix de l'action. Le sujet réalise le verbe et l'action est dirigée du sujet vers l'objet.
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Le passif
En allemand, il y a deux voix passives, qui est la voix de la soumission à une action:
  • le passif d'action: c’est le sujet qui subit l'action de l’objet (du complément).
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


  • le passif d'état : le sujet est figé dans un état dû à une action extérieure, révolue.
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Notre grand problème (nous francophones), c’est qu'on a qu'une seule voix pour exprimer ces deux idées, et qu'on a donc beaucoup de mal à concevoir une différence. Il faut se placer au niveau de l'agent de l'action pour entrevoir la différence. Ceci s'explique mieux par un exemple.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Formation du passif d'action[modifier | modifier le wikicode]

Le passif d'action en allemand se construit à l'aide du verbe werden conjugué au temps voulu suivi du participe passé.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Le cas des temps composés[modifier | modifier le wikicode]

Une petite modification de la conjugaison du verbe werden se produit pour les temps composés. La succession de deux participes passé (comme geschrieben geworden) est considérée comme inesthétique par les Allemands. Pour lever cette difficulté, ils utilisent une forme ancienne du participe passé de werden : worden (on ôte le ge-).

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Un peu d'Histoire 
En Alémaniques (dialectes germaniques du sud de l'Allemagne), le participe passé de nombreux verbes forts se construit sans préfixe ge-. Ainsi werden donne wordan en bavarois, wora en alsacien de Mulhouse mais on trouve dans l'aire alémanique d'autres variantes comme wor(d)a(n). Si l’on se souvient que l'allemand moderne (Hochdeutsch) a été construit à partir des dialectes allemands du sud et de Sachs du XVe siècle et XVIe siècle (Spätalthochdeutsch/Mittelhochdeutsch) pour traduire la Bible pour les protestants du sud de l'Allemagne, on comprend mieux pourquoi cette forme archaïque du participe passé de werden est resté pour simplifier la prononciation du passif.

Le complément d'agent[modifier | modifier le wikicode]

En allemand, le complément d'agent est construit à l'aide de la préposition von suivit du datif.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Exceptionnellement, lorsque l'agent est un inanimé, on peut utiliser la préposition durch suivie de l'accusatif dès lors qu'on tient à introduire la nuance: par le moyen de, par l'intermédiaire de, grâce à... Cette construction appartient à un niveau de langue beaucoup plus soutenu.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Formation du passif d'état[modifier | modifier le wikicode]

Le passif d'état en allemand se construit à l'aide du verbe sein conjugué au temps voulu suivi du participe passé. La conjugaison est régulière. Cette voix n'admet pas de complément d'agent.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


L'actif impersonnel, le cas du pronom français on[modifier | modifier le wikicode]

En français, on a souvent recours au pronom on lorsque l’on veut se référer à une généralité. Ce terme existe aussi en allemand. C’est le pronom man.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Toutefois ce pronom n'est que très rarement utilisé. Le sujet est en allemand un terme important de la phrase. Il la commence et donc est mis en avant. Pour ne pas mettre en avant un terme sans importance, les Allemands utilisent le passif (ce qui est aussi possible en français mais très lourd).

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Comme en français, on taira en allemand le complément d'agent von man (par on)

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Donc un allemand dira:

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Cette construction est tellement fréquente que la dernière phrase est collée sur la porte de presque tous les restaurants/ tavernes/ bistrots du Baden-Wurtemberg et de la Sarre.

De même que man, wir et sie peuvent avoir une notion d'impersonnalité. La même construction sera utilisée.

Le sujet de rechange: es[modifier | modifier le wikicode]

Il arrive que, dans une phrase active avec le sujet impersonnel man, un verbe transitif n'ait pas de complément d'objet direct direct. Si la transformation à la voix passive est maladroite en français, elle est fréquemment utilisée en allemand dans le langage officiel ou soutenu. Deux possibilités se présentent alors:

  • On pallie l'absence de sujet réel à la voix passive par le sujet impersonnel es
  • On place un autre complément en tête de phrase
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Il est aussi possible de modifier la structure de la phrase allemande classique et de renverser la place du sujet et du verbe à la voix passive. C’est un phénomène d'emphase. Dans ce cas, on rajoute un faux-sujet en début de phrase, es.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple