Leçons de niveau 2

Allemand/Grammaire/Conjugaison/Formation du participe passé

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Formation du participe passé
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Conjugaison en allemand
Chap. préc. :Futur
Chap. suiv. :Parfait

Quiz :

Séparabilité
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La conjugaison allemande : Formation du participe passé
Allemand/Grammaire/Conjugaison/Formation du participe passé
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

En allemand, le participe passé à une valeur identique à celle des langues latines comme le français (formation des temps composés du passé, adjectifs...). Comme dans toutes les conjugaisons allemandes, on retrouve une construction différente entre verbes faibles et verbes forts.

Lorsqu’il a valeur d'adjectif, il suit la même règle de déclinaison que les autres adjectifs, enseignée en France à l'aide de la "règle du pistolet" (ou pour les plus pacifistes, la règle de la "casserole" : les "e" sont dans la casserole)

Formation[modifier | modifier le wikicode]

On forme le participe passé des verbes en Allemand à l'aide du préfixe ge- suivi du radical du verbe et d'une terminaison différente suivant que le verbe soit "fort" ou "faible".

Formation des participes passés des verbes faibles[modifier | modifier le wikicode]

Le suffixe du participe passé des verbes est -t, et suit directement le radical verbal.

Le e explétif[modifier | modifier le wikicode]

Parfois, afin de favoriser la prononciation, on intercale un -e- entre le radical et la terminaison. Ce e est dit explétif. La présence de ce e ne suit aucune règle fixe, toutefois on le retrouve d'habitude dans les verbes dont le radical finit en d, t, gn, dn, chn ou mn. Intercaler un e en trop ne constitue en soit pas une faute, mais plutôt une lourdeur dans le mot.

Il est à noter que selon les régions (linguistiques) d'Allemagne, on retrouve parfois un e où il ne devrait pas y en avoir dans la formation classique, qui provient de résurgences dialectales.

Les verbes en -eln[modifier | modifier le wikicode]

Les verbes en -eln sont tous des verbes faibles. Ils se construisent comme si le verbe avait une formation en -el(e)n. Il n'y a jamais de e de liaison.

Infinitif Traduction Participe passé
machen faire gemacht
fragen demander gefragt
warten attendre gewartet
enden finir geendet
basteln bricoler gebastelt
murmeln murmurer gemurmelt


Verbes faibles irréguliers[modifier | modifier le wikicode]

Les huit verbes faibles irréguliers[modifier | modifier le wikicode]

Huit verbes allemands d’utilisation courante ont une formation particulière, reliquats de l'ancien allemand, à apprendre par cœur:

Infinitif Traduction Prétérit (3e pers. sing.) Participe passé
brennen brûler brannte gebrannt
bringen apporter brachte gebracht
denken penser dachte gedacht
kennen connaître kannte gekannt
nennen nommer nannte genannt
rennen courir rannte gerannt
senden* envoyer sandte gesandt
sich wenden* s'adresser wandte gewandt

*Les verbes senden et wenden perdent leur irrégularité quand ils sont utilisés dans le sens de respectivement "diffuser (télé/radio)" et "tourner / retourner".

Les verbes modaux[modifier | modifier le wikicode]

Les 6 verbes de modalité: dürfen, können, mögen, müssen, sollen, wollen et le verbe wissen ont une formation similaire à celle des verbes faibles irréguliers:

Infinitif Participe passé
dürfen gedurft
können gekonnt
müssen gemusst
sollen gesollt
wollen gewollt
mögen gemocht
wissen gewusst

Formations des verbes forts[modifier | modifier le wikicode]

La terminaison des verbes forts est toujours -en.

Le radical verbal de l'infinitif et du présent est transformé en un radical passé pour le prétérit et le participe passé. Il arrive qu’il y ait des différences dans le radical passé entre les deux temps, ou bien que celui-ci ait disparu dans le cas du participe passé.

Les verbes forts n'ont pas de règles spécifiques quant à leur transformation, ils sont répertoriés dans le chapitre annexe : Verbes forts.

Infinitif Traduction Participe passé
gehen aller gegangen
kommen venir gekommen
tun faire getan
schließen fermer geschlossen
essen manger gegessen
finden trouver gefunden

Le cas particulier du verbe backen[modifier | modifier le wikicode]

Le verbe backen (cuire au four) est en train de passer de verbe fort à verbe faible, mais le participe passé reste gebacken

Infinitif Présent Prétérit Participe passé
backen (autrefois) ich backe/ er bäckt ich buk gebacken
backen (aujourd'hui) ich backe/ er bäckt (parfois, er backt) ich backte gebacken

Exceptions aux règles de formation[modifier | modifier le wikicode]

Image logo représentative de la faculté Voir les exercices sur : Particules séparables et inséparables.


Verbes à particule inséparable[modifier | modifier le wikicode]

On compte huit particules classiques, toujours inséparables: ge- miss- zer- be- er- ent- emp- ver- et deux particules inséparables supplémentaires unter- et über, qui peuvent parfois être séparables. Ces particules ont une valeur modale, contrairement aux particules séparables qui ont une valeur locative ou directionnelle, et elle ne sont pas accentuées dans la prononciation du mot.

Un moyen mnémotechnique, "J’ai mis Cerbère en Enfer", peut permettre de les retenir mais la prononciation n’est pas de rigueur.

Le participe passé des verbes à particule inséparable se construit sans ge-. Ces particules sont toujours collées au verbe contrairement aux particules séparables.

Verbes à particule séparable[modifier | modifier le wikicode]

Les particules séparables sont généralement des particules de localisation ou de déplacement (auf, an, ein, hin, her, fern, um, durch ...) ou des verbes comme pour kennen lernen, apprendre (à connaître). Elles apportent au verbe de base une qualification qui permet de modifier le sens du verbe de base en un grand nombre de sens avoisinant. À l'infinitif et au participe présent, elles sont accolées au verbe, mais sont séparées lors de la conjugaison de celui-ci, et rejetées en fin de phrase.

Verbe à particule séparable sens
machen faire
aufmachen ouvrir
einmachen mettre en conserve
ausmachen constituer
schalten connecter / accoupler
einschalten brancher (appareil électrique)
ausschalten débrancher
schreiben écrire
einschreiben recommander / inscrire
umschreiben réécrire (dans le sens de "décrire / faire un périphrase" la particule est inséparable)


La formation du participe passé des verbes à particules séparables est relativement simple. On recherche le participe passé du verbe de base et on accole devant la particule séparable.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Verbes en ieren[modifier | modifier le wikicode]

Les verbes en -ieren sont des verbes formés à partir de radicaux d'origine étrangère, essentiellement française ou latine, comme diskriminieren provenant du français discriminer ou des verbes de formation récente à partir de termes techniques comme induzieren provenant de die Induktion.

Ces verbes ne prennent pas le préfixe ge- pour garder la consonance de la langue d'origine du mot. Ils sont tous faibles.

Exemples[modifier | modifier le wikicode]

Infinitif Participe passé
machen gemacht
dekorieren dekoriert
einkaufen eingekauft
bekommen bekommen

Kommen est irrégulier et be- est une particule inséparable.