AccessiScol-AESH-Le DEAES - Diplome d etat d accompagnant educatif et social

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Selon l’article 1 de l’arrêté du 29 janvier 2016 du service public le diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social (DEAES) "atteste des compétences requises pour exercer simultanément des activités visant à accompagner les personnes au quotidien et à coopérer avec l'ensemble des professionnels concernés. Ses titulaires veillent à la participation à la vie sociale et citoyenne de la personne. Cet accompagnement prend en compte les spécificités en fonction du lieu de cet accompagnement, à domicile, au sein d'une structure collective ou dans le milieu scolaire. "

Le DEAES est une certification de niveau V (niveau CAP-BEP) dans le champ de l’accompagnement des publics fragiles. Il est délivré, avec mention de la spécialité, par le Préfet de région au nom du ministère chargé des Affaires sociales.

Pour accéder à la formation[modifier | modifier le wikicode]

La formation est ouverte aux demandeurs d'emploi, aux salariés dans le cadre du Congé Individuel de Formation ou du plan de formation de leur entreprise, aux salariés dans le cadre d'un contrat de professionnalisation ou du contrat d'avenir. Aucun diplôme n’est exigé pour préparer le DEAES, cependant l’entrée en formation est soumise à la réussite aux épreuves d’admission en formation organisées par les établissements de formation.

Les épreuves[modifier | modifier le wikicode]

Les épreuves d’entrée en formation comprennent une épreuve écrite d’admissibilité, suivie d'une épreuve orale d’admission. Il est nécessaire d’obtenir, au minimum, 10 sur 20 à chaque épreuve pour entrer en formation. Des dispenses et des allégements sont possibles.

Les épreuves sont organisées par les établissements de formation selon les modalités figurant dans leur règlement d’admission.

L’épreuve écrite d'admissibilité[modifier | modifier le wikicode]

  • Elle est composée d'un questionnaire de 10 questions orientées sur l'actualité sociale (durée de l'épreuve : 1 h 30 min). 
  • Elle est notée sur 20 points. 
  • L'admissibilité est prononcée à partir de la note de 10/20.

L'épreuve d'admission[modifier | modifier le wikicode]

  • Elle est composée d'un oral de 30 minutes portant sur la motivation et la capacité du candidat à s'engager dans une formation sociale à partir d'un document préalablement renseigné par le candidat. 
  • L'épreuve d'admission est notée sur 20 points. 
  • L'admission est prononcée à partir de la note de 10/20. 
  • Les candidats dont la note est supérieure ou égale à 10/20 sont inscrits sur une liste, par ordre de mérite.

Les dispenses[modifier | modifier le wikicode]

Dispense de l’épreuve écrite d’admissibilité :

  • les candidats titulaires de l'un des titres ou diplômes dont la liste est fixée par le ministre chargé des affaires sociales,
  • les lauréats de l'Institut du service civique. [1]

Dispense des épreuves d'entrée en formation :

  • les candidats titulaires du diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social qui souhaitent obtenir une spécialité différente de celle acquise au titre de leur diplôme,
  • les candidats titulaires d'un diplôme d'Etat d'aide médico-psychologique,
  • les candidats titulaires d'un diplôme d'auxiliaire de vie sociale qui souhaitent s'inscrire dans une autre spécialité que celle acquise au titre de leur diplôme.

L’entrée en formation[modifier | modifier le wikicode]

La liste des candidats admis en formation est adressée au directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale dans le mois qui suit l'entrée en formation. Les résultats des épreuves d'admission en formation ne sont valables que pour la rentrée qui suit l’examen d’entrée. 

Un report d'admission d'un an est accordé de droit. Il est renouvelable une seule fois en cas de :

  • congé de maternité, paternité ou adoption, 
  • rejet d'une demande de mise en disponibilité 
  • garde d'un de ses enfants, âgé de moins de quatre ans.

Un report d'admission d'un an, renouvelable deux fois, est accordé de droit en cas de :

  • rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale 
  • rejet d'une demande de congé individuel de formation ou de congé de formation professionnelle,
  • de maladie, d'accident, ou si le candidat apporte la preuve de tout autre événement grave lui interdisant d'entreprendre ses études au titre de l'année en cours.

Remarques :

  • Toute personne ayant bénéficié d'un report d'admission doit confirmer son intention de reprendre sa formation à la rentrée suivante, au plus tard trois mois avant la date de l'entrée en formation.
  • Le report est valable pour l'établissement dans lequel le candidat avait été précédemment admis.
  • Le report de scolarité est d'une durée maximale de 3 ans.

L’organisation de la formation[modifier | modifier le wikicode]

"La formation conduisant au diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social comporte 504 heures de formation théorique, une période de détermination de parcours et des temps de validation de l'acquisition de compétences. Elle comprend 378 heures de socle commun et 147 heures de spécialités. La formation comprend également 840 heures de formation pratique. L'ensemble de la formation est organisée sur une amplitude de neuf à vingt-quatre mois ainsi qu'une période de détermination à l'issue de laquelle le candidat se positionne sur la spécialité pour laquelle il s’inscrit." [2]

Le programme de la formation[modifier | modifier le wikicode]

Un livret qui a pour objet le suivi et l'évaluation du candidat au diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social tout au long de sa formation s'impose aux établissements qui dispensent la formation : "Il retrace l'ensemble des allègements de formation ainsi que les dispenses de certification dont a bénéficié le candidat. Il atteste du cursus de formation suivi et de la validation des domaines de formation et comporte l'ensemble des appréciations portées sur le candidat par les membres de l'équipe pédagogique et les référents professionnels. Il est transmis à l'autorité certificatrice lors de l'inscription du candidat en vue de l'obtention du diplôme." [3]

1 - Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale[modifier | modifier le wikicode]

Ce module de 126h de socle commun et 14h de spécialité comprend les formations suivantes :

  • le développement de la personne tout au long de la vie dans ses différentes dimensions, 
  • les bases des politiques publiques et des lois régissant le secteur social et médico-social,
  • le rôle des services de l’Etat,
  • les associations et les opérateurs du secteur
  • l’éthique et la déontologie.

2 - Accompagner la personne au quotidien et dans la proximité [modifier | modifier le wikicode]

Ce module de 98h de socle commun et 63h de spécialité comprend les formations suivantes : 

  • l’observation et l’écoute,
  • les notions de dépendance, d’indépendance et d’autonomie,
  • l’ergonomie, l’aide à la mobilité et les transferts,
  • les techniques et les outils de communication verbale et non-verbale,
  • le PSC1 : apprentissage des premiers secours : Prévention et Secours Civique de niveau 1.

3 - Coopérer avec l’ensemble des professionnels concernés [modifier | modifier le wikicode]

Ce module de 63h de socle commun et 28h de spécialité comprend les formations suivantes :

  • travailler dans une équipe pluri-professionnelle,
  • transmettre des informations à cette équipe,
  • participer à l’élaboration du projet personnalisé en coopération avec la personne, son environnement et l’encadrement,
  • participer aux réunions.

4 - Participer à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne [modifier | modifier le wikicode]

Ce module de 70h de socle commun et 42h de spécialité comprend les formations suivantes :

  • contribuer au maintien ou au développement des liens familiaux et sociaux, 
  • faciliter l’accès de la personne à la vie citoyenne
  • gérer des relations et des conflits,
  • utiliser des outils et des supports adaptés dans la réalisation des activités individuelles et collectives

Pour en savoir plus sur le contenu de la formation, l’arrêté du 29 janvier 2016 propose un tableau en annexe II des savoir-faire et des connaissances associées.

Evaluation de la formation[modifier | modifier le wikicode]

Pour chaque domaine de compétence, la formation pratique donne lieu à une évaluation par l’organisme de formation.

"Chaque stage fait l'objet d'une convention de stage établie entre l'établissement de formation, le stagiaire et l'organisme d'accueil qui précise les modalités de déroulement du stage, ses objectifs, les modalités d'évaluation, les noms et qualifications du référent professionnel et les modalités d'organisation du tutorat. Pour un parcours complet, la formation pratique de 840 heures (24 semaines) est répartie sur deux ou trois stages dont un au moins de 245 heures (7 semaines) couvrant les quatre domaines de formation en lien avec la spécialité choisie." [4]

En cas d’échec, une évaluation peut donner lieu à des stages supplémentaires.

Une spécialité peut être associée au diplôme avec l’obligation de suivre un parcours de "formation de 147 heures de formation théorique concernant cette spécialité et de 175 heures de formation pratique, sur un terrain professionnel en rapport avec la spécialité souhaitée.L'évaluation des compétences acquises, pour la spécialité concernée, est effectuée au cours d'un oral de soutenance, à partir d'un dossier rédigé par le candidat pendant son parcours. L'épreuve est notée sur 20. Les candidats ayant obtenu au moins la note de 10 se verront délivrer le certificat de spécialité." [5]

En cas d’échec dans certaines épreuves, le jury d’examen peut accorder une validation partielle avec les compétences validées. Le candidat bénéficie de 5 ans pour valider l’ensemble du diplôme.

Pour en savoir plus sur la certification, l’arrêté du 29 janvier 2016 propose un tableau en annexe III des critères d'évaluation des compétences.

Obtenir le DEAES par VAE[modifier | modifier le wikicode]

Cette possibilité est prévue dans les articles 16 et 17 de l’arrêté du 29 janvier 2016 l"es candidats doivent justifier des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport direct avec le diplôme. La durée totale d'activité cumulée exigée est de trois ans en équivalent temps plein. La période d'activité la plus récente doit avoir été exercée dans les dix ans précédant le dépôt de la demande."

Comme tous les diplômes du travail social, le DEAES est accessible, pour tout ou partie, par la voie de la VAE.

Pour en savoir plus, il faut adresser aux Direction Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la cohésion sociale DRJSCS  : http://drdjscs.gouv.fr

Exercer le métier d’accompagnant[modifier | modifier le wikicode]

Les missions d’accompagnement[modifier | modifier le wikicode]

L’accompagnant éducatif et social (AES) a pour mission de réaliser une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d’un manque d’autonomie, quelles qu’en soient l’origine ou la nature. Il prend en compte les difficultés liées à l’âge, à la maladie, au mode de vie ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, pour permettre à la personne d’être actrice de son projet de vie.

Les fonctions de l’accompagnant[modifier | modifier le wikicode]

Les fonctions de l’accompagnant se déclinent en 3 spécialités :

  1. L’accompagnement de la vie à domicile : L’AES contribue à la qualité de vie de la personne, au développement ou au maintien de ses capacités à vivre à son domicile.
  2. L’accompagnement de la vie en structure collective : L’AES contribue au soutien des relations interpersonnelles et à la qualité de vie de la personne dans son lieu de vie collectif.
  3. L’accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire : L’AES contribue à faciliter, favoriser et participer à l’autonomie des enfants, adolescents et des jeunes adultes en situation de handicap dans les activités d’apprentissage, et les activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs.

La spécialité 3 est celle qui permet de professionnaliser et d’ouvrir l’accès à ce nouveau diplôme d’État aux Accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH)

Quels sont employeurs possibles ?[modifier | modifier le wikicode]

  • Les associations d’aide à domicile
  • Les centres communaux d’action sociale (CCAS)
  • Le secteur associatif
  • Les communes
  • Les entreprises privées
  • L’Éducation Nationale (pour la spécialité « éducation inclusive »)
  • Les structures d’accueil de la petite enfance,

Où exercer le métier ?[modifier | modifier le wikicode]

L’accompagnant éducatif et social (AES), en fonction de la spécialité qu’il aura choisie, pourra exercer sur différents lieux d’intervention :

Accompagnement de la vie à domicile : L’AES exerce au domicile de la personne accompagnée, dans des foyers logement, dans des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), des Services d’Aide à la Personne (SAP), dans des Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD), d’Établissements et services d’aide par le travail (ESAT), ...

Accompagnement de la vie en structure collective : L’AES exerce son activité au sein d’établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées : Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), Unités de Soins Longue Durée (USLD), Instituts Médico-Éducatifs (IME), ...

Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire : L’AES exerce au sein de structures d’accueil de la petite enfance, d’établissements d’enseignements et de formation, d’établissements et services médico-sociaux, dans des écoles, collèges et lycées, ...

Remarque :

Il existe des passerelles entre les spécialités. Le DEAES, une fois obtenu, il est possible d’acquérir d’autres spécialités par la voie de la formation continue. 

Références [modifier | modifier le wikicode]

< Précédent| Suivant >