Utilisateur:Ambre Troizat/Gratien Candace (1870-1953)

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plan (Gratien Candace)[modifier | modifier le wikicode]

Pages Utilisateur:Ambre Troizat[modifier | modifier le wikicode]

  1. Gratien Candace (1870-1953)
  2. La Guadeloupe de Gratien Candace (1870-1953)
  3. Gratien Candace entre conseiller ministériel & ministère (1906-1933)
  4. Congrès International d'Histoire Coloniale 1931
    1. Le premier Congrès International d'Histoire Coloniale (21-25 septembre 1931)
  5. Gratien Candace et la représentation coloniale durant les deux guerres mondiales
  6. Bibliographie : Gratien Candace (1870-2018)

Gratien Candace (1870-1953)[modifier | modifier le wikicode]

Gratien Candace (1870-1953)

Amédée Labique[modifier | modifier le wikicode]

Au NOM DU PEUPLE FRANÇAIS,
Le Conseil du Contentieux administratif de la Guadeloupe et dépendances,
Après avoir procédé à l'ouverture de l'urne de la commune des Vieux-Habitants (Section Bourg) dont l'état matériel est relevé en un procès-verbal distinct constate que 487 bulletins s'y trouvent enfermés ;
Lesquels, après dépouillement ont donné à chacun des can- didats le nombre de voix suivant :

A. Rollin 349
A. Yalrin 349
Adrien Etienne 349
A. Nollard 349
Néré Camalet... 349
Georges Lurel 849
Maxime Melfort... 349
Barreau Charles 349
E. Bélair 348
0. Sevray 348
Agénor Lobau 348
Alexie Nicolas. 348
Auguste Alexandre..... i 347
Mathéus Pommier 346
Gabriel Blondin 346
Honoré Lefort.......... 845
Aristide Nabus 845
Henri Lacour.......... 344
Eugène Jérémie......... 342
Louis Caliari,.......... 344
Antonin Arbaud 344
Pierre Lépante 340
Isidore Corvo., 340
Beaugendre(Télesphore) 442
Labique (Amédée)..... \\\
Lancastre (Agénor).... 404
Jacquest (Dorsaint).... 103
Etienne (Svlvestre.-S).. 103
Mienne (Hippolyte-H).. 403
Zélie (Joseph) 403
Pautrizel (Pierre)..... 402
Nicolas (Isidore) 402
Dorol (Charles) .. 102
Régent (Damien)....... 101
Otto (Louis-Eugène)... 101
Saget (Gratien) 401
Bique (Athénor)^ 101
Pézeron (Eugène Émélio) 401
Durizot (Florien)...... 101
Michel (Mondélice).... 400
Jérémie (Victor) 100
Césaron (Ilippoly'te)... 99
Atchy (Emmanuel)..., 99
Faune (Delmance) 99
Racon (Alexandre).... 99
Jérémie. (Emile) ...... 99


p. 865


Mais attendu qu'il n'est produit aucune liste des électeurs inscrits, aucune feuille d'émagements du vote;
Que, par suite, les éléments nécessaires pour établir si les candidats réunissent la double majorité légale du quart des électeurs inscrits et de la moitié plus un des votants, font défaut.
Attendu, en outre, que ni l'urne, ni aucun élément concer- nant les élections de la section du Marigot ne sont parvenus au Conseil ;
Dit qu'il n'y a pas lieu à proclamation.
Ainsi jugé et prononcé en séance publique, le mardi 3 octobre 1905, où siégeaient :
MM. Dubarry, Secrétaire général, Président ;
Le François, Procureur général ;
Chapp, Conseiller privé titulaire ;
Guilhemborde, Conseiller privé suppléant ; Auxquels ont été adjoints :
MM. Bougénot et Fays, Conseillers à la Cour d'appel ;
Tinvidic, Commissaire de 4re classe des Troupes colo- niales, Commissaire du Gouvernement ;
Ralu, Secrétaire-archiviste.
Le Secrétaire-Archiviste, L. RALUa
\Le Président, ALBERT DUBARRY.

Arrêté supprimant le 2«'6urea'« de vote de la communs des Vieux-Hali'.anis.
LE GOUVERNEUR DE LA GUADELOUPE ET DÉI-KNDAÎICES, OFFICIBB DE LA LÉGION D'HONNEUR,
Vu l'arrêté du 5 avril 49n4 fixant les divers bureaux de vote des communes de la Colonie ;
Considérant que des désordres graves se sont produits dans le 2e bureau de vote de la commune des Vieux-Habitants et qu'il importe que ces désordres ne se renouvellent pijis,
ARRÈTE :
Article 4er. Le 2e bureau de vote de la commune des Vieux-Habitants est supprimé.
Les électeurs des sections de Marigot, Morne, Beaugendrc, Tarare et Millepas voteronLau 1er bureau siégeant.à la mairie.
Art. 2. Le Président delà délégation spéciale des Vieux-Habitants est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui devra être publié et annoncé à son de caisse aux électeurs des sections ci-dessus dénommées et qui sera inséré au Journal officiel de la Colonie.
Basse-Terre, le 4 octobre 4915.
BOULLOCHE.

Héritage du XIXème siècle : Naissance du Panafricanisme[modifier | modifier le wikicode]

  • 2000 - Oruno D. Lara, La naissance du Panafricanisme. Les racines caraïbes, américaines et africaines du mouvement au XIXème siècle, Maisonneuve et Larose, 390  p. (ISBN 2-7068-1435-7, notice BnF no FRBNF37104358)Voir et modifier les données sur Wikidata

« Its first elected President was Gratien Candace, a colored deputy in the French Parliament representing the island[1] of Martinique[2], who won recognition on the basis of his successful fight to force the French government to take a stand on prejudices about people of African »
— 2019 - (en) Thierno Thiam et Gilbert L Rochon, The Pan-AfricanCongresses: A Re-examination, Palgrave Macmillan (ISBN 978-3-030-22180-5, DOI 10.1007/978-3-030-22180-5_3)Voir et modifier les données sur Wikidata[3].

Histoire d'une migration sociale[modifier | modifier le wikicode]

Vieux-Habitants en 2013

Histoire d'une migration internationale[modifier | modifier le wikicode]

1921 - Blaise Diagne (1872-1934) & Gratien Candace (1870-1953).

Blaise Diagne (1872-1934) & Gratien Candace (1870-1953) : rencontre des mondes[modifier | modifier le wikicode]

Gratien Candace, député[modifier | modifier le wikicode]

Gratien Candace, Liste de résultats

Date d'édition : Gratien Candace, député XXe siècle, Texte disponible : 58 Type d'accès : Libre (58) Année de parution

* 1940 (1), 1940/03/06 (Numéro 66).
* 1938 (4) ; 1938/01/12 (Numéro 12) ; 1938/04/21 (Numéro 111) ; 1938/04/20 (Numéro 110) ; 1938/01/14 (Numéro 14)-1938/01/14.
* 1937 (3) ; 1937/06/26 (Numéro 177) ; 1937/04/23 (Numéro 113) ; 1937/12/03 (Numéro 337).
1937/06/26 (Numéro 177) : "Courses

Le Président n'est pas "doudou".
Au cours de l'inauguration de la Section de la France d'outre-mer, hier matin; à l'île des Cygnes. Le président de la République est accueilli, au seuil du pavillon de la Guadeloupe, par deux jeunes femmes en robe fleurie et madras éclatant qui touchent du doigt, avec timidité, la main que leur tend le chef de l'Etat.
Soudain, elles aperçoivent, dans la suite, le visage hilare et barbu de M. Gratien Candace. Alors, au grand émoi du protocole et au grand plaisir de la foule, elles se précipitent dans les bras de « leur » député
Oh Doudou Doudou M. Lebrun, délaissé sans façon, se plaint avec bonne humeur
Doudou. Doudou. alors, et moi ?
Et M. Gratien Candace, pour le consoler
Que voulez-vous, monsieur le Président, elles n'ont pas osé vous en dire autant. C'est que Doudou, à la Guadeloupe, cela signifie chéri !".

* 1936 (3), 1936/06/03 (Numéro 155)-1936/06/03. ; 1936/12/31 (Numéro 366) ; 1936/12/19 (Numéro 354).Note : supplément littéraire illustré pages 5 à 7.
* 1935 (1) ; 1935/07/07 (Numéro 188).
* 1933 (2), 1933/03/21 (Numéro 80)-1933/03/21 ; 1933/01/29 (Numéro 29).

Le Ravitaillement de la France par les colonies[modifier | modifier le wikicode]

Le Ravitaillement de la France par les colonies

Une proposi|ioa- de loi tendant à mettre le régime douanier de la métropole et de ses colonies en harmonie avec la nécessité d'assurer le ravitaillement de la France par ses : possessions d'outre-mer, a été récemment déposée par M. Gratien Candace,

Dans l'exposé des motifs, l'honorable député de la Guadeloupe, mettant en valeur les déficits de nos bilans annuels, n'hésite pas à leur attribuer, en partie, la vie chère et la dévalorisation du franc.

Si l'on examine la balance commerciale des six dernières années, voici, en effet, quel est le défie annuel de 1915 à 1924

BALANCE

ANNÉES Importations Exportations Débitrice Créditrice (En millions de francs)

1915 9.915 3.343 6,572 -2 »

1916 19.382 5.39i 13.988 » 1917 25.565 5.211 20.35!: e

1918 30.830 3.859 9 16.971. »

1919 32.161 10.332 21.828 »

1920 46.377 22.865 23.512 »

1921 19.853 17.120 2.733 3 u

1922 23.900 20.611 3.359

1923- 32.688 10. 132 2.256 »

̃ 1924 '.10.132 41.454 »- 1.322

Il est bien certain que notre balance commerciale débitrice joue un certain rôle dans la dévalorisation du franc et. dans l'augmentation du prix de la vie. Toutefois, il y a lieu de remarquer que, depuis 1921, notre balance commerciale s'est améliorée. On a la grande satisfaction de constater que, pour 1924, nos exportations ont été supérieures de 1.322.000.000 francs. Si des entraves ne sont pas apportées à notre commerce extérieur, tout fait espérer que les chiffres de 1924 pourront être dépassés dans les années qui vont suivre.

Il n'en est pas moins vrai que M. Candace a grandement raison de demander que nos importations de denrées alimentaires et de matières premières soient réduites au minimum et qu'un plus large appel soit fait aux richesses incalculables de nos colonies.

Nous achetons bien souvent à l'étranger, dans des conditions trop onéreuses, des produits que nous pourrions facilement trouver dans notre domaine d'outre-mer.

On estime à 8,55 0/0 seulement la participation des colonies au ravitaillement de la métropole., Sur ces 8>55 0/0, la moitié environ concerne l'Afrique du Nord (Algérie, Tunisie, Maroc)

En 1924, les importations en France de produits coloniaux ont atteint les chiffrés suivants

Algérie 1.632.ÛÛO.CHJO francs Tunisie 298.0C0.OCO Maroc 225.000.000 Sénégal 388.000.000 Madagascar 280.000.000 Indochine 322.000.000 Autres colonies 917.0OO.00O

Soit au total 4.062.000.000 francs sur un ^chiffre global d'importation de 35.04W.000.000 francs.

M. Gratien Candace, dans son remarquable rapport, énumère tout ce que nos colonies, peuvent nous fournir, en réalité c'est tout ce dont nous avons besoin.

Mais, pour mettre nos colonies à même de donner à la métropole tout ce qui lui est nécessaire, il est indispensable que les énergies individuelles soient galvanisées. Et, c'est là que M. Candace préconise pour la protection de nos produits coloniaux et pour assurer leur développement, l'établissement de droits élevés sur les produits coloniaux étrangers. Nous ne voulons pas entrer dans la discussion d'une telle proposition qui ne manquera pas de soulever les critiques de tous ceux qui doivent, pour l'instant, se procurer à l'étranger les matières premières qui leur sont nécessaires. Mais il faut louer sincèrement M. Candace d'avoir signalé d'une façon persuasive dans un document fort intéressant avec des chiffres à l'appui, tout ce que nous pouvons attendre de nos colonies pour notre ravitaillement, par suite pour l'amélioration de notre balance commerciale et du change. Le Figaro Economique qui mène depuis le premier jour une campagne active pour la pleine mise en valeur de notre empire colonial devait signaler tout particulièrement l'heureuse initiative du député de la Guadeloupe.|Félix Falck.-

Annexe : Au sujet des troupes noires américaines (dit Circulaire Linard, 7 août 1918)[modifier | modifier le wikicode]

Le document original, daté du 7 août 1918, a été rédigé en français, avec la mention "Confidentiel", sous l'objet "Au sujet des troupes noires américaines". [4]. The Crisis révèle le document en mars 1951 et en donne une traduction en anglais pour son lectorat aux Etats-Unis d'Amérique[5],

« Mission militaire française près l’Armée Américaine
7 août 1918
"Au sujet des troupes noires américaines ou 369e régiment d'infanterie (États-Unis)

« I. Il importe que les officiers français appelés à exercer un commandement sur des troupes noires américaines, ou à vivre à leur contact, aient une notion exacte de la situation des Nègres aux États-Unis. Les considérations exposées dans la note suivante devraient donc leur être communiquées, et il y a un intérêt considérable à ce qu’elles soient connues et largement diffusées ; il appartiendra même aux autorités militaires françaises de renseigner à ce sujet par l’intermédiaire des autorités civiles, les populations françaises des cantonnements de troupes américaines de couleur. » « II. Le point de vue américain sur la "question nègre" peut paraître discutable à bien des esprits français. Mais il ne nous appartient pas à nous Français de discuter ce que certains appellent un "préjugé". L’opinion américaine est unanime sur la "question noire" et n’admettrait pas la discussion. » « Le nombre élevé de Nègres aux États-Unis (15 millions environ) créerait pour la race blanche de la République un danger de dégénérescence si une séparation inexorable n’était faite entre Noirs et Blancs. » « Comme ce danger n’existe pas pour la race française, le public français s’est habitué à traiter familièrement le "Noir", et à être très indulgent à son égard. » « Cette indulgence et cette familiarité blessent profondément les Américains. Ils les considèrent comme une atteinte à leurs dogmes nationaux. Ils craignent que le contact des Français n’inspire aux Noirs américains des prétentions qu’ils considèrent comme intolérables. Il est indispensable que tous les efforts soient faits pour éviter d’indisposer profondément l’opinion américaine. » « Bien que citoyen des États-Unis, l’homme de couleur est considéré par l’Américain blanc comme un être inférieur avec lequel on ne peut avoir que des relations d’affaires ou de service. On lui reproche une certaine inintelligence, son indiscrétion, son manque de conscience civique ou professionnelle, sa familiarité. » « Les vices du Nègre sont un danger constant pour l’Américain, qui doit les réprimer sévèrement. Par exemple, les troupes noires américaines en France ont donné lieu à elles seules à autant de plaintes pour tentatives de viol, que tout le reste de l’armée, et cependant on ne nous a envoyé comme soldats qu’une élite au point de vue physique et moral, car le déchet à l’incorporation a été énorme. » « Conclusion » « I. Il faut éviter toute intimité trop grande d’officiers français avec des officiers noirs, avec lesquels on peut être correct et aimable, mais qu’on ne peut traiter sur le même pied que des officiers blancs américains, sans blesser profondément ces derniers. Il ne faut pas partager leur table et éviter le serrement de main et les conversations ou fréquentations en dehors du service. » « II. Il ne faut pas vanter d’une manière exagérée les troupes noires américaines surtout devant les Américains. Reconnaître leurs qualités et leurs services, mais en termes modérés conformes à la stricte réalité. »

« III. Tâcher d’obtenir des populations des cantonnements qu’elles ne gâtent pas les Nègres. Les Américains sont indignés de toute intimité publique de femme blanche avec des Noirs. Ils ont élevé récemment de véhémentes protestations contre la gravure de la "Vie Parisienne" intitulée "L’enfant du dessert" représentant une femme en cabinet particulier avec un Nègre. Les familiarités des Blanches avec les Noirs sont du reste profondément regrettées de nos coloniaux expérimentés, qui y voient une perte considérable du prestige de la race blanche. L’autorité militaire ne peut intervenir directement dans cette question, mais elle peut influer sur les populations par les autorités civiles. » »
— Signé Linard, Mission militaire française près l’Armée Américaine, "Au sujet des troupes noires américaines",7 août 1918[6].

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Annexe : Députés siégeant à l’époque de Gratien Candace[modifier | modifier le wikicode]

représentant des colonies[modifier | modifier le wikicode]


Compagnie générale transatlantique[modifier | modifier le wikicode]

Inauguration de la ligne Saint-Nazaire Vera-Cruz, 14 avril 1862.
Normandie

« L’enjeu est économique : à l’heure des empires coloniaux et du développement des nouveaux mondes en Amérique et en Océanie, il faut pouvoir transporter beaucoup, loin et vite. »
Alexandre Sumpf et Histoire par l’image, La course des transatlantiques (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata, septembre 2008.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

The Crisis mars 1951

Bibliographie (Gratien Candace (1870-1953))

Notes & Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Lire "colonie"
  2. Lire "Guadeloupe"
  3. Publié dans (en) Gilbert L Rochon et Thierno Thiam, Sustainability, Emerging Technologies, and Pan-africanism, Palgrave Macmillan (ISBN 3-030-22179-2)Voir et modifier les données sur Wikidata
  4. Cf. 2011 - Benjamin Doizelet, L’intégration des soldats noirs américains de la 93e division d’infanterie dans l’armée française en 1918 (ISSN 0035-3299, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata, contenant : Au sujet des troupes noires américaines (dit Circulaire Linard, 7 août 1918), pdf, version en français
  5. The Crisis, Vol. 58, n° 3, mars 1951, page 176
  6. Au sujet des troupes noires américaines (dit Circulaire Linard, 7 août 1918), publié dans 2011 - Benjamin Doizelet, L’intégration des soldats noirs américains de la 93e division d’infanterie dans l’armée française en 1918 (ISSN 0035-3299, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  7. Le premier France, armé en 1864, était dépassé par les évolutions techniques.