Utilisateur:Ambre Troizat/1670-1912 - Les œuvres des mouvements abolitionnistes : des quakers à Gratien Candace

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
1670-1912 - Les œuvres des mouvements abolitionnistes : des quakers à Gratien Candace
Anti-Slavery Society

Etat de la question en 1492[modifier | modifier le wikicode]

  1. Utilisateur:Ambre Troizat/Réflexions à propos des traites & esclavages

Les mouvements nés au XVIIe siècle[modifier | modifier le wikicode]

Les Quakers[modifier | modifier le wikicode]

🧶 w:en:The 1688 Germantown Quaker Petition Against Slavery The 1688 Germantown Quaker Petition Against Slavery was the first protest against enslavement of Africans made by a religious body in the Thirteen Colonies. Francis Daniel Pastorius authored the petition; he and three other Quakers living in Germantown, Pennsylvania (now part of Philadelphia), signed it on behalf of the Germantown Meeting of the Religious Society of Friends. Clearly a highly controversial document, Friends forwarded it up the hierarchical chain of their administrative structure—monthly, quarterly, and yearly meetings—without either approving or rejecting it. The petition effectively disappeared for 150 years into Philadelphia Yearly Meeting's capacious archives; but upon rediscovery in 1844 by Philadelphia antiquarian Nathan Kite, latter-day abolitionists published it in 1844 in The Friend, (Vol. XVII, No. 16.) in support of their antislavery agitation.

🧶 Pétition des Quakers de Germantown, 1688 La Protestation de Germantown est un texte de protestation contre l'esclavage écrit en 1688 dès le début de la fondation de la Pennsylvanie, la première des colonies anglaises d'Amérique du Nord. <https://fr.wikipedia.org/wiki/Protestation_de_Germantown>.

🧶 Memorial Against Slaveholding This is to the monthly meeting held at Rigert Warrells. These are the reasons why we are against the traffick of men-body, as followeth: Is there any that would be done or handled at this manner ?

Genèse de l'édit de mars 1685[modifier | modifier le wikicode]

Les mouvements nés au XVIIIe siècle[modifier | modifier le wikicode]

Tentative de juin 1793 pour arracher l'abolition immédiate de l'esclavage[modifier | modifier le wikicode]

  • 1793 - Julien Labuissonniere, Narcisse, Hellot, Saint-George Milscent, Lapais et Ferant, Adresse à la Convention nationale, à tous les clubs et sociétés patriotique. Pour les nègres détenus en esclavage dans les colonies franc̜aises de l'Amérique, sous le régime de la République, Paris, Guglielmo Francesco Galletti (notice BnF no FRBNF36120181, lire sur Wikisource, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata, 17 mai 1793. Analyse du texte dans Bernard Gainot, Les officiers de couleur dans les armées de la République et de l'empire (1792-1815) : de l'esclavage à la condition militaire dans les Antilles françaises, Paris, Karthala, 240  p. (ISBN 978-2-84586-883-0, OCLC 182917374, notice BnF no FRBNF41165334)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1990 - Yves Benot, Un anti-esclavagiste kleptomane ? En marge de l'affaire Milscent (ISSN 0070-6760 et 1760-7892, DOI 10.3406/DHS.1990.1762, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata

« Comme on voit, la tentative de juin 1793 pour arracher à la Convention fraichement épurée des Girondins l'abolition immédiate de l'esclavage pose encore beaucoup de problèmes. »
— Yves Bénot[1].

Vittore Carpaccio, Miracle of the Relic of the Cross at the Ponte di Rialto, c. 1496, <https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Accademia_-_Miracle_of_the_Holy_Cross_at_Rialto_by_Vittore_Carpaccio.jpg>.

Les mouvements nés au XIXe siècle[modifier | modifier le wikicode]

1823 - The Anti-Slavery Society
1839 - British and Foreign Anti-Slavery Society


Les mouvements nés au XXe siècle[modifier | modifier le wikicode]

De nouvelles approches de la question au XX

Etat de la question en 2001[modifier | modifier le wikicode]

  1. Yves Benot, Un anti-esclavagiste kleptomane ? En marge de l'affaire Milscent (ISSN 0070-6760 et 1760-7892, DOI 10.3406/DHS.1990.1762, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata