Leçons de niveau 16

U2 CQP Chargé de clientèle Assurance/Introduction

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : U2 CQP Chargé de clientèle Assurance
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Les risques
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « U2 CQP Chargé de clientèle Assurance : Introduction
U2 CQP Chargé de clientèle Assurance/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Ce cours Wikiversité est construit pour être mené en parallèle avec une situation professionnelle de même type ou suffisamment proche : Chargé de clientèle en assurance.

  • Stage de plus de 6 mois,
  • Contrat en alternance,
  • Contrat de professionnalisation.

Positionnement de l'unité de valeur[modifier | modifier le wikicode]

A l’intérieur des UP 1 & 2, il y a des cours relatifs aux techniques de vente ainsi que des enseignements qui présentent les différents contrats d’assurances.

On décrit dans UP 3 les techniques de marketing et de préparation des plans d’actions commerciales.

UP U4 se consacre aux 2 thèmes : Suivre et gérer le portefeuille…

Avertissement : Seule U2-7 est présentée dans ce cours

Contexte juridique[modifier | modifier le wikicode]

L’agence qui vous emploie connait et respecte :

  • Le code des assurances,
  • Le droit des assurances,
  • Les prescriptions des autorités de tutelle et de contrôle prudentiel…
  • Et… Les autres codes et droits (Code civil, Code du commerce, Code et Droit du travail par exemple)
  • Et diverses obligations… Exemple : Les directives de la commission nationale informatique et libertés CNIL.

La loi de Finances modifie régulièrement l’exercice de nos métiers…

Le professionnel respecte ses obligations légales et professionnelles.

Exemples : le mandat de l’agent général, l’inscription à l’ ORIAS et les obligations afférentes, le contrat d'assurance RCP,…

Contexte de ce cours[modifier | modifier le wikicode]

Pour atteindre l’objectif de proposer au juste prix un programme de solutions global et cohérent, il est nécessaire de comprendre :

  • les risques à couvrir,
  • leur estimation,
  • les outils de quantification et de stockage des données techniques,
  • les bases de la tarification,
  • la logique d’une politique tarifaire.

L’approche commerciale[modifier | modifier le wikicode]

Quelle est en quelques mots, la partie de l’approche commerciale liée à cette unité de valeur UP 2 ?

Il s’agit pour le chargé de clientèle :

  • de découvrir la situation du client pour qualifier ses types de risques à couvrir,
  • d’écouter le client dans sa déclaration de besoins et d’attentes pour quantifier les niveaux de couverture,
  • d’apporter l’expertise technique pour donner naissance à un dossier de situation descriptif et complet,
  • d’élaborer ensuite un programme prévisionnel global et cohérent, de solutions justes nécessaires, pour couvrir tous les risques ; programme qui respecte le budget du client,
  • d’assurer le suivi ‘au quotidien’ du client.

Présentation de l’ensemble du cours[modifier | modifier le wikicode]

Le cours se présente sous le plan suivant :

a) on va, dans un 1er temps, s’intéresser à la notion de risque en général, à l’étude et au traitement du risque et à la typologie des solutions à apporter.

b) dans un deuxième temps, on va s’intéresser au risque géré par l’industrie de l’assurance,

c) ensuite, on va examiner notre besoin de connaissance des données situationnelles du client.

d) En final, nous examinerons les principes d’établissement des grilles tarifaires.

Ainsi les enseignements des autres unités pédagogiques en général, et celles relatives aux différents types de contrats d’assurance en particulier, pourront ainsi être au mieux appréhendées et intégrées.

Le cours s’appuiera sur un lexique de termes communément utilisés. (Voir les articles de Wikipédia et le lexique de Wiktionnaire pour les trous de mémoire !… mais vérifier ensuite dans l'entreprise s'il existe des "habitudes maison" !…)