Troubles du comportement-Les outils

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
durée de lecture 3 mn

Objectif[modifier | modifier le wikicode]

Savoir choisir entre les différents outils institutionnels à votre disposition.

PPRE : Programme Personnalisé de Réussite Éducative[modifier | modifier le wikicode]

Pour des troubles hors du champ du handicap.

Il propose des aménagements pratiques dans la classe, dans l’école : le(s) suivi(s) à l'extérieur de la classe et les aménagements (aménagement du programme, des dispositifs). Il induit une différenciation pédagogique.

Le PPRE a une durée définie, il doit être réactualisé régulièrement. Il peut être reconduit si les objectifs n’ont pas été atteints ou un autre PPRE peut être mis en place si les objectifs premiers sont atteints.

PPS : Projet Personnalisé de Scolarisation[modifier | modifier le wikicode]

Pour un enfant en situation de handicap faisant l’objet d’une demande MDPH.

Des aménagements spécifiques sont mis en place dans la classe et font l’objet d’ajustements tout au long de la scolarisation de l’enfant.

Ce projet est élaboré en équipe pluridisciplinaire (enseignant référent, enseignants, maître E, parents, orthophoniste, psychologue…) et réévalué pour réajustements régulièrement.

AccessiScol[modifier | modifier le wikicode]

AccessiScol est un site gratuit qui permet aux parents et aux enseignants de concevoir un bon PAP ou PPS, de connaître les différences entres PPRE/PAP/PPS/PAI, de connaître ses droits et ses obligations, de comprendre et de connaître les différents types de scolarisation dans le spécialisé comme dans l'ordinaire.

Le carnet d’incidents[modifier | modifier le wikicode]

L’outil peut sembler lourd à gérer et à tenir mais il est important de noter dans un carnet les incidents ou les comportements inadaptés.

Lors de la rencontre avec les parents, lors des équipes éducatives ou lorsque vous serez amenés à compléter des renseignements sur l’élève, ces faits précis et objectifs seront d’une grande utilité. Il évite l'accumulation subjective par l'enseignant de faits qui se mélangent et ne sont plus ni datés ni circonstanciés.

Ce carnet permet aussi de tenir compte de l’évolution du/des comportement(s) dans le temps. De repérer une fréquence d’apparition, sur un jour en particulier, sur un moment dans la journée, sur les conditions dans lesquelles les troubles se manifestent.

Exemple d'organisation pour le rapport d'incident :

Quand (jour/heure) Moment (matière, récré, pause déjeuner) Lieu Témoins Faits
Lundi 23 mai à 10h00 Au moment de la récréation Le préau de la cour de récréation Elèves XXX

Enseignants de surveillance XXX et YYY

XXX a donné un coup de poing à XXX. Il a dit : "Il me cherche ! Il m'a regardé!"

Expliquer le déroulement des faits et rapporter de manière exacte les mots employés.

A manier avec vigilance : le tableau de comportement qui passe dans les familles.[modifier | modifier le wikicode]

Attention avec cet outil du type fleur du comportement ou tableau, renseigné le plus souvent par une collection de points de couleur qui vire du vert au rouge au fil des jours et que l’on communique avec la meilleure intention du monde aux familles.

Nous ne savons pas comment est interprété/utilisé cet outil à la maison.

Deux possibilités :

  • Première possibilité : les parents estiment qu’il y a trop d’orange ou de rouge et décident de punir leur enfant … L’enfant est donc puni à la maison, par ses parents, pour des comportements qui ont eu lieu plusieurs jours auparavant et sous une autre responsabilité que la leur. D’ailleurs les parents, ignorent le plus souvent la nature des faits … cette punition fait-elle sens ? et surtout modifiera-t-elle les futurs comportements de l’enfant en classe ? Rien n’est moins sûr … et méfiance avec les punitions maison … on ne sait jamais jusqu’où elles vont.
  • Deuxième possibilité : les parents jugent qu’ils n’ont pas à faire le gendarme à la maison pour des faits « commis » à l’école. Au mieux, ils se contentent d’une leçon de morale (dont l’efficacité reste à démontrer). Au pire, ils ignorent carrément l’outil donnant à leur enfant un sentiment d’impunité et de toute puissance.

Il semble préférable de garder cet outil pour la classe et de prévoir en "interne" le système de sanctions/réparations/pertes de privilèges gradués qui pourra aller jusqu’à la convocation des parents.

(voir des contrats au sein de la classe cf mallettes “responsabiliser”)

< Précédent | Suivant >