Leçons de niveau 11

Transformateur monophasé/Introduction et constitution

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction et constitution
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Transformateur monophasé
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Transformateur idéal
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Transformateur monophasé : Introduction et constitution
Transformateur monophasé/Introduction et constitution
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Le transformateur est un convertisseur d'énergie électrique alternatif, dont les enroulements sont isolés l'un de l'autre.

Les deux fonctions principales sont la transmission isolée d'énergie et la modification du niveau de tension d'une source alternative.

Constitution[modifier | modifier le wikicode]

Il est constitué d'au moins deux enroulements, ou bobines, sans liaison conductrice entre eux (isolement galvanique) et d'un circuit magnétique.

Bobines[modifier | modifier le wikicode]

Comme son nom l'indique, les enroulements sont constitués d'un fil conducteur (généralement de cuivre, parfois d'aluminium), enroulé de façon à produire une bobine. Le fil doit être le plus fin possible afin de ne pas créer un volume de cuivre trop important, mais de tel sorte aussi à ne pas trop chauffer par le phénomène d'effet joule.

Les deux enroulements doivent être aussi proches que possible d’un point de vue magnétique afin de disposer du même flux magnétique (Φ).

Afin de faire circuler dans les meilleurs conditions le flux, on utilise un circuit magnétique dans lequel sont montées les bobines

Circuit magnétique[modifier | modifier le wikicode]

Il est réalisé à partir d’un empilage de tôle en matériaux ferromagnétique en forme de E et de I, la branche du milieu appelée noyau central porte les deux enroulements.

La tôle d'acier est un matériau très bon conducteur magnétique (un aimant attire très facilement l'acier). Mais il faut que cet acier perde son magnétisme lorsqu'on éloigne l'aimant. Pour cela on utilise de l'acier doux.

De même, pour pouvoir enfiler les bobines sur le circuit magnétique, celui-ci doit être en deux morceaux.