Leçons de niveau 18

Théorie du langage/Langage des couleurs

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Langage des couleurs
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Théorie du langage
Chap. préc. :Naissance de la parole
Chap. suiv. :Langage informatique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Théorie du langage : Langage des couleurs
Théorie du langage/Langage des couleurs
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le langage des couleurs[modifier | modifier le wikicode]

* La couleur est un langage permettant de communiquer. Les couleurs agissent sur l’esprit et le comportement des êtres humains en transmettant une vision des choses propre à chacun.


William BERTON[modifier | modifier le wikicode]

  • William BERTON kinésithérapeute et ostéopathe est persuadé que les couleurs ont un bienfait sur l’être humain et son comportement. Il à consacré 30 ans de sa vie à l’étude des couleurs, qu’il expose dans divers ouvrages comme « Couleur Energie » et « Les Couleurs Racontent ».
    • Passionné par les couleurs en juin 2005 et 2006, il donne deux représentations exceptionnelles du "théâtre des couleurs" au cours desquelles des scènes sont improvisées par des personnes tirées au hasard en se vêtissant d'étoffes de couleurs.
    • La couleur occupe une place importante dans sa vie, notamment avec la création de l'école des couleurs.


Code des couleurs

Signification des couleurs[modifier | modifier le wikicode]

Certaines couleurs ont des significations différentes selon les cultures :

Exemple : le langage des couleurs en chine

  • Le rouge et le pourpre sont des couleurs portes bonheur en Chine.
    • Rouge : exister pour soi, ne dépendre de quiconque...
    • Pourpre : vaincre le dragon (vaincre ses démons), être protégé.
  • L’indigo : Durant la période de Mao, la tenue réglementaire était cette couleur qui évoque la fusion.
  • Le blanc et le noir signifient toutes deux les couleurs de la mort. Le blanc représente la mort en orient tandis que le noir est la couleur de la mort en occident. Ces deux couleurs expriment donc une différence de culture.

Autre exemple : la couleur verte

Le vert a plusieurs significations parfois contradictoires :

  • Dans certaines cultures, le vert symbolise l'espoir, le hasard, la nature ou la croissance.
  • Dans d'autres cultures, il est associé à la mort, à la maladie, à l'envie, à la permission (voire au libertinage) ou au diable.


Signe d'espoir, le vert est le symbole de la jeunesse, de l'inexpérience et de la crédulité. L'origine de ce symbole provient du fait que le vert est la couleur des feuilles naissantes, des bourgeons, de la verdure du printemps.


Le vert est également utilisé pour décrire la jalousie et l'envie. Il évoque aussi la maladie et la mort car c’est la teinte de la peau d'une personne malade ou d'un cadavre. Un teint de peau vert est souvent associé à des nausées et à un état maladif. Cependant, la signification la plus répandue est celle de la nature.


Blanc Rouge Vert Jaune Bleu Noir
Symbole Innocence Passion Santé Optimisme Loyauté Assurance
Rappel Neige Sang Nature Soleil Ciel, Mer Nuit, ténèbres
Général Clarté, pureté Interdiction, négatif, destruction, horreur Écologie, fertilité, positif, espoir, chance Éclat, vivacité, avenir Espace, Paix, tranquillité, sécurité Tristesse, morbidité, malheur, mauvais présage
Social Mariage, propreté, santé Passion, révolte Jeunesse, croissance, prospérité Gaîté Aristocrate, noble Mort
Humeur Angoisse Audacieux Optimisme, envie Lâcheté, cupidité, jalousie Froideur, discipliné Mélancolie, pessimiste, désespoir

Qu'est-ce que la couleur ?[modifier | modifier le wikicode]

La couleur représente la conjugaison de 3 facteurs :

  • La source de lumière qui éclaire,
  • L’objet lui-même,
  • L’œil de l’observateur.

Pour que nous puissions voir la couleur d’un objet, il faut que la lumière qui le reflète soit également colorée. La lumière du jour, « dite lumière blanche », est constituée d’un mélange de toutes les couleurs que nous pouvons distinguer.

En 1666, Newton a démontré que la lumière solaire se décompose de différentes couleurs à l’aide d’un prisme en verre. Il a ainsi obtenu le « spectre » de la lumière blanche :

Spectre de la lumière blanche


Ainsi, une feuille d’arbre est verte parce qu’elle absorbe les parties bleue et rouge du spectre de la lumière du jour et qu’elle renvoie uniquement la partie verte du spectre. Notre œil voit donc le vert.

On peut dire que les objets « attrapent les couleurs ». Les objets de couleurs blanches réfléchissent toutes les couleurs alors que les noirs les absorbent toutes.

Sitographie[modifier | modifier le wikicode]

w:Vert

http://langagedescouleurs.net/

http://villemin.gerard.free.fr/Science/Couleurs.htm

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • William BERTON, Les couleurs racontent, 2003
  • W. BERTON, Tout savoir sur les couleurs du mieux-être
  • W. BERTON, Couleur énergie
  • W. BERTON, La vie énergie, santé et lecture du corps par la couleur

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]