Leçons de niveau 13

Territoires de l'innovation/Diversité géographique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Diversité géographique
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Territoires de l'innovation
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :Acteurs et enjeux
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Territoires de l'innovation : Diversité géographique
Territoires de l'innovation/Diversité géographique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Diversité géographique

Où sont situés les principaux territoires mondiaux de l’innovation ?

Concentration de l'innovation[modifier | modifier le wikicode]

Dans les pays développés[modifier | modifier le wikicode]

L'innovation et les territoires qui la produisent sont principalement concentrés dans les pays développés, qui sont les plus anciennement industrialisés : ceux d'Amérique de Nord (États-Unis et Canada), d'Europe occidentale (Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, etc.) et de l'Asie d'extrême-Orient (Japon et Corée du Sud). Bien que l'innovation soit plutôt diffus, elle se concentre dans quelques zones assez petites :

aux États-Unis :

en Europe :

en Extrême-Orient :

Chez les émergents[modifier | modifier le wikicode]

Zhongguancun, une vaste technopole chinoise au nord-ouest de Beijing.

Les territoires de l'innovation ne sont pas présents que dans les pays développés mais apparaissent également dans les pays en cours de développement tel que la Chine ou l'Inde.

Bangalore, en Inde, est une ville de 8,5 millions d'habitants. C'est un centre universitaire, scientifique et économique considérable. L'agglomération est considérée comme la « Silicon Valley » indienne et l'exemple d'un pôle de compétence d'importance mondiale. L'Indian Institute of Science, une des écoles les plus réputées du pays, compte à elle seule 2 000 chercheurs. La ville a axé son développement sur les nouvelles technologies, particulièrement la sous-traitance dans les domaines des logiciels informatiques, de la biochimie (fabrication de molécules pharmaceutiques...) et de l'aérospatial. De très nombreuses entreprises technologiques du monde entier y ont installé des unités de recherche, de services (centres d'appel) et de conception / production telles que Microsoft, Adobe ou encore Google.

Il est donc essentiel que ces pôles soient présents sur tous les continents afin de favoriser la coopération entre les pays.

Logiques de localisation[modifier | modifier le wikicode]

Les territoires de l'innovation sont des espaces de taille variable aménagés par des secteurs variés qui veulent créer un réseau d'activités économiques performant. Un aspect crucial pour ces territoires est leur situation géographique. Il est essentiel qu’ils soient bien reliés aux villes, qu’elles soient régionales, nationales et mondiales. Il est donc important que ces territoires soient proches d'axes routiers, ferroviaires ou d'aéroports afin d’être bien intégrés à la mondialisation. Les secteurs se développant le plus au XXIe siècle sont les nanotechnologies, l'électronique, les énergies renouvelables, l'optique ou encore les transports.

C'est pour cela que des entreprises, des organismes d'enseignement supérieur et des établissements de recherche se regroupent sur un même territoire afin de favoriser la complémentarité et l'innovation. Ainsi, la main d’œuvre utilisée est formée sur place et directement envoyée dans l'entreprise. De plus, les établissements de recherche permettent aux entreprises d'innover plus facilement et rapidement. Ainsi il y a un cercle vertueux entre tous ces organismes. Ils forment alors des « pôles de compétitivité ».

Schéma d'organisation du plateau de Saclay, intégré assez marginalement à l'agglomération parisienne.

En France, nous avons par exemple le plateau de Saclay. Des lieux de recherches tels que le Centre d’étude atomique (CEA), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ou la Direction générale de l'Armement (DGA), des écoles comme HEC, Supélec et des entreprises comme Dassault, Renault, Peugeot, Thales ou encore Bouygues sont en symbiose sur ce territoire.
À une plus grande échelle, il y a la Silicon Valley aux États-Unis où des entreprises mondialement plus puissantes sont réunies : Apple, eBay, Facebook, Intel, Sony ou Tesla Motors.

Si ces institutions et entreprises sont spécialisées dans un même secteur d'activité et forment un réseau grâce à leur proximité, alors elles forment un cluster tel que Disneyland Paris à Marne-la-Vallée. La proximité des hôtels, parcs d'attractions, restaurants a pour but d'augmenter les bénéfices et l'attractivité. Ceci forme alors un cercle vertueux. Une ville, si elle s'est spécialisée dans les hautes technologies, est appelée une technopole. Il y a par exemple Sophia Antipolis près de Nice.

Formes d'organisation spatiale[modifier | modifier le wikicode]

« Ces territoires présentent des formes d’organisation spatiale diverses. Quelques grands types de territoires de l’innovation peuvent ainsi être identifiés, même si les limites entre ces différentes catégories sont parfois floues :

  • certains territoires de l’innovation sont ponctuels (ex. : le centre de recherche de Nokia associé à l’université d'Oulu dans le nord de la Finlande) ;
  • d’autres se présentent sous la forme de pôles organisés autour d’un établissement d’enseignement supérieur ou d’une entreprise multinationale à proximité desquels se sont concentrés, spontanément ou sous l’effet de politiques publiques, de multiples activités de recherche, formant ainsi des technopôles ou des parcs scientifiques. Ex. : technopôle de Tsukuba au nord de Tokyo, Indian institute of science de Bangalore ;
  • dans d’autres cas, les activités de recherche sont plutôt concentrées à l’échelle d’une agglomération dont les fonctions métropolitaines ont permis l’émergence d’une capacité d’innovation. Ex. : conurbation San Francisco - San Jose - Oakland, agglomération parisienne ;
  • enfin, des régions entières peuvent être des territoires innovants, de manière plus diffuse, sous la forme d’un tissu d’entreprises détenant des compétences spécialisées (systèmes productifs locaux, districts, clusters). Ex. : Bavière »[1].

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Document au format Portable Document Format (PDF) d'Adobe[pdf]le document est sous une licence inconnue[licence inconnue] • français • lien vers le document • Fiche Éduscol de l'étude « Les territoires de l’innovation dans le monde actuel » sur http://eduscol.education.fr/.