Leçons de niveau 9

Techniques de calcul mental/Mémorisation et conséquence sur la technique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Mémorisation et conséquence sur la technique
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Techniques de calcul mental
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Addition et soustraction
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Techniques de calcul mental : Mémorisation et conséquence sur la technique
Techniques de calcul mental/Mémorisation et conséquence sur la technique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le calcul mental utilise :

  • la mémoire à long terme, sollicitée pour fournir un répertoire de résultats de calcul connus, l'exemple le plus typique étant une table de multiplication. Plus ce répertoire est étendu et moins il y a de calcul à faire.
  • la mémoire à court terme, pour stocker les nombres sur lesquels on opère et les résultats intermédiaires. Cette mémoire n’est pas très étendue, elle permet de stocker une courte phrase et quelque nombres seulement, aussi faut-il réduire au minimum les retenues et autres résultats intermédiaires à stocker. De plus, elle est très volatile, on oublie en quelques secondes ce qu'on était en train de calculer, dès qu'on cesse de le faire. Aussi ne faut-il jamais s'arrêter en cours de calcul.

Un entrainement régulier permet d'augmenter la quantité de résultats déjà connus, et de renforcer la mémoire à court terme.