Leçons de niveau 14

Sport scolaire en France au XX° siècle/L’UFOLEP et l’USEP

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
L’UFOLEP et l’USEP
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Sport scolaire en France au XX° siècle
Chap. préc. :De la FNSU à la FFSU
Chap. suiv. :L’UGSEL
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Sport scolaire en France au XX° siècle : L’UFOLEP et l’USEP
Sport scolaire en France au XX° siècle/L’UFOLEP et l’USEP
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Sous la III° République la promotion de la laïcité républicaine à travers les activités physiques tant scolaires que civiles incombe à l’ Union des sociétés de gymnastique de France (USGF) qui occupe ce créneau de 1871 jusqu’au Front Populaire. Cependant dès la fin de la Grande Guerre le sport, resté longtemps l’apanage de la bourgeoisie et de l’aristocratie, se développe dans les couches populaires. Ce nouveau domaine qui échappe à l’autorité de l’USGF pousse la Ligue de l'enseignement à créer dix ans plus tard, en 1928, une Union française des oeuvres laïques d'éducation physique (UFOLEP).

Dès les débuts du Front Populaire une circulaire du 1er février 1939 reconnait la section scolaire de l'UFOLEP sous le nom d' Union sportive de l'enseignement du premier degré (USEP). Le 23 juillet 1942 l'UFOLEP et l’USEP sont dissoutes par Vichy avec mise sous séquestre de leurs biens et il faut attendre un arrêté du 22 juin 1950 pour que l'USEP soit de nouveau reconnue. Un arrêté du 2 février 1955 précise ses missions et une circulaire du 27 février 1969 rappelle qu’elle est le seul organisme habilité pour l'initiation sportive et l'organisation des compétitions dans les écoles primaires publiques. Les conseillers pédagogiques de circonscription (CPC) en EPS sont créés l’année suivante.

La loi du 16 juillet 1984 la conforte dans cette fonction de fédération sportive des écoles publiques du premier degré et en 1988, l'USEP élit son propre comité directeur. Elle s'affranchit également de la Ligue de l'Enseignement et signe directement une convention spécifique avec le ministère de l’Education nationale en 1999. L’année suivante la loi sur le sport émanant de Marie-George Buffet confirme l'indépendance de l'USEP à l’égard de l'UFOLEP et met fin à la présidence commune. Sans rompre totalement le cordon ombilical l’USEP se dote de nouveaux statuts le 12 septembre 2003 et élit son propre président l’année suivante à Romans.