Leçons de niveau 14

Série et transformée de Fourier en physique/Comparaison des différents développements

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Comparaison des différents développements
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Série et transformée de Fourier en physique
Chap. préc. :Série de Fourier
Chap. suiv. :Transformée de Fourier
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Série et transformée de Fourier en physique : Comparaison des différents développements
Série et transformée de Fourier en physique/Comparaison des différents développements
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Nous nous proposons d'étudier une fonction simple, une sinusoïde dotée d'une composante continue, afin de comprendre et d'interpréter les résultats obtenus lors du développement en séries de Fourier selon plusieurs méthodes.

Soit une fonction .

Développement en série de Fourier[modifier | modifier le wikicode]

Coefficients réels ; fonction réelle[modifier | modifier le wikicode]

Il est assez évident que , mais la démonstration est développée ci-dessous.

Coefficients complexes ; fonction réelle[modifier | modifier le wikicode]

Dans ce cas la valeur des coefficients, , aboutissent à l'expression à peine moins évidente :

.

Coefficients complexes ; fonction complexe[modifier | modifier le wikicode]

Il est très fréquent pour simplifier les calculs de remplacer la fonction par la formule d'Euler: i.e. fonction car il suffit in fine de ne s'intéresser qu'à la partie réelle de la fonction . Comme l'illustre l'exemple étudié ici, il faut prendre garde à exprimer la fonction de la façon suivante : , où avec .

Comparaison des trois développements[modifier | modifier le wikicode]

On peut constater que les deux développements ne donnent pas des résultats similaires. Pour les comparer, nous nous proposons de calculer la puissance du signal ainsi que sa valeur efficace et d'y percevoir l'influence de chacune des harmoniques.

On définit la puissance moyenne comme la moyenne quadratique du signal : elle peut être calculée sur une période.

.
.

La valeur efficace est la racine carrée de la moyenne quadratique, alors . Il est à noter que les puissances des différentes harmoniques s'ajoutent tandis qu'il est nécessaire d'élever au carré les valeurs efficaces avant de les ajouter.

Coefficients réels ; fonction réelle Coefficients complexes ; fonction réelle Coefficients complexes ; fonction complexe
Développement en série de Fourier
Puissance moyenne
Spectre de puissance Spectre amplitude exemple 004.png Spectre amplitude exemple 003.png Spectre amplitude exemple 004.png
Valeur efficace
Spectre d'amplitude

(valeurs efficaces)

Spectre amplitude exemple 002.png Spectre amplitude exemple 001.png Spectre amplitude exemple 002.png
Remarques Les coefficients représentent les valeurs maximales des harmoniques. Le coefficient est à traiter différemment.
Les coefficients représentent les valeurs efficaces des harmoniques. C'est aussi valable pour le coefficient . Les calculs font apparaître des fréquences négatives qui n'ont pas de sens physique. Il est toutefois nécessaire de tenir compte de leur influence et d'ajouter la puissance de l'harmonique et de l'harmonique symétrique quand elle est présente.
La notation complexe pour la fonction à transformer doit être précédée de la valeur efficace. Les coefficients représentent alors, comme dans le cas précédent, les valeurs efficaces.