Leçons de niveau 18

Sémantique/Signifiants

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Signifiants
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Sémantique
Chap. préc. :Mon sens
Chap. suiv. :Champ sémantique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Sémantique : Signifiants
Sémantique/Signifiants
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Signifiants[modifier | modifier le wikicode]

    Dans mon champ sémantique je remarque un ensemble à part, un ensemble de petites formes phoniques et graphiques qui n'ont d'autre sens par eux-mêmes et qui ne sont reliés au champ que par des liens arbitraires, c'est l'ensemble des signifiants. Il n'y a aucune ressemblance structurelle entre eux et le reste du champ, d'un côté un continuum multidimensionnel flou, complexe et évolutif et de l'autre une pluie de grêlons. En fait je n'attribue pas de sens à ces signifiants, d'abord parce que je ne maîtrise pas suffisamment mon champ sémantique pour le faire et définir, circonscrire exactement le sens que je dois associer à chacun d'eux, et ceci encore moins alors que je n'étais qu'un enfant, ensuite comme mon champ sémantique s'enrichit et se recompose constamment de toutes mes nouvelles expériences, j'imagine que cette association deviendrait très vite caduque et que je serais accablé par la tâche de la reconstruire en permanence. Je remarque que mes fonctions mentales font exactement le contraire : elles associent chaque signifiant à quelques éléments clés de mon champ sémantique. Il est alors positionné et réagit comme un miroir, non comme un désignatif. Il réfléchit ce qui se trouve là et il le fait d'autant mieux qu'il est vide de sens, il réfléchit l'inintelligible comme l'intelligible, le flou comme le clair et il reste efficace quelles que soient les transformations de ce qui se trouve là. Ce n'est pas un désignatif mais un réflecteur, mais le lien qui le positionne et le lie au sens est un lien orienté, car le sens n'étant pas vide ne peut être un réflecteur. Le sens ne pouvant pas réfléchir un signifiant, il en résulte que d'un côté leur relation est forte et de l'autre, elle est faible. Si bien qu'à partir d'un mot que j'ai déjà rencontré donc positionné, je n'ai aucune difficulté à plonger dans mon sens, j'ai parfois des difficultés à trouver le mot, j'ai le mot « sur la langue » mais il ne vient pas bien que je ne l'ai pas réellement oublié.