Recherche:Techniques de régressions au plus près/Première étape de l'approche

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Première étape de l'approche
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Recherche : Techniques de régressions au plus près
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Définition de la régression au plus près
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Techniques de régressions au plus près : Première étape de l'approche
Techniques de régressions au plus près/Première étape de l'approche
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Première étape de l'approche[modifier | modifier le wikicode]

Soit en exemple un ensemble de 7 données d'une variable y réponse ou instrumentale dont on recherche la liaison avec une variable explicative x équirépartie, c'est-à-dire dont tous les écarts d'une valeur à la suivante sont égaux. Le but est d’établir une formule corrélant y à x à partir de l'établissement d'une régression non-linéaire. La précision requise déterminera le degré d'avancement de l'analyse et l'arrêt de celle-ci.

Approche A monodirectionnelle classique[modifier | modifier le wikicode]

On nomme pour cette approche et dans un premier temps les couples  ; les prenant les valeurs de 0 à 6 ; les , valeurs réduites déduites de x, les valeurs de 0 à 6 ( la valeur réduite se calculera par la formule de réduction d'échelle et de changement d'origine de la variable x : ), avec le extrémité gauche des .
Cette méthode de notation s'emploie éventuellement lorsque x ne peut être inférieure à une certaine valeur, ou bien lorsqu'elle suit une flèche croissante ou à rebours ( exemple x est le temps avec , évènements postérieurs suivants, ou , évènements antérieurs, comme dans l'analyse de Laplace ou dans la prévision ). Employer cette approche classique est un choix initial. On peut néanmoins utiliser les deux approches et comparer les résultats obtenus.

Approche B centrée paritaire[modifier | modifier le wikicode]

On nomme pour cette approche et dans un premier temps les couples les , valeurs réduites déduites de x, les valeurs entières relatives de -2 à 2 ( la valeur réduite se calculera par la formule de réduction d'échelle et de changement d'origine de la variable x : ), avec le médiane des .
Cette méthode peut s'employer dans tous les cas et set recommandée.Les calculs sont moins lourds et plus représentatifs.

Approche mixte[modifier | modifier le wikicode]

Une variante des approches A et B consiste à ne retenir pour l'analyse qu'une plage des répondant aux critères requis par la méthode choisie. Il faudra néanmoins vérifier ,s'il y a obligation, la validité de la régression trouvée pour les valeurs des couples écartés.