Aller au contenu

Recherche:Sur l’extension des genres grammaticaux en français/douteux

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Photo d’un Trèfle douteux
Il s’agit là probablement d’un Trèfle douteux, bien que celui-ci soit souvent confondu avec la Luzerne jaune qui se différencie par une petite pointe au bout des folioles.

Jacques Chomarat emploi le terme de genre douteux, à la suite de Laurent Valla, qui l’utilise pour référer aux noms pour lequel l’usage hésite[1]. Le terme est également employé de façon plus ou moins persistante à travers la littérature philologique[2][3][4][5][6][7][8]. Il rejoint donc le terme de genre double, en insistant sur une double incertitude plutôt qu’en établissant une double acceptation. D’autant qu’étymologiquement, douteux dérive du latin duo : deux et habeō : posséder, contenir. Évidemment dans les langues ayant plus de deux genres, rien n’empêche l’emploi du terme genre douteux sur plus de deux catégorisations possibles.


Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Jacques Chomarat, « Deux opuscules grammaticaux de Valla », Histoire Épistémologie Langage, vol. 4, no  2, 1982, p. 21–40 [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2021-07-23)]
  2. Édouard Galletier, « Ladislaus Strzelecki, De Flavio Capro Nonii auctore. Mémoires de la section philologique, t. LXV, 1936 », Revue des Études Anciennes, vol. 43, no  3, 1941, p. 309–309 [texte intégral (page consultée le 2021-08-01)]
  3. Yves Millet, « Tchèque et slovaque », Revue des Études Slaves, vol. 50, no  3, 1977, p. 487–508 [texte intégral (page consultée le 2021-08-01)]
  4. Modèle:Fr-FR « Histoire Épistémologie Langage, tome 14, fascicule 1, 1992. L'Adjectif : Perspectives historique et typologique. », {{{périodique}}}, vol. 14, no  1, 1992 [texte intégral (page consultée le 2021-08-01)]
  5. Modèle:Fr-FR « Histoire Épistémologie Langage, tome 4, fascicule 2, 1982. Statut des langues / Approche des langues à la Renaissance. », {{{périodique}}}, vol. 4, no  2, 1982 [texte intégral (page consultée le 2021-08-20)]
  6. Bernard Colombat, « L'adjectif dans la tradition latine : vers l'autonomisation d'une classe », Histoire Épistémologie Langage, vol. 14, no  1, 1992, p. 101–122 [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2021-08-01)]
  7. Maria Colombo Timelli, « Manuels français de syntaxe latine du XVe siècle : répertoire et typologie », Histoire Épistémologie Langage, vol. 19, no  2, 1997, p. 133–153 [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2021-08-20)]
  8. Pierre-Yves Lambert, « Essai d’interprétation suivie », Études celtiques, vol. 22, no  1, 1985, p. 155–177 [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2021-08-20)]