Aller au contenu

Recherche:Sur l’extension des genres grammaticaux en français/-o

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.

La terminaison -o est parfois donnée comme dérivant du latin -us ou -um, de même que -ot ou en -au. Quand elle clôt une abréviation, celle-ci relève généralement du vocabulaire familier, voir injurieux.

Dans le corpus considéré, outre ceux issus d’apocopes, les termes épicène en -o concerne notamment :

  1. des désignatifs personnels métonymiques où l’individu est référé par le nom de la communauté civile, culturelle, ethnique, linguistique ou taxonomique auquel il est jugé apartenir comme Aka-bo ou Bo, Akateko, Akawaïo, Akposso, Alekano, Ambo, Amdo, Amo, Amuzgo, Antoniaño, Ao, Arapaho, arbico, Ayiwo, Ayoreo, Bagitto, Barbareño, Bésiro, Belo, Bicolano, Bobongko, Bodo, Bolinao, Bongo, Bozo, Caddo, Calo, Cashibo, Cebuano ou Cébouano, Chácobo, Chamicuro, Chamorro, Chatino, Chavacano, chicano, Chimariko, Chinchorro, Chiquitano, Chiriguano, Chochenyo, Congo, Cruzeño, Cubeo, Cumanagoto, Cupeño, Dadjo, Dano, dégo, Desano, Digaro, Digo, Dogoso, Eskimo, Etulo, Éwondo de langue aussi nommée kóló, Filipino ou Pilipino, Forro, Franco, Gabrielino-Fernandeño, Gallo, Gao, Guayabero, Gayo, Gelao, Guarayo, Ghotuo, Gogo, Gouro, Grebo, Griko, Guahibo, Guajiro, Hanunóo, Héréro aussi graphié Herero, Homo, Ho, Horo, Ibibio, Ibo ou Igbo, Ignaciano, Ijo, Ikposso, Ilocano aussi graphié Ilokano, Ineseño, Iowa-Oto dont sont les Otos, Iquito, Javierano et sa forme longue Mojeño-Javierano lié au mojeño du peuple Moxos aussi dit Mojos et Moxeños, Jebero, Juaneño, Judesmo ou Ladino, Kado selon l’un des noms donné au haoussa, Kayapo, Kéo, Kinikinao, Kikongo, Koko, Komo, Kono, Konso, Koro, Kpɛlɛwoo, Krio, Kriollatino, Lao, Lango, Leco ou Leko, Logo, Lokono aussi dit Arawak, Loko, Lolo, lomongo ou lonkundo du nom de la langue bantoue parlée par le peuple Mongo, loretano du nom du dialecte du mojeño, Luiseño, Luo, lunfardo du nom de l'argot de Buenos Air, Luo ou Lwo, Luwo, Maco quand il a trait à la langue salivane, Mojeño-ignaciano, Mojeño-javierano, Mojeño-loretano, Mojeño-trinitario, Maguindanao, Malo, Manchego tout aussi éponyme que son synonyme Manchègue, Maranao, Marovo, Mataco, Mato, Migueleño, Miskito, Mizo, Mlahso, Modo, moko variante de maucot, Mono, Moro, Moxeno, Naoklao, Navajo, Ndo, Neo, Négrito, Néyo, Numao, Nunóo, Nukuoro, Obispeño, Oblo, Obo, Oromo, Otuho, Pachto ou Pashto, Palenquero, Papiamento, Pero, Piapoco[1][2], Pokomo, Purisimeño, Qabiao, Quilombo[3], Remo, Resigaro, Reyesano, Saho, Sango, Serrano, Sesotho ou Sésotho, Seto, Sénoufo, Shakacho, Shipibo-Conibo, Shipibo, Sidamo, Silbo, Sinaugoro, Sio, Siriono, Slovio, Songo, Soso, Sotho, Sranantongo, Taïno ou Taino, Tamambo, Thao, Teko, Teso, Tolomako, Toromono, Toro, Toto, Touroyo, Trinitario, Trio, Tucano ou Tukano, Ventureño, Tunebo, Turoyo, Vaeakau-Taumako, Vo, Voro, Võro, Võro-Seto, Wanano, Wano, Wappo, Winnebago, Yanito, Yao, Younyo, Zamuco[4], Záparo, Zingaro ;
  2. ou au contraire des désignatifs des personnes n’appartenant pas à une communauté comme gadjo, gwaï-lo ou gweilo, Métro et payo ;
  3. des désignatifs d'êtres vivant appartenant à une race ou topant un trait physiologique saillaint comme ambo, angwantibo, arompo, bororo et sa variante m’bororo, bosco, chabo, doayo, jotko, mbororo ou m'bororo, rénitelo, romosinuano, sheko et plus spécifiquement pour désigner cheval et jument selon un un gène de robe sont employés cremello, grullo, manchado, overo[5], palomino, perlino, pinto[6][7][8], sabino, tobiano, tovero[9][10] ;
  4. des désignatifs dépréciatifs ou péjoratifs comme babao, babo, bozo[11], dago, golgo, michto[12][13][14][15], mogolito, ndepso[16][17], pulco[18][19], quasimodo[20] par antonomase du personne du roman Notre-Dame de Paris, royco quand il désigne quelque membre des forces de l'ordre, saligo[21][22], virago, zéro[23][24], zigoto[25][26][27], zozo ;
  5. des désignatifs marquant l’adhésion à un mouvement, une pratique ou une doctrine comme christino, communéro ou comunéro, paléo, rococo ou coco ;
  6. des désignatifs selon une activité, une attitude, une classe, un rôle ou un titre social comme alto, amigo et son aphérèse igo, arriéro, colao, bobo, bracero, calimero[28], caudillo[29], commando[30] aussi abbrégé cdo, colao, comprachico, contralto, cubo, dabo, daimyo aussi graphié daïmio, daïro, décoristo, descamisado, desperado, dinamitero, dozo[31], facchino[32], fao, figaro, flo, ganadero[33], hatamoto[34], invalo, kadogo, loco ou loko[35], mezzo aussi graphié mézzo, mezzo-soprano, mikado, pipo, pro quand il antonomyse anti, soprano, paparazzo, polisario[36], putto[37][38], quado[39][40], royco quand il désigne quelque royaliste, vomito[41][42] pour une personne sujette à des vomissements, vopo[43][44], zambo[45][46].

Chacune de ces catégories peuvent être étendues dans des genres ostentatoires reposant sur des isonèphes virtuels spécifiques :

  1. ces termes pourront donner lieu à des ancrages distincts selon la sémantique recherché, avec -aire pour préciser l'appartenance à une ethnie, -ense/-isque pour la qualité de résidence d'un territoire, et -ophone pour l'aptitude linguistique
  2. mêmes remarques et propositions que précédement ;
  3. pour insister spécifiquement sur le caractère d'entité vivante il serait envisageable d'employer -(o)biote ou -(o)bionte comme alternance suffixale isonèphe virtuelle, cependant ici il est plutôt proposé de le réduire à -onte, à l'instar de l'épicène démogéronte, ce qui donnera donc des ostentatiores en -iẽstre, -ìstre, -āstre, -ǫstre, -ûstre ;
  4. vue la qualité péjorative de ces termes, il se combineraient judicieusement à -asse, d'où des ostentatoires en -iẽse, -ìse, -āse, -ǫse, -ûse ;
  5. correspondent pleinement à l'une des sémantique du suffixe -iste, d'où la proposition d'alterances ostentatoires en -iẽste, -ìxte, -āste, -ǫste, -ûste ;
  6. là aussi -iste peut généralement convenir pour la majorité de ces termes, auquel cas la même suite d'alternance ostentatoire est préconisable, par contre il sied moins à des termes ayant une forte dimension d'intimité affective comme amigo, auquel cas il peut être préférer de se baser sur un suffixe désignatif plus neutre comme -aire présent dans des mots comme humanitaire, solidaire et volontaire ou -ade présent dans camarade et nomade, -ique présent dans agnostique, romantique ou scientifique voir carrément éllogieux sous-entendant une attitude pourvoyeuse de soins ou de bienfaits en général avec un suffixe comme -iatre, employé dans hippiatre, hypniatre ou podiatre mais sans lien étymologique avec les termes en -âtre comme acariâtre et opiniâtre.

Par ailleurs de nombreux termes en -o proviennent d'apocopes, et n'ont donc pas vocation à recevoir de pendant ostentatoire : leur construction abbréviative est consubstentiel d'une sémantique dont la dimension allusive est amplifiée. Parmi ces termes certains sont issus de noms eux-mêmes déjà épicènes, avec parfois même l’ajout du -o à la troncation, confer alcoolo et anarcho, qui peut même déboucher sur un terme aussi long que l'original, confer négro, ou relever d’une alteration plus conséquente encore, confer clodo. Parmi les mots qui partent d'un nom épicène se trouve :

  • Abo pour Aborigène,
  • abolo pour abolitionniste de la prostitution,
  • alcoolo pour alcoolique,
  • amerlo pour amerloque,
  • anarcho pour anarchiste,
  • anglo pour anglophone,
  • archéo pour archéologue,
  • aristo pour aristocrate,
  • barjo, graphie alternative de barjot,
  • bipo, pour bipolaire,
  • bolcho, pour bolchevique,
  • cardio, pour cardiologue,
  • catho ou cato, pour catholique,
  • chasso, pour gardien de prison, terme tiré du russe tchasovoy/часовой dans l’œuvre Orange mécanique
  • claustro pour claustrophobe,
  • clodo par l’intermédiaire de clodoche et charclo par Verlan, pour clochard,
  • claustro pour claustrophobe,
  • coco, pour communiste,
  • collecto pour collectiste,
  • copro pour copropriétaire,
  • crado pour cradingue,
  • dactylo pour dactylographe,
  • démago pour démagogue,
  • dermato pour dermatologue,
  • dingo pour dingue,
  • diplo pour diplomate,
  • écolo pour écologiste,
  • électro, pour électricien ou électricienne,
  • emo, pour emocore
  • gastro, pour gastro-entérologue,
  • gaucho, pour gauchiste,
  • guédro, pour droguée[47] ou drogué
  • gynéco pour gynécologue,
  • hérodo pour hérodosyphilitique,
  • homéo pour homéopathe,
  • hystéro pour hystérique,
  • invalo, pour invalide,
  • litho pour lithographe,
  • machino pour machiniste,
  • maso pour masochiste,
  • mao pour maoïste,
  • mégalo pour mégalomane,
  • métalo[48] pour métalurgiste,
  • miso[49] pour misogyne,
  • moblo pour gendarme mobile,
  • mytho pour mythomane,
  • négro pour nègre,
  • ophtalmo pour ophtalmogue ou ophtalmogiste,
  • ortho pour orthodontiste ou orthophoniste,
  • oto-rhino ou otorhino pour oto-rhino-laryngologiste,
  • ostéo pour ostéopathe,
  • parano pour paranoïaque,
  • pédago pour pédagogue,
  • pédo pour pédophile,
  • phalo pour phallocrate[50][51][52][53],
  • proprio pour propriétaire,
  • perso pour personnage, en considérant quelques circonspections sur le caractère entier de cette épicénie fournie plus loin dans cette section
  • physio pour physionomiste,
  • prolo pour prolétaire ;
  • proxo pour proxénète[54][55][56] ;
  • psycho pour psychopathe ;
  • québlo, pour personne bloquée dans son introversion,
  • racho pour rachitique,
  • radio pour radiotélégraphiste[57],
  • saxo pour saxophoniste,
  • screamo, issue d'un mot valise entre scream et emocore
  • spéléo pour spéléologue,
  • rando pour random emprunté à l’anglais pour désigner une personne quelconque s’incrustant dans une fête,
  • réalo pour réaliste,
  • roto pour rotativiste,
  • rhumato pour rhumatologue,
  • sado pour sadique
  • sado-maso ou sadomaso pour sadique-masosochiste,
  • schizo pour schizophrène,
  • séro pour séropositif,
  • socialo pour socialiste,
  • solo pour soliste,
  • spéléo pour spéléologue,
  • sténodactylo pour sténodactylographe,
  • sténo pour sténographe,
  • stomato pour stomatologue,
  • sumo pour sumotori[58],
  • terro pour terroriste,
  • toxico pour toxicomane,
  • triso pour trisomique,
  • typo pour typographe,
  • trotsko pour trotskiste
  • véto pour vétérinaire,
  • yougo pour yougoslave.

D’autres apocopes dérivent de termes initialement non-épicène et gagnent l’épicénie dans la troncation comme :

  • accro pour accroché ou accrochée,
  • ado, pré-ado ou préado et quincado ou quinquado pour adolescent ou adolescente,
  • afro, pour de nombreux termes commençant par ce morphe renvoyant à une sémantique géo-ethnique mêlé à des idéologies plus où moins circonscrites parmi lesquels figurent afro-américain et afro-américaine, afro-argentin et afro-argentine, afro-asiatique, afro-brésilien et afro-brésilienne, afro-caribéen et afro-caribéenne, afro-colombien et afro-colombienne, afro-descendante et afro-descendante, afro-équatorien et afro-équatorienne, afro-féministe, afrofuturiste, afro-latin et afro-latine, afro-optimiste, afropéen, afro-pessimiste, afrophone, afropolitain et afropolitaine, afro-québécois et afro-québécoise, afroqueer, afrosémitique, afro-uruguayen et afro-uruguayenne, afro-vénézuélien et afro-vénézuélienne,
  • alsaco pour alsacien ou alsacienne,
  • artiflo pour artilleur ou artilleuse,
  • bobo pour bourgeois-bohème ou bourgeoise-bohème,
  • braco pour braconier ou braconière
  • branlo, pour branleur ou branleuse
  • briocolo, pour bricoleur ou bricoleuse,
  • cambrio, pour cambrioleur ou cambrioleuse,
  • cavalo, pour cavalier ou cavalière
  • charo, pour charognard ou charognarde
  • chiro, pour chiropraticien ou chiropraticienne
  • civelo, pour civil ou civile
  • clando, pour clandestin ou clandestine
  • codirlo pour codirecteur ou codirectrice,
  • collabo pour collaborateur ou collaboratrice,
  • colo, pour soldat ou soldate de troupe coloniale
  • coordo pour coordinateur ou coordinatrice,
  • cuisto, variante de cuistot issue de cuistance et -ot, pour cuisinier ou cuisinière,
  • dirlo pour directeur ou directrice,
  • fusco, pour fusilière-commando ou fusilier-commando
  • hippo, pour hippopotamesse ou hippopotame
  • homo, pour homosexuelle ou homosexuelle
  • kapo, par altération de caporal ou caporale,
  • intello pour intelectuel ou intellectuelle,
  • jojo, pour jobard ou jobarde,
  • Luxo pour Luxembourgeois ou Luxembourgeoise,
  • maq' pour maquerelle ou maquereau ;
  • mécano[59] pour mécanicienne ou mécanicien ;
  • modo pour modérateur ou modératrice,
  • mono, pour moniteur ou monitrice,
  • musico, pour musicienne[60][61] ou musicien,
  • Monparnot, pour montparnassienne ou montparnassien en particulier pour des artistes vivant à Montparnasse dans la première moitié du XXe siècle ;
  • narco pour narcotrafiquant ou narcotrafiquante,
  • pro et néopro pour professionnel ou professionnelle,
  • piccolo pour piccoleuse ou piccoleur,
  • pipo pour polytechnicien ou polytechnicienne,
  • popo pour policière ou policier,
  • Prusco pour Prussienne ou Prussien
  • pro pour profesionnel ou profesionnel,
  • provo pour provocatrice ou provocateur,
  • romano pour romanichelle ou romanichel
  • ramollo pour ramolli ou ramollie,
  • rhéto pour rhétoricien ou rhétoricienne,
  • techno pour technicienne ou technicien,
  • travelo pour travestie ou travesti[62][63],
  • twitto pour twitteur ou twitteuse.

Toujours du côté des apocopes ceraines se réduisent seulement à un préfixe usel notament pour ce qui à trait au sexuel : allo, homo, hétéro.

ℹ️ Dans le vocabulaire issue des catégorisations de pratiques sexuelles, d’autres termes sans terminaison en -o existent : bi, cis et trans. Par contre aucun des autres termes suffixés en -sexuel ne donne une telle appocope : a n'est pas employé comme nom abbréviatif, alter abbrège altermondialiste, auto abbrège automobile ou plus rarement automate, et les constats sont similaire pour demi, digi, éco, hyper, lumber, métro, omni, pan, poly, pomo, sapio, skolio, sporno, tri, über.

Les métonymies qui sont succeptible de désigner une personne d'après ce qu'elles vêtent un pareo ou un paréo, un mombo-jombo, un morillo, un polo, un poncho, un qipao, un rhéno, un salako, un san-benito, un schako ou shako, un scudetto, un sombréro ou sombrero, un speedo, une stiletto, un tuxedo ou tuxédo, un umbo, un lodo. Ce dernier dérive de loden, qui désigne un manteau, bien qu'aucune attestation du diminutif pour désigner une personne n'a été trouvé après une recherche succinte.

Les métonymies qui sont succeptible de désigner une personne d'après une partie de leur anatomie comprend un abdo, un roploplo.

Également dans le registre de la métonymie, un micro, une paixiao, un pandeiro, un pandero, un Pao, un piccolo, un pinquillo, un pipasso, un pututo, un puukko, un salterio, un seto, un sopranino, un taiko ou taïko, un taishōgoto, un tashepoto, un taxi-auto, un taxico, un taxi-vélo, un torpedo ou une torpedo, un trabuco quand c'est une arme, un traverso, une vago, un vélo, un vélo-cargo, un violicembalo, une Volvo, une xiao, un xilo quand il apocope xylophone, un yaktaro, un yoyo, une zahato peuvent désigner la personne qui emploi ces objets fonctionnels, ou le pakalolo qui désigne le canabis en polynésie et donc par suite une personne qui en fume de même pour un papelito, un popo quand il désigne du haschich, un soutado, un tcherno, un trabuco quand c'est un cigare.

Et toujours par métonymie en partant cette fois d'une notion plus abstraite un numéro, qui peut désigner un spectacle donne par suite le sens de personne drôle ou particulière, sous entendant que les interventions de cette personne donne souvent lieu à des évènements dignes d'un spectacle[64][65][66]. Sur le registre émotionnel se place un prurigo, l'envie irrépréssible qui peut servir à désigner la personne qu'elle consume. Et dans celui de la parole, un sproposito pour la personne qui l'énnonce.

Dans la culture peule ardo qui désigne une personne à la tête d’un village, d’une tribu, ou simplement d’une famille est traditionnellement uniquement employé à l’équivoque.

Si par définition, un falseto désigne un individu androtypé, chantant dans le registre éponyme et kho désigne un frère donc impliquant l'androtypage du référé. Par contraste une ganguro, une geiko, une go désignent par définition un individu gynotypé. Aussi, si commando est épicène tout comme l'est l’abbréviation fusco, ça n’est évidemment pas le cas de fusilière-commando et fusilier-commando. Dérivant d'un même étymon un Sonderkommando désigne deux types d'unité militaire du régime nazi, et par métonymie les personnes qui y ont été affectées, ce qui semble s'être limité à des personnes androtypées, une recherche succinte ne faisant remonter que des emplois à l'équivoque, avec un même constat pour zaun-kommando.

Pour le cas du machisme, le terme épicène machiste peux également être envisagé comme alternance isonèphe à macho. Et si le protagoniste désigné à l'équivoque est sans conteste un macho, le cas de l'ambigu est plus protéiforme, avec aussi bien des usages d'une macho[67][68][69][70] que d'une macha[71][72][73]. Cela dit une macha désigne par ailleurs un mollusque marin bivalve pêché sur les côtes de l'Amérique du Sud. Et puisque le terme est un emprunt à l'espagnol, il peut être intéressant de remarquer que pour sa part il retient machista[74] comme équivalent épicène à machiste en plus de machona et machorra qui se traduisent usuellement virago.

Et puisqu'il est évoqué, il peut être indiqué dans la foulé que virago donne principalement lieu un usage à l'ambigu, mais connaît quelques attestations à l'équivoque sans que le trait gynotypant soit jamais exclu, sauf quand un virago désigne un modèle de moto ou de leurre piscicole[75][76][77][78][79]. L'historique sémantique du terme ne manque d'ailleurs pas de rocambolesque. En effet au moins pour certaines sources il désigne initiallement une femme forte et courageuse d'où l'emploi de la base vir- que l'étymologie rattache à l’indo-européen commun *Wiros, figure guerrière mature de l'humanité. À comparer donc avec vierge terme issu du latin virgo de même sens, lui-même de l’indo-européen commun *varg : vigueur qui donne entre autres le sanskrit ūrg : force ainsi que le grec orgaô/ὀργάω : enfler, gonfler, murir, orgê/ὀργή : agitation intérieure qui gonfle l'âme[80][81][82][83]. Les sociétés patriarcales et phallocratiques vont dogmatiquement restreindre ces traits aux personnes arrhénotypées d'où la réduction du viril à la portion mâle de l'humanité. Et de là une interprétation de la virago sans lien sémantique direct avec l'attitude combative ou martiale, mais qui y soit rattachable seulement par l'intermédiaire d'une allure ou d'un comportement virile, donc socialement masculinisante. Et la vue machiste ouvrant la voie à la mysogynie, sous cette perspective la virago est socialement dévalorisée par association au caractère d'une personne autoritaire, grossière et rude. Le pendant pour une personne gynophène androtypée dans la langue courante sera un éfféminé, qui a déjà une connotation désobligeante et ontologiquement rabaissante en dignité humaine, à quoi surenchérissent un homme soja, un femmelin ou une femellette qui entretiennent une signification franchement insultante. Hormis homme soja, tout ces termes s'apparentent évidemment à femme et femmelle, qu'une étymologie courante raccorde à la racine indo-européenne *fe : qui donne la vie. Il y a là un saisissant contraste entre sens primordiale évoquant une puissance de la création vitale à traits sémantiques insinuant une idée d'anémie, de couardise, de faiblesse, de frêle fragilité, de molesse, de pusillanimimité, de veulerie et de façon générale tout ce qui suggère une dégénérescence stérile. Cela étant, comme viril est plutôt homologue de mulièbre, sur un plan lexical un analogue de virago serait plutot mulierago. Un tel terme, s'il a jamais été employé en français, ne se retrouve pas via une succinte recherche de quelques occurences, mais quelques rares attestations se trouvent dans des textes en latin dans quelques gloses théologiques[84].

Un maco, quand il ellipse maquereau au sens de proxénète, n'a été trouvé en usage qu'à l'équivoque après recherches succintes[85][86]. Il alternera donc plutôt avec tout diminutif opérant pour maquerelle, dont macrelle, makrelle, mac[87][88][89][89], maq'. Comme maq' par sa construction apocopique donne une lexie commune aux alternances ambigu et équivoque, il hérite d'emblée d'un caractère épicène ; et pour complétude il sera mentionné qu'il est bien entendu sans lien étymologique avec le terme maq'ab[90]. Par contre en ce qui concerne une maca, qui a bien des emplois pour désigner une plante, une recherche succinte n'a pu trouver aucune attestation de son emploi dans le sens de proxénète gynotypée par alternance à maco.

Si certains lamidats s'orientent vers plus de parité politique incluant les femmes dans les processus officiels[91], il ne semble pas encore y avoir encore d'alterance en genre à un lamino, dont le pluriel donne des lamibé.

D'origine nipone les termes geiko, maiko et majokko[92][93] sont défintionnellement lié à un trait gynotypant, ce qui conforte la faible probabilité de les voir employé autrement qu'au genre ambigu. De fait une recherche succinte n'a trouvé aucune attestation à l'équivoque. Si historiquement le titre impérial japonais de mikado n'a été porté que par des personnes androtypés, il connaît quelques usages à l'ambigu dans des œuvres de fiction[94].

Une mambo ou une manbo, désigne une prêtresse dans la religion vaudou à Haïti. Son équivalent androtypé se nomme un hougan ou un houngan, ce qui en fait des alternances sans base lexicale commune tout au moins pour ce qui se laisse apprécier manifestement en synchronie.

De son côté un manicongo, un manikongo, qui incarne la chefferie politique chez les peuples kongos ne laisse aucun doute sur sa discrémination androtypante, quand bien même la matrilinéarité revêt une importance significative dans ces sociétés[95]. Cela étant il est assuré que kongo est épicène[96], aussi sur le plan purement lexical tout terme qui l'emploi comme composant terminal peut aisément prétentdre à ce même degré d'épicénie.

Si le titre de chefferie que désigne mico dans la culture amérindienne à jamais été attribué à des personnes apandrotypés, c'est-à-dire à quelqu'autre individu que ceux exhibant des traits arrhénophènes ou virils, cela n'a pu être constaté par une recherche succinte qui n'a constaté que des emplois à l'équivoque.

Le terme mino est allographique de minot. Les deux donc désignent un jeune humain androtypé, mais seul le dernier trouve une alternance directe dans minote. À comparer au lexique proche de minette et minet. Sur le plan étymologique, tout ces mots dérivent de mine, une ancienne mesure de grain égale à un demi-setier, à comparer à l'expression demi-portion. Contrairement à mino, la graphie minot est également homographe à la lexie distincte issue de la marine qui désigne un arc-boutant faisant saillie à chaque épaule d’un navire sur lequel s’amure la voile de misaine, qui dérive du breton min : bec, pointe. Ce même étymon donne d'ailleurs minauder ainsi que minaudière et minaudier, qui outre la parophonie sont donc sans lien avec mino. De plus il faut souligner que mino n'alterne jamais avec Mina, qui pour sa part désigne une langue gbe et par suite ses locutaires[97].

Le terme nympho étant l'apocope de nymphomane il est également gyntotypant et promu a priori exclusivement en emploi ambigu. Il existe cependant de fait quelques emplois d'un nympho à l'équivoque, fut-ce pour en souligner l'incongruité formelle[98][99][100][101]. Plus formellement le pendant androtypé de la nymphomane est le satyriasis, il pourrait donner lieu à une version abbrégé comme satyro, mais une succinte recherche n'a pas permi de trouver d'attestation pour un tel emploi.

Le terme orero désigne une personne en quête d’or dans un contexte hispanique. Une recherche succinte n'a pas permi de trouver d'attestation français pour un usage à l'ambigu, que ce soit une orero ou à l'instare de son homologue espagnol une orera. Il ne doit pas être confondu avec son homonyme équivoque, aussi graphié ‘ōrero[102], qui désigne l'art oratoire traditionnel tahitien, et par suite la personne personne qui le clame auquel cas orero peut être épicène[103][104] ou alterner avec une orero-atrice[105]. En effet si ce dernier amènerait spontanément à une alternance avec un orero-ateur, une recherche succinte n'a pas permi d'en trouver quelconque usage. Également d'origine castillane et sans usage retrouvé à l'ambigu se compte un verdugo, synonyme de bourreau.

À un painco, qui est issue du verlan pour copain, alterne sans surprise une pineco par inversion de copine. Le verlan ouvre donc ici à une forme d'alternance intralexicale en déplaçant cette flexion de sa bordure suffixale ordinaire vers un fléchissement infixal autrement rare dans la dérivation du vocabulaire synchronique du français.

Le cas du terme perso, qui abbrège personnage nécessite une analyse spécifique. En effet dernier est généralement considéré comme strictement équivoque, de la même manière que personne est considéré strictement ambigu. Il est cependant fréquent de trouver des attestations d'une personnage, bien que majoritairement ce sont là des erreurs de transcriptions comme l'atteste l'absence de coordination à l'ambigu des adjectifs et pronoms qui devraient sinon les accompagner[106][107][108][109][110][111], mais quelques rares cas poussent l'emploi ambigu avec coordination[112][113][114][115].

Au Québec, par référence à une spécialité culinaire à base de saucisse fumée enrobée, un pogo désigne une personne ordinaire, quelque quidæne ou individu lambda.

De façon péjorative, par références aux symptomes de la poliomyélite, une polio désigne une personne maladroite.

En tauromachie un puntillero semble un rôle androtypant, et en tout cas exclusivement employé à l'équivoque, des recherches succintes n'ayant pu trouver d'attestion ni pour une puntillero ni pour une puntilllera.

Si un pupazzo désigne une marionnette, il peut aisément servir lui aussi pour référer d'une personne qui est manipulée par une autre. Même remarque pour un tatémono ou tate-mono, aussi nommé haniwa, statuette humanoïde de la tradition funéraire japonaise.

Le mouvement anti-colonial Mozambique qui s'est mué en parti politique nommé la Renamo, construit sur les initiales de l’expression portugaise Resistência Nacional Moçambicana, pourrait désigner métonymiquement tout membre de structure sociale, mais dans les fait cette association semble se cantonner à quelques unes de ses figures éminentes[116].

Si un rothomago désigne avant tout une figurine personnifiée en bois employé dans la divination, elle peut métonymiquement tout à fait référé à un individu.

De son côté un saladero au sens de saleur n'a pas d'alternance qui a pu être constaté passé au français, bien que saladera est manifestement connu des billingues francohispanophones[117]. Même constat pour un sereno qui s'occupe du gardiennage de nuit, bien que dans ce cas l'espagnol ne semble fléchir en serena que sous manifestation adjectivale.

Bien que la fonction policière ne soit plus réservée aux personnes androtypés en allemagne, il ne semble pas y avoir d'usage de schupo pour désigner quelque agent de cette brigade de protection policière en dehors d'un emploi en genre équivoque.

Dans le milieu footballistique un socio désigne quelque supporter d’un club de football espagnol, un terme qui ne semble pas avoir sucité d'emploi au genre ambigu repérable par une recherche succinte.

Dans le vocabulaire militaire un tango peut désigner quelque terroriste. Si le cas de personnes terroristes gynotypées est bien avéré et sujet de réflexion spécifique[118], il ne semble pas avoir donné lieu à un l'emploi d'une variation ambigüe une tango qui soit repérable par une recherche succinte. En tout les cas il n'alterne pas non plus avec tonga, qui désigne un type de sous-vêtement.

Le terme toto à plusieurs usages concomittant avec des implications différentes pour ses éventuels alternances en genre :

  1. Au québec il désigne une sotte personne, et son origine exact étant incertaine le fait de le considéré unigenré à l'équivoque relèverait donc d'une conviction sans fermes fondements étymologique. Il est parfois rapproché de toton et de nono qui sont de même sens, ce dernier étant raccroché à une abbréviation d'innoncente ou d'innocent qui sous-entend donc candide, crédule et simple d'esprit[119][120].
  2. Dans le contexte libertaire, il renvoie à la notion de mouvement autonome, aussi femme et homme autonomes pouront être respectivement dit une toto et un toto.
  3. Bien que désuet en ce sens, un toto peu désigner un pou de corps, et donc peut métaphoriquement servir à désigner une personne jugée indésirable en conservant toujours une forme équivoque.
  4. En Suisse il désigne une langue allémanique et par suite les personnes qui l'emploies, en ce sens il dériverait de Teuton et devrait être considéré épicène quand il désigne ceux qui la parle[121].
  5. En tant qu'ustensile un toto est synonyme de thermoplongeur, et tout usage métaphorique qui servirait à désigner une personne devrait donc dans ce cas conserver son genre équivoque.

En Lorraine quand il désigne le groupe tout entier de jeunes filles quêtant de l’argent début mai pour l’entretien de l’autel virginal de la paroisse, c'est toujours par un trimazo équivoque qu'il est désigné. Mais lorsqu'il désigne la meuneuse de cette troupe, il est plus souvent rendu par une trimazo, à l'ambigu[122].

Dans l'argo militaire historique un turco désigne un tirailleur indigènes et en particulier des tirailleur algériens, dont l'emploi constaté dans une succinte recherche semble se limiter à désigner des personnes androtypées d’où une forme uniquement équivoque.

Issue de la mythologie algonquienne les wendigos ou les wendigowak sont des créatures surnaturelles anthropophages plus ou moins humanoïdes selon les représentations. Elles ont par la suite largement inspiré le folklore nord américain et les œuvres de fiction circulant au sein du commerce mondialisé. Si le singulier est traditionnelement rendu dans une forme unigenré à l'équivoque, l'usage tend à le rendre épicène en particulier dans la littérature fantastique[123][124][125].

Les toponymes de Khasso ou Xaaso, qu'ils réfèrent à un espace territotiorial ou au royaume éponyme, ne sont ni homonyme au peuple qui y vie, pour lequel s'emploi le gentilé khassonke[126], ni à la langue qui y est associé nommé Khassonké, par glissement métonymique de l'ethnonyme des Khassonkés, peuple mandingue de l'Afrique de l'Ouest.

Du côté du biotique à forme grammaticale allusive haplogeste s’inscrivent notament :

  • un alano, chien
  • un babakoto, lémurien
  • un baco, cépage
  • un bado, arbre
  • un bakeneko, sorte de chat surnaturel dans le folklore japonais
  • une balasko, femme lesbienne masculine
  • un banzo, taon
  • une baouco, graminé
  • un barbatimao, arbre
  • un becerro, vachette ou taurillon utilisé dans la becerrada,
  • un becquabo, oiseau
  • un beefalo, bovin
  • un bendo, arbre
  • un bigo crustacé,
  • une bimbo, femme jugé aussi saute que ravissante
  • un blanquillo, blé ou poisson
  • un bobolo, personne ayant de l’embonpoint
  • un boco, arbre
  • un boldo, plante
  • un bololo, arbre ou graminée
  • un bongo, antilope
  • un bonobo, singe
  • un boscoyo, arbre
  • un boto, dauphin
  • un bourao, plante
  • un bronco, cheval
  • un bufalo, bison
  • un burgo, chien
  • un cabestro, bœuf
  • un calao, oiseau
  • un carabao, buffle
  • un calalo, caffard
  • un calao, oiseau
  • un caligo, papillon
  • un callimico, singe
  • un canelo, arbre
  • un carabao, buffle
  • un carancro ou un caroncro, vautour
  • un cartello, artiste tête d'affiche
  • un cattalo, hybride entre bovin et bison
  • un cembro, arbre
  • une cerato, plante
  • un cerrado, biome
  • un chambo ou chombo, poisson
  • un chasselas babo, cépage
  • un chinotto, arbre
  • un chito, melon
  • un cisco, poission
  • un cochayuyo, algue
  • un coco, pour cocotier, arbre
  • un cocobolo, arbre
  • un colillano, oiseau
  • un colugo, mammifère
  • un condurango, plante
  • un citrumelo, agrume hybride
  • un coto, arbre
  • un criolo, bovin ou cheval
  • un croco, pour crocodile
  • un cucujo, insecte
  • une dimo ou une drimo, femelle du yack, aussi nomée dri ou nak
  • un dino, apocope de dinosaure
  • un diplo, apocope de diplodocus
  • un dodo, oiseau
  • un domino, personne vétue du costume épicène
  • un drongo, oiseau
  • un dro, arbre
  • une droso, apocope de drosophile, mouche
  • un durdo, poisson
  • un dzo, zho, zo ou zobo, hybride mâle d’un yak et d’un bovin, également nommé hainag et zopiok
  • un dzomo[127], hybride femelle fertile, issu du croisement d’un yak et d’un bovin, également nommé zhom et zoom
  • un écho, personne qui répète les dires d’une autre personne
  • un Ego, personne considérée sous la perspective d'une structure familliale
  • une endo, personne sur qui une endoscopie est pratiquée
  • un érucago, plante
  • un fabago, plante
  • un favasso, plante
  • un féro, poisson
  • un filao, arbre
  • un formica-leo, fourmi
  • un fonio, plante
  • un formica-leo, insecte
  • un founingo, oiseau
  • un fuligo, champignon
  • un galago, primate
  • un galgo, chien
  • un garbanzo, plante
  • un gecko ou un gekko, lézard
  • un génipapo, plante
  • un gerbo, rongeur
  • un gilioro, poisson
  • un ginko ou un ginkgo, arbre
  • un gobo, plante
  • un gogo, personne naïve apparament toujours à l’équivoque, tandis que une gogo semble systématiquement employé comme ellipse de gogo danseuse
  • un gombo ou un lalo, plante
  • un graciano, cépage
  • un guacharo, oiseau
  • un guaco ou un huaco, plante
  • un guaiabero, oiseau
  • un guanaco, camélidé
  • un gugano, ver
  • un hocco ou un hocko ou un hoko, oiseau
  • un hokkaïdo, chien
  • un hilguero, arbre
  • un huanaco, camélidé
  • un huarizo, camélidé
  • un huito, arbre
  • un indigo, aussi dit indigotier, plante
  • un iroko, arbre
  • un jacapucayo, arbre
  • un jaco, arbre
  • un jalapeño, plante
  • un jocko, singe
  • un junco, oiseau
  • un kakapo, oiseau
  • un kapidolo, tortue
  • un kiwano, fruit, et par métonymie la plante Cucumis metulifer qui le produit,
  • un koko, plante
  • une komato, plante
  • un koto, plante
  • un kousso, plante
  • un kuko, arbre
  • un lapacho, arbre
  • un limbo ou fraké, arbre
  • un loligo, molusque
  • un lusitano, cheval
  • un macabo, plante ;
  • un macaribo, mammifère ;
  • un maccabeo, cépage
  • un mataro, cépage
  • un mango, oiseau ;
  • un manio, arbre ;
  • un manto, insecte ;
  • un mataro, cépage ;
  • un matico, plante ;
  • un mico, mammifère ;
  • un millococo, plante ;
  • un miro-miro, nom vulgaire d’une espèce de gobe-mouches bien qu'après de succinte recherches il ne soit pas clair si cela se réfère seulement au sens de plante ou d'oiseau ;
  • un miro, arbre ou oiseau ;
  • un mococo, mammifère ;
  • un moco, mammifère ;
  • un montepulciano, cépage ;
  • un morescono, cépage ;
  • un morio, insecte ;
  • un morpho, insecte ;
  • un moschofilero, cépage ;
  • un muco, arbre ;
  • mungo, plante ;
  • un négondo ou negundo ou négundo, arbre ;
  • un nélombo ou nelumbo, nélumbo, plante ;
  • un nielluccio, cépage ;
  • un niglo, mammifère ;
  • un nono, fruit ou insecte ;
  • un novillo ou un utrero, mammifère ;
  • un olingo, mammifère ;
  • un olinguito, mammifère ;
  • un orangelo, arbre ;
  • un orico, mammifère ;
  • un orozo, mammifère ;
  • un othello, cépage ;
  • un ourdo, poisson ;
  • un paco, mammifère ;
  • un palomino, cépage ;
  • un palmetto, arbre ;
  • un panacoco, arbre ;
  • un paraiso, plante ;
  • un pardusco, oiseau ;
  • un pelmato, poisson ;
  • un pépino, plante ;
  • un peumo, arbre ;
  • un philo, apocope de philodendron, plante ;
  • un piacentino, oiseau ;
  • un piapoco, oiseau ;
  • un piquillo, plante ;
  • un plombago ou plumbago, plante ;
  • un pomelo ou pomélo, arbre ;
  • un pompano, poisson ;
  • un primitivo, cépage ;
  • un pongo ou pungo, mammifère ;
  • un porrigo, insecte ;
  • un potto, mammifère ;
  • un psilo, champignon ;
  • un québracho ou quebracho, arbre ;
  • un quéo, oiseau ;
  • un rakkyo[128], plante ;
  • un rhino, mammifère ;
  • un rhodo, plante ;
  • un rikkio, arbre ;
  • un rugo, plante ;
  • un rocoto, plante ;
  • un sagrantino, cépage ;
  • un saguaro, plante ;
  • un Salmo, poisson ;
  • un sanio, plante ;
  • un sansho, plante ;
  • un sciaccarello, cépage ;
  • un seibo, plante ;
  • un shiso, plante ;
  • un sipo, arbre ;
  • un soko, mammifère ;
  • un solidago, plante ;
  • un sorgho ou sorgo, plante ;
  • un spermato apocope de spermatozoïde, gamète ;
  • un suro, arbre ;
  • un tacco, oiseau ;
  • un tamarao, mammifère ;
  • un tamarillo, plante ;
  • un tangelo, arbre ;
  • un taro, plante ;
  • un tembo, arbre 
  • un tempranillo, cépage ;
  • un teroldego, cépage ;
  • un teru-tero, oiseau ;
  • un tétrao, oiseau ;
  • un trebbiano, cépage ;
  • un tocro, oiseau ;
  • un tongo, arbre ;
  • un touraco, oiseau ;
  • un turbo, mollusque ;
  • un trumpo, mammifère ;
  • un ulluco, plante ;
  • un urédo, champignon ;
  • un utrero, mammifère
  • un véro, cépage ;
  • un verdejo, cépage ;
  • un vermentino, cépage ;
  • un véro, cépage ;
  • un vertigo, mollusque ;
  • un vico, oiseau ;
  • un viréo, oiseau ;
  • un vivano, poisson ;
  • un xarel·lo ou un xarello, cépage ;
  • un xinomavro, cépage ;
  • un xipho, poisson ;
  • un ya-te-veo, plante carnivore imaginaire ;
  • un yopo, arbre ;
  • un zambo, poisson ;
  • un zebrano, arbre ;
  • un zozio, aussi graphié zoziau, forme hypocoristique de oiseau.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Jon Landaburu, « Quand le nombre est un genre : en Andoke et en quelques autres langues amérindiennes de Colombie », Faits de langues, vol. 1, no  2, 1993, p. 145–159 [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2024-02-15)]
  2. Modèle:Fr-FR « Faits de langues, n°2, Septembre 1993. Le nombre. », {{{périodique}}}, vol. 1, no  2, 1993 [texte intégral (page consultée le 2024-02-15)]
  3. « Une Quilombo témoigne #LesInvisibles » (consulté le 16 février 2024)
  4. Alfonso Otaegui, « Combès Isabelle, Zamucos », Journal de la Société des américanistes, vol. 100, no  2, 2014-12-31, p. 252–258 (ISSN 0037-9174) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2024-02-19)]
  5. « Sabino a encore frappé... », sur horse-genetique.forumactif.com (consulté le 14 février 2024)
  6. « Paint et Pinto - Races de chevaux », sur poneyxpress.com (consulté le 15 février 2024)
  7. Soquette123, « °°° Rustine de Rouasive °°° », sur Rustine de Rouasive, (consulté le 15 février 2024)
  8. « Rencontre avec Marion Le Tertre | Comité départemental de tourisme équestre de Vendée », sur www.cdte85.fr (consulté le 15 février 2024)
  9. « La génétique pour les nuls : les chevaux américains (et les autres aussi !) », sur Domaine du rocher saint loup (consulté le 15 février 2024)
  10. Jennifer Arnoux, « Les différentes robes des chevaux : alezan, bai, noir, gris, pie, rouan... », sur Woopets, (consulté le 15 février 2024)
  11. « notre livre les millenials », sur glukoze.com, (consulté le 24 juin 2023)
  12. « Je suis un Michto avec ma copine sur le forum Blabla 18-25 ans - 08-06-2018 09:20:07 - page 3 », sur Jeuxvideo.com (consulté le 8 février 2024)
  13. « les mecs "MICHTO" : un fléau – j'peux te faire un vocal ? », sur Podcasts Français (consulté le 8 février 2024)
  14. Lanina, « Je vais quitter mon mec parce que c’est un michto », sur Jvarchive.com (consulté le 8 février 2024)
  15. « Les jeunes : comment ils parlent », sur France Culture, (consulté le 8 février 2024)
  16. « Connectez-vous ou inscrivez-vous pour voir le contenu », sur m.facebook.com (consulté le 12 février 2024)
  17. « Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 12 février 2024)
  18. « Ma femme a sucer un autre homme sur le forum Blabla 18-25 ans - 20-12-2022 17:24:56 - page 6 », sur Jeuxvideo.com (consulté le 15 février 2024)
  19. Aladdin_Sane12, « Puceau à 19 ans vous trouvez ça tard ? », sur Jvarchive.com (consulté le 15 février 2024)
  20. « Est ce qu'une femme peut être belle avec un nez imparfait ? - Techniques de séduction - FORUM psychologie - Club.doctissimo.fr », sur forum.doctissimo.fr (consulté le 16 février 2024)
  21. « Marthe Chopard,tu es une saligo de merde que l'homme vient mougou et laisse.J'avais tué ta mère? » (consulté le 16 février 2024)
  22. « Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 16 février 2024)
  23. « Quel est l'avis des lecteurs sur Mindjack, tome 1 : Esprits libres de Susan Kaye Quinn ? 2 - Babelio », sur www.babelio.com (consulté le 19 février 2024)
  24. « Miss Jirachi est une 5/10 sur le forum Blabla 18-25 ans - 21-02-2020 08:46:50 », sur Jeuxvideo.com (consulté le 19 février 2024)
  25. « Adament ~ », sur www.pub-rpg-design.com (consulté le 19 février 2024)
  26. « Un An. | RP-FR Fantasy Amino », sur RP-FR Fantasy | aminoapps.com (consulté le 19 février 2024)
  27. « les paquets perdus via la poste - Argent, budget de la famille - FORUM Famille - Club.doctissimo.fr », sur forum.doctissimo.fr (consulté le 19 février 2024)
  28. « QUE PENSER DES HOMMES QUI SE POSENT DE + EN + EN VICTIME ? - Page : 3 », sur forum.doctissimo.fr (consulté le 24 juin 2023)
  29. « Le sale air de la peur -- Yann FIEVET », sur Le Grand Soir (consulté le 24 juin 2023)
  30. « Une... Commando ! - France - Forum Militaire », sur web.archive.org, (consulté le 24 juin 2023)
  31. L'observateur, « Une Dozo au féminin », sur LobservateurDuMaroc, (consulté le 16 août 2023)
  32. « Les caves du Vatican », sur www.gutenberg.org (consulté le 17 août 2023)
  33. José Ferer, « Visite du 8/03/2021 à la Ganadéria Cuillé », sur C.T. El Campo, (consulté le 18 août 2023)
  34. « Registre de Katashi », sur mononoaware.forumactif.com (consulté le 20 août 2023)
  35. « Instagram », sur www.instagram.com (consulté le 18 novembre 2023)
  36. « Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 15 février 2024)
  37. « Oeuvre : Précisions - Planche d'ornements d'arquebuses avec une putto sur une guirlande (2008.0.1262) | Musée des Beaux-Arts d'Orléans », sur webmuseo.com (consulté le 15 février 2024)
  38. Antikeo, « Paire de bougeoirs aux putti, époque Louis XVI », sur Antikeo, (consulté le 15 février 2024)
  39. A.M, « Pneumatique : quado un nom lusophone ? », sur La Gazette du Continent, (consulté le 16 février 2024)
  40. « Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 16 février 2024)
  41. Lisa Scherrer, « Le top des aliments anti gueule de bois ! », sur Les Éclaireuses, (consulté le 19 février 2024)
  42. Lucky Sophie, « T'as ton brevet es vomito ? [et peut-être un cadeau] », sur Lucky Sophie blog famille voyage (consulté le 19 février 2024)
  43. Fabien Jobard, « Usages et ruses des temps l'unification des polices berlinoises après 1989 », Revue française de science politique, vol. 53, no  3, 2003, p. 351–381 (ISSN 0035-2950) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2024-02-19)]
  44. C. F. (CLP), « Ces habitants de Pévéle qui ont connu Berlin avant la chute du mur », sur La Voix du Nord, (consulté le 19 février 2024)
  45. « C.O.V.E. Abel - Karen Lad », sur Babelio (consulté le 19 février 2024)
  46. Romain Migus, « Venezuela 2016 et 2017 : le calme après la tempête », sur Investig'action, (consulté le 19 février 2024)
  47. Cobra le Cynique, « Le Site de Cobra le Cynique • Abdelkrim T'ngor - Amour hardcore - Nouvelle », sur Le Site de Cobra le Cynique (consulté le 20 août 2023)
  48. Michel GODIN, « Loire-Atlantique. Mémoire d’une métallo dans un roman social », sur Ouest-France.fr, (consulté le 8 février 2024)
  49. « Crime de lèse-Twitter », sur La Plume d'Aliocha, (consulté le 9 février 2024)
  50. Lucas Degryse, « La guerre des sexes ou l'Histoire comme scène de ménage », Le Philosophoire, vol. 19, no  1, 2003, p. 77–100 (ISSN 1283-7091) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2024-02-15)]
  51. « Jean-Philippe BRANCHI on LinkedIn: JE N’OCCUPERAI PLUS JAMAIS DE POSTE DE COMMUNICATEUR PUBLIC EN MARTINIQUE… », sur fr.linkedin.com (consulté le 15 février 2024)
  52. « Josée Yvon, par effraction », sur Revue Chameaux (consulté le 15 février 2024)
  53. « KAREN-KELLY MAMIE », sur guadeloupe.franceantilles.fr, (consulté le 15 février 2024)
  54. « L'ex-Miss régalait le tout-Bordeaux », sur lejdd.fr, (consulté le 15 février 2024)
  55. « Prostitution : sous l’emprise d’un sociopathe (Interview de Wendy Barnes) », sur Révolution Féministe, (consulté le 15 février 2024)
  56. « Funérailles Madame Claude : avis de décès », sur www.avis-de-deces.com (consulté le 15 février 2024)
  57. Extraits des souvenirs des résidants de Stalingrad, « Nous sommes tous déjà morts ici », sur Russia Beyond FR, (consulté le 16 février 2024)
  58. « Le tabou de l'enfant préféré, le portrait d'une sumotori et les arnaques au faux conseiller bancaire », sur Europe 1, (consulté le 16 février 2024)
  59. « 'Compliqué d'être une super maman et une mécano' T-shirt bio Femme », sur Spreadshirt (consulté le 8 février 2024)
  60. gaellegv, « le blog d'une musico d'Aix », sur le blog d'une musico d'Aix (consulté le 11 février 2024)
  61. « Présentation des Crickets », sur Site de l'association "Les Grillons de nos Villages" Choristes amateurs de l'avant-pays savoyard. (consulté le 11 février 2024)
  62. « Alexia Mori trop musclée ? Coup de gueule sur Instagram contre ceux qui la comparent à "un travelo" », sur purebreak.com, (consulté le 17 février 2024)
  63. Modèle:Fr-CA Hugo Dumas, « La voix, coulée dans le rock », La Presse, 2014-03-26 [texte intégral (page consultée le 2024-02-17)]
  64. Chaix d’Est-Ange, Copie conforme à Larmor-Baden: Les enquêtes de Marie Lafitte - Tome 5, Editions Alain Bargain, 2018-08-24 (ISBN 978-2-35550-588-1) [lire en ligne] 
  65. Arthur Viard, Sang, FeniXX réédition numérique, 1950-01-01 (ISBN 978-2-307-02190-2) [lire en ligne] 
  66. Geneviève Buono, Le temps n'inquiète pas les héros: Nouvelles justicières, Editions Tangerine nights, 2020-03-29 (ISBN 979-10-93275-50-5) [lire en ligne] 
  67. « "3 choses que je retiens en tant qu'enseignante passionnée de langues sur l'écriture inclusive" », sur Le HuffPost, (consulté le 8 février 2024)
  68. « C'est quoi un homme macho? page:3 », sur www.yabiladi.com (consulté le 8 février 2024)
  69. « Forums du monde • View topic - la mère Buzin est une macho », sur forumsdumonde.com (consulté le 8 février 2024)
  70. « 🔥Colombian Cupid Avis 2024 - ​​Tout ce que vous devez savoir à ce sujet! 🔥 », sur datingranking.net,‎ (consulté le 8 février 2024)
  71. « «Pourquoi les mecs ne disent-ils pas "j'ai peur de partir seul"?» sur VoyageForum.com », sur VoyageForum.com (consulté le 8 février 2024)
  72. « Est-ce qu’il y a l’équivalent de « macho » pour les femmes ? », sur Quora (consulté le 8 février 2024)
  73. correcteurs, « Un macho, une macha ? », sur Langue sauce piquante, (consulté le 8 février 2024)
  74. Alamy Limited, « Un manifestant tient un écriteau qui se lit « Qu'est-ce qu'une macho comme vous faites en un siècle comme ça ? » Pendant la manifestation de la Journée internationale de la femme à Burgos. Des milliers de manifestants défilent dans les rues de Burgos à l'occasion de la Journée internationale de la femme dans une protestation massive contre l'inégalité des femmes. (Photo de Jorge Contreras Soto / SOPA Images/Sipa USA Photo Stock - Alamy », sur www.alamyimages.fr (consulté le 8 février 2024)
  75. « Femmes (Verlaine)/Filles - Wikisource », sur fr.wikisource.org (consulté le 8 février 2024)
  76. « [Tyranide] 1850pts », sur Warhammer Forum, (consulté le 8 février 2024)
  77. Alamy Limited, « Un virago battant un homme avec un bâton. Le cordonnier Geoffry HeelTap s'enfuit de sa femme abusive. Un disciple. Gravure en bois faite à la main, d’après une illustration de Thomas Rowlandson de l’humoriste de W. H. Harrison, compagnon du feu de Noël, Rudolph Ackermann, 19 Strand, Londres, 1831 Photo Stock - Alamy », sur www.alamyimages.fr (consulté le 8 février 2024)
  78. « Une nana pour Noël par Toto de Miramar », sur www.bide-et-musique.com (consulté le 8 février 2024)
  79. MeisterDrucke, « Le squelette de la Mort emporte un Virago dans une maison sous le regard d'un veilleur de nuit muni d'une lanterne. Plaque de cuivre colorée à la main, dessinée et gravée par Thomas Rowlandson, d'après The English Dance of Death, Ackermann, Londres. », sur MeisterDrucke (consulté le 8 février 2024)
  80. « Virago », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  81. « mulièbre », dans Wiktionnaire, le dictionnaire libre, (lire en ligne)
  82. « vir », dans Wiktionnaire, le dictionnaire libre, (lire en ligne)
  83. « virgo », dans Wiktionnaire, le dictionnaire libre, (lire en ligne)
  84. (la) Jerónimo Monterde (O de M.), Theologia expositiva syllogistica iuxta textum canonicum nostrae vulgatae ..., typis Iacobi de Bordazar et Artazu, 1698 [lire en ligne] 
  85. « Instagram », sur www.instagram.com (consulté le 8 février 2024)
  86. « Potomitan - Les commères, les macommères, la zanmi (tribade) et la politique créoles », sur www.potomitan.info (consulté le 8 février 2024)
  87. « Ce vieux Strip-tease malsain sur le forum Blabla 18-25 ans - 07-03-2014 22:41:04 », sur Jeuxvideo.com (consulté le 8 février 2024)
  88. « [Isekai/Fantaisie/Comédie] The Eminence in Shadow sur le forum Animation - 05-10-2022 13:02:22 - page 220 », sur Jeuxvideo.com (consulté le 8 février 2024)
  89. 89,0 et 89,1 Tribunal de première instance de liège 3 février 2021 division liège 19ème chambre
  90. B.T. Tuktin, L.B. Shapovalova, A.Z. Abilmagzhanov et N.A. Shamshat, « HYDROPROCESSING OF GASOLINE AND DIESEL FRACTIONS ON MODIFIED ALUMO-NICKEL-MOLYBDENUM CATALYSTS », SERIES CHEMISTRY AND TECHNOLOGY, vol. 5, no  381, 2019-10-15, p. 60–68 (ISSN 2224-5286 et ISSN 2518-1491) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2024-02-08)]
  91. « "Sans femme, on n'a que la moitié de ce qu'on veut" », BBC News Afrique [texte intégral (page consultée le 2023-11-18)]
  92. « L'hiver de Tulipe lecture en ligne | Izneo », sur www.izneo.com (consulté le 8 février 2024)
  93. « Junko Mizuno (“Ravina the Witch ?”) : « Les mangakas doivent (...) », sur ActuaBD (consulté le 8 février 2024)
  94. « Dans Un Autre Monde Avec Un Smartphone - Tome 15 | PDF | Chats | Repas », sur Scribd (consulté le 8 février 2024)
  95. « Société matriarcale en R. D. Congo – Musee Africa » (consulté le 8 février 2024)
  96. La paternalité Kongo en changement. L’exemple des pères migrants en France.
  97. « Poème d'amour mina | Poème traduit en gen (gbe, popo) », sur pouemes.free.fr (consulté le 9 février 2024)
  98. « BLOG - Pour la journée internationale des droits des femmes, quelques mots à remettre en question », sur Le HuffPost, (consulté le 14 février 2024)
  99. « [DEG] Mon copain est un nympho sur le forum Blabla 18-25 ans - 22-10-2023 22:51:12 - page 3 », sur Jeuxvideo.com (consulté le 14 février 2024)
  100. « Que pensez vous des nymphomanes? », sur Bladi, (consulté le 14 février 2024)
  101. The Nympho, « Blog d'un nympho faluchard », sur Blog d'un nympho faluchard, (consulté le 14 février 2024)
  102. AFP +Délégation de Polynésie française, « L'art déclamatoire 'orero comme arme contre l'illettrisme en Polynésie », sur TAHITI INFOS, les informations de Tahiti (consulté le 14 février 2024)
  103. « Cadousteau Vaihere, Le 'Orero : le renouveau d'un antique art », sur Île en île, (consulté le 14 février 2024)
  104. Rédaction web, « Sixième soirée du Heiva - Tahiti ia Ruru-tu noa dans la cour des grands », sur TNTV Tahiti Nui Télévision, (consulté le 14 février 2024)
  105. « Une "Orero-atrice" de talent en partance pour Tahiti : TAHOMILA POLUTELE », sur Wallis-et-Futuna la 1ère, (consulté le 14 février 2024)
  106. « Jouve | Penser la narrativité contemporaine » (consulté le 15 février 2024)
  107. Clarisse K, « Les types de personnages : souvenez-vous de ces différences | Clarisse K. », (consulté le 15 février 2024)
  108. « Editions DIXIT & Formations DIXIT > La transmission du savoir dans l’audiovisuel », sur www.dixit.fr (consulté le 15 février 2024)
  109. marie-caroline Rey, « Les clés pour créer ton personnage », sur Y.B Paris®, (consulté le 15 février 2024)
  110. « [A] Différencier personnages secondaires et personnages tertiaires - La mare aux nénuphars », sur cocyclics.tremplinsdelimaginaire.com (consulté le 15 février 2024)
  111. Pierre Laforgue, « Une œuvre en quête de personnages », dans La fabrique de La Comédie humaine, Presses universitaires de Franche-Comté, coll. « Annales littéraires », (ISBN 978-2-84867-738-5, lire en ligne), p. 89–112
  112. (ms) « Log Masuk atau Daftar untuk Melihat », sur m.facebook.com (consulté le 15 février 2024)
  113. SensCritique, « Le Courageux Lion d'Oz par darevenin », sur SensCritique (consulté le 15 février 2024)
  114. « Terre, mange tes morts - Pascal Alliot », sur Babelio (consulté le 15 février 2024)
  115. « Les critères pour parfaire l'inner game. - Forum seduction et drague - Forum artdeseduire », sur forum-seduction.artdeseduire.com (consulté le 15 février 2024)
  116. « Afonso Dhlakama, une vie de rebelle », sur Voice of America, (consulté le 16 février 2024)
  117. Catherine Liot, Les salines préhispaniques du bassin de Sayula: Occident du Mexique : milieu et techniques, Archaeopress, 2000 (ISBN 978-1-84171-055-6) [lire en ligne] 
  118. Camille Boutron et Myriam Le Basque, « Combattantes, terroristes ou victimes ?L’engagement des femmes dans la violence armée », Les Champs de Mars, vol. 33, no  2, 2019, p. 91–113 (ISSN 1253-1871) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2024-02-17)]
  119. « Définition toton ou teton : individu imbécile | DHFQ », sur www.dhfq.org (consulté le 17 février 2024)
  120. « Définition toto : synonyme de nono | DHFQ », sur www.dhfq.org (consulté le 17 février 2024)
  121. « Toto (Suisse) », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  122. Définition trimazo, 17 novembre 2011, Gilbert Menil
  123. Fanfictions.fr, « Zoomorphic - Wolves & Wendigos chapitre 11: XI, une fanfiction Fiction originale », sur www.fanfictions.fr (consulté le 19 février 2024)
  124. « Le Monstre Mystique Wendigo: Un Cannibale Mangeant Des Gens Dans Les Forêts Américaines - Vue Alternative | Créatures mystérieuses 2024 », sur Great Plains Paranormal, (consulté le 19 février 2024)
  125. « La wendigo et le centaure [Mary] », sur kill-or-be-killed.forumactif.org (consulté le 19 février 2024)
  126. « Livres offerts », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 59, no  5, 1915, p. 377–378 [texte intégral (page consultée le 2024-02-19)]
  127. par, « Qu'est-ce qu'un Dzo ? - Spiegato », (consulté le 16 août 2023)
  128. Sophie et François, « Kare raisu, plat au curry japonais », sur Cuisine Japon, (consulté le 16 février 2024)