Aller au contenu

Recherche:Réflexion sur des réformes de notre société/Propositions élections 2027

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Début de la boite de navigation du chapitre
Propositions élections 2027
Icône de la faculté
Chapitre no
Recherche : Réflexion sur des réformes de notre société
fin de la boite de navigation du chapitre
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Réflexion sur des réformes de notre société : Propositions élections 2027
Réflexion sur des réformes de notre société/Propositions élections 2027
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Premières mesures : Une nouvelle approche démocratiques, le retour du citoyen[modifier | modifier le wikicode]

Poser un cadre permettant une réappropriation par les citoyens de leur pouvoir et de leur devoir démocratique

La démocratie n’est pas à la carte. Elle se mérite. C’est un engagement de chacun et de tous pour vivre ensemble. Il doit y avoir un cadre qui permet à la démocratie de vivre et l’engagement d’être partie prenante de cette démocratie. Pour cela, j’imagine plusieurs mesures pour fixer ce cadre.

Des lieux physiques pour permettre à la démocratie de vivre:[modifier | modifier le wikicode]

Soutien massif au développement d’agoras locales ou de tiers lieux déjà existant comme lieu de vie, d’échanges démocratiques. Ces lieux multifacettes contribuent à l’intelligence collective et à la co-construction des chantiers locaux. Ils redonnent vie aux quartiers et aux villages pour permettre une vraie dynamique des territoires.

Réappropriation du pouvoir localement par la distribution du pouvoir:[modifier | modifier le wikicode]

différents de la décentralisation, cette mesure fait que les territoires (maison, quartier, village, ville/communauté de commune, département, région) deviennent autonomes dans la gestion de leur territoire avec le soutien de l'État et de l'Europe. Au niveau de l'État, seuls des experts très techniques viennent en soutien des territoires et des citoyens devant prendre des décisions sur les territoires et pour la nation.

Démocratie participative:[modifier | modifier le wikicode]

faire avancer la démocratie participative et l’intelligence collective dans la prise de décisions. L’approche de la convention citoyenne pour le climat pourrait être généralisée.

Droit de vote obligatoire:[modifier | modifier le wikicode]

être un citoyen n’est pas une option. Le vote devient obligatoire.

Avoir du temps à consacrer au bien commun:[modifier | modifier le wikicode]

création d’un revenu universel d’activité citoyenne. Juste rémunération de chaque citoyen pour son implication dans la vie de la collectivité. Ce revenu devient une alternative à la création monétaire par les banques commerciales. (A valider économiquement)

Lancement d’une assemblée constituante démocratique

Cette nouvelle constitution doit refléter le nouveau cadre démocratique.

Elle sera co-rédigée par les citoyens durant une période de 1 ou 2 ans après qu’aura été posé le cadre démocratique décrit au-dessus permettant aux personnes de se réapproprier le sens de la démocratie. Ce grand mouvement citoyen pourrait être soutenu par les juristes.  

J’aimerai que cette constitution fasse apparaître :

La notion de responsabilité personnelle et collective.[modifier | modifier le wikicode]

Dans un sens de la responsabilité individuelle telle qu’elle figure actuellement dans la loi.

  • la notion d’un État accompagnant chaque personne, en responsabilité, à devenir qui elle est, à aller vers le sens de sa vie.
  • la généralisation dans les prises de décision de l’État de ce qui a été fait lors la convention citoyenne pour le climat.
  • que des groupes de citoyens doivent systématiquement intervenir dans les nominations à des postes de pouvoir ayant un enjeu sur le bon fonctionnement de la démocratie. (Magistrat, membres Conseil Constitutionnel, etc.)

Deuxième mesure : Une nouvelle approche pédagogique à l'école[modifier | modifier le wikicode]

Préambule[modifier | modifier le wikicode]

Connaissez les deux apprentissages les plus compliqués que fera un humain durant son enfance : marcher et apprendre à parler. Ces apprentissages, il les fera sans professeur, sans enseignant, sans entraîneur. Il les fera par envie, par mimétisme, en observant, par essai erreur. Tous les enfants n'iront pas au même rythme. Certains parleront plus vite, d'autres marcheront plus vite.

Ce petit exemple illustre pas mal de choses :

1. un enfant n'est pas un être "stupide" qu'on doit former pour devenir adulte ;

2. les rythmes des enfants sont différents et les progressions propres à chacun ;

3. l'envie, l'essais erreur, le mimétisme des grands sont des éléments clés d'apprentissage.

Trouvez-vous que l'école française actuelle, avec ses classes d'âge, tire parti des ses conclusions ?

Une nouvelle approche pédagogique est nécessaire pour permettre une évolution de notre société vers plus de responsabilité personnelle, pour privilégier la collaboration à la compétition et remettre le vivant au cœur des attentions de chacun.

Evolution des différents rôles dans l'écoles[modifier | modifier le wikicode]

  1. le rôle actuel de l'enseignant est remplacé par un rôle de facilitateur, coach, conseiller d'orientation, voire thérapeute. Nous pouvons l'appeler "accointeur" ; (Les accointeurs accompagnent les étudiants (et les élèves) dans leur parcours d’apprentissage. Ils les aident à identifier les formations, les enseignants, les mooc pour les apprentissages. Ils accompagnent les enfants dans le suivi des apprentissages d’un socle commun de connaissances).
  2. plusieurs modes de fonctionnement peuvent être envisagés, un accointeur pour un groupe d'étudiants limité ou un groupe d'accointeur, pour un ensemble d'étudiants. La notion d'étudiant n'existe plus. Les élèves deviennent des étudiants toute la vie ;
  3. les enseignants peuvent choisir entre enseigner dans leur expertise ou être formésr à un rôle d'accointeur. Les enseignants se concentrent sur l'enseignement de leur art. De nouvelles approches de transmission des savoirs pourraient voir le jour avec des étudiants qui ont fait le choix de s'inscrire aux cours ;
  4. Les écoles revenant à taille humaine, les fonctions de CPE, de surveillants, de psychologues scolaires, éducateurs spécialisés, les atsem et les AESH peuvent évoluer vers des rôles d'accointeur avec des compétences spécifiques. Dans ce mode d'organisation, les psychologues pourront se focaliser sur les élèves en particulier.
  5. Propositions facultatives: la fonction de directeur disparait pour faire émerger des rôles d'animateur et un facilitateur de l'école, de gestion financière, de coordination. Ces rôles peuvent être tenus par des personnes différentes. Chaque école peut choisir les rôles.

Fonctionnement des apprentissages[modifier | modifier le wikicode]

  1. un parcours pédagogique adapté à chaque enfant ;
  2. chaque enfant choisit ses matières. Il a la responsabilité d'acquérir avec le soutien des accointeurs et des enseignants le socle commun des compétences ;
  3. chaque enfant a accès à l'ensemble de l'offre pédagogique de l'éducation nationale en présentiel ou en distanciel ;
  4. les enfants bénéficient dès leur naissance d'un revenu universel d'apprentissage leur permettant de rémunérer les écoles. Les budgets de fonctionnement des écoles s'appuient sur ces revenus.

L'organisation de l'école[modifier | modifier le wikicode]

  1. des écoles à taille humaine (<150 - 300 étudiants) (mieux connaître les enfants, réduire le personnel de gestion et de contrôle, limiter les risques sécuritaires, simplifier la gestion des écoles, amener de la flexibilité dans le fonctionnement des écoles);
  2. modification de l'organisation des écoles avec des espaces d'apprentissage;
  3. chaque enfant est parti prenantes des décisions dans l'école (Il existe des expériences dans d'autres organisations comme des entreprises, des associations, des hôpitaux fonctionnant dans un mode de thérapie institutionnelle ;
  4. Les enfants prennent part au nettoyage des locaux. Les personnes en charge de ces tâches pourront coordonner les tâches avec les accointeurs.
  5. Nous pourrions expérimenter la création d'agoras locales liant l'écoles avec d'autres activité sur le territoire, maraîchage, cantine scolaire et cuisine collective, lieu culturel, lieu sportif. l'école deviendrait un lieu d'apprentissage pour tous.
  6. Le rôle des parents dans l'école est important. Ils participent à la gouvernance de l'école et contribuer à résoudre les problèmes qui peuvent apparaître dans l'écoles.

Troisième mesure : la place de la monnaie et de la finance[modifier | modifier le wikicode]

Ramener du bon sens dans l'économie et dans la finance.

Les monnaies locales complémentaire[modifier | modifier le wikicode]

Lancement d'un grand plan monnaie locale complémentaire pour soutenir les activités économique locales et favoriser la conservation de la valeur ajouter sur les territoires.

Modification de la gouvernance de la BCE[modifier | modifier le wikicode]

Faire participer activement les citoyens aux décisions de la BCE à travers un conseil citoyen pour la finance en Europe. Les citoyens seront tirés au sort.

Quatrième mesure : « libération » des services de l’État[modifier | modifier le wikicode]

Je parle ici de libération au sens d’organisation opale (Référence à réinventing organisation livre de Frédéric Laloux) ou libérée (Référence aux livres d’Isaac Getz) et non pas de libéralisation de l’état. Dit plus simplement, il s’agit de donner le pouvoir de décision aux personnes sur le terrain.

On inverse la pyramide hiérarchique de l’État, pour la transformée en arbre de croissance en donnant la responsabilité aux agents de l’état en contact avec les citoyens et les collectivités locales:

  • Libération des services de l'État pour qu’ils puissent agir, avec bon sens, au plus proche du terrain.
  • Libération de l’école. Chaque commune, ville, bassin de vie reprend la charge de l’intégralité de son éducation. Chaque école est gérée par 4 collèges (Parents, enfants, salariés, pourvoir publics).
  • Libération de la justice pour qu’elle puisse agir efficacement localement et nationalement.
  • Libération de la médecine pour que les hôpitaux et les médecins puissent prendre soin dans une logique de santé holistique.
  • Libération de l’agriculture et de la sylviculture pour que les territoires prennent soin de leurs filières locales et de la préservation de la biodiversité.

Cinquième mesure : L'État au service de l’intérêt collectif, réhabiliter les Communs[modifier | modifier le wikicode]

L'État ne financera plus et ne fera plus appel qu’à des entreprises d’intérêt collectif. Cette mesure sera mise en œuvre sur une dizaine d’années pour ne pas arrêter le fonctionnement économique de la société.

Dit autrement, les communs (eau, électricité, construction d’infrastructures, infrastructures informatiques, ferroviaires, etc.) ne peuvent plus être gérés par des entreprises privées qui ne sont pas des coopératives d’intérêt collectif de type SCIC.